2.1K Partages

Au cours des dernières années, les corbeaux ont passé de nombreux tests et mises en situation ayant révélé des capacités cognitives et déductives exceptionnelles. En 2014, une série d’expériences montrait qu’ils pouvaient faire état des mêmes capacités de raisonnement que des enfants humains âgés de sept ans. Et récemment, ils ont de nouveau passé avec succès un test cognitif standard : l’expérience de la guimauve. Les résultats ont ainsi montré que les corbeaux pouvaient se contrôler et montrer des capacités de planification lorsqu’il s’agit de nourriture.

La recherche, menée sur des corbeaux de Nouvelle-Calédonie (Corvus moneduloides), est la première du genre à être menée simultanément sur des enfants et des corbeaux. Elle est basée sur une expérience célèbre menée sur des enfants dans les années 1960, appelée expérience de la guimauve de Stanford. Dans cette expérience, un enfant est placé dans une pièce avec une guimauve. On leur dit que s’ils parviennent à ne pas manger la guimauve pendant 15 minutes, ils auront une deuxième guimauve.

Cette capacité à retarder la gratification témoigne de capacités cognitives telles que la planification future. Elle a été initialement conçue pour étudier le développement de la cognition humaine ; spécifiquement, à quel âge un humain est-il suffisamment intelligent pour retarder la gratification si cela signifie un meilleur résultat plus tard.

L’expérience de la guimauve adaptée pour les corbeaux

Évidemment, cette expérience ne fonctionnerait pas sur les corbeaux — à notre connaissance, ils ne peuvent pas comprendre le langage humain — mais heureusement, l’expérience peut être modifiée pour les animaux. Dirigés par la psychologue Rachael Miller de l’Université de Cambridge, les chercheurs ont utilisé un appareil consistant en un plateau tournant dans un boîtier transparent, avec une fenêtre permettant à une partie du plateau de sortir.

dispositif corbeaux

a) un plateau tournant avec deux conteneurs (un transparent et un opaque), b) un corbeau approchant l’appareil avec des conteneurs dans leurs positions de départ. Crédits : Rachael Miller et al. 2019

Deux friandises sont ensuite placées sur le plateau — une immédiatement disponible et une meilleure qui devient disponible lorsque le plateau tourne après un court instant. La meilleure friandise peut être soit de meilleure qualité (viande au lieu d’un morceau de pomme, par exemple), soit en quantité supérieure. Pour les enfants de cette étude, les récompenses n’étaient pas comestibles — les enfants ont reçu des autocollants, avec des autocollants plus gros et scintillants utilisés pour obtenir une récompense de qualité supérieure.

Des capacités étonnantes de maîtrise comportementale et de planification

Neuf corbeaux capturés à l’état sauvage et 61 enfants âgés de trois à cinq ans ont été formés au fonctionnement de l’appareil puis testés sous deux conditions — avec les récompenses visibles et avec l’une ou les deux récompenses cachées sous un couvercle sur le plateau.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Lorsque les récompenses étaient visibles, les enfants et les corbeaux étaient vraiment en mesure de retarder la gratification pour un meilleur résultat. Notamment, ils étaient beaucoup plus disposés à attendre quand le résultat était de meilleure qualité que lorsqu’il y en avait en plus grande quantité.

Cela a démontré chez les corbeaux, qu’ils étaient disposés à attendre parce qu’ils voulaient un aliment de meilleure qualité, et non parce qu’ils n’avaient pas faim. Mais quand il s’agissait de friandises cachées, les enfants humains avaient de meilleurs résultats que les corbeaux. On ne sait pas exactement pourquoi, mais cela pourrait avoir quelque chose à voir avec le caractère sauvage des corbeaux, selon l’étude publiée dans la revue Animal Cognition.

resultats corbeaux

Haut : lorsque les récompenses sont visibles, les corbeaux obtiennent de meilleurs scores que les enfants, que ce soit en termes de quantité ou de qualité de la récompense. Bas : quand les récompenses ne sont pas visibles ou partiellement visibles, les enfants obtiennent de meilleurs scores que les corbeaux. Crédits : Rachael Miller et al. 2019

Sur le même sujet : Les corbeaux sont si intelligents qu’ils peuvent planifier 3 étapes à l’avance lorsqu’ils utilisent des outils

Chaque fois que les chercheurs étaient dans la volière en train de préparer le plateau, les corbeaux restaient à l’écart et ne s’approchaient du plateau que lorsque l’Homme était parti. Ainsi, ils ne savaient pas quelle récompense était cachée sous la couverture et devaient se fier à la déduction pour déterminer si la récompense cachée valait la peine d’attendre. Les enfants, cependant, n’avaient aucune crainte et ont pu observer le scientifique poser les autocollants et se souvenir de ce qu’il y avait sous la couverture.

Un raisonnement et une cognition semblables à ceux d’enfants humains

Cependant, les résultats concordent avec ceux d’une étude antérieure de 2014, qui reposait également sur le test de la guimauve. Les corbeaux de Nouvelle-Calédonie ont reçu un goûter et ont appris que s’ils attendaient, ils auraient un meilleur goûter, en qualité ou en quantité. Dans ce test également, les oiseaux ont montré qu’ils étaient plus disposés à attendre une meilleure friandise qu’une plus grande quantité d’un encas inférieur.

Une autre expérience menée en 2014 a montré que les corbeaux calédoniens peuvent comprendre les causes et les effets aussi bien que les enfants. Lorsqu’on leur a présenté un test de déplacement d’eau — une série de tubes d’eau et une friandise flottante, les corbeaux ont pu placer des objets dans l’eau pour élever le niveau et atteindre la friandise. Ce raisonnement était comparable à celui d’enfants de sept ans.

Sources : Animal Cognition

corbeaux guimauve

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2.1K Partages
2.1K Partages
Partager via
Copier le lien