Coronavirus : l’Australie lance des essais cliniques concernant l’utilisation du vaccin contre la tuberculose

vaccin tuberculose
| AFP

Dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus SARS-CoV-2, les chercheurs du monde entier sont sur le pied de guerre afin de développer le plus rapidement possible des traitements et vaccins contre le virus. Cependant, des moyens de lutte existent peut-être déjà par l’intermédiaire de vaccins déjà bien établis. C’est pourquoi les autorités australiennes ont autorisé la mise en place d’essais cliniques accélérés concernant le vaccin contre la tuberculose. En effet, celui-ci pourrait stimuler l’immunité des personnels soignants et les aider à se protéger contre l’infection.

Des chercheurs australiens mènent des essais cliniques humains accélérés à grande échelle pour savoir si un vaccin utilisé pendant des décennies pour prévenir la tuberculose peut protéger les personnels soignants du SARS-CoV-2.

L’essai du vaccin BCG sera mené auprès de 4000 agents de santé dans les hôpitaux d’Australie afin de déterminer s’il peut réduire les symptômes de l’infection, selon les chercheurs du Murdoch Children’s Research Institute de Melbourne.

Stimuler l’immunité au moyen du vaccin contre la tuberculose

« Bien qu’il ait été développé à l’origine contre la tuberculose et qu’il soit encore administré à plus de 130 millions de bébés par an à cette fin, le BCG renforce également l’immunité de première ligne des humains, en les entraînant à réagir avec plus d’intensité aux pathogènes. Nous espérons voir une réduction de la prévalence et de la gravité des symptômes du COVID-19 chez les travailleurs de la santé qui reçoivent le vaccin BCG ».

Sur le même sujet : Vaccin contre SARS-CoV-2 : début des essais cliniques

À LIRE AUSSI :
L’armée américaine s’apprête à tester une pilule « anti-vieillissement »

Les chercheurs ont déclaré que les 4000 sujets seraient inscrits à l’essai dans quelques semaines dans le cadre d’un processus accéléré, avec l’approbation des autorités sanitaires fédérales et étatiques. Des essais similaires sont en cours dans plusieurs autres pays, dont les Pays-Bas, l’Allemagne et le Royaume-Uni.

« Cet essai permettra de tester correctement l’efficacité du vaccin contre les symptômes du COVID-19 et pourrait sauver la vie de nos professionnels de santé », déclare Kathryn North, directrice du Murdoch Institute. Elle indique que l’espoir porte sur l’amélioration de l’immunité innée des gens contre les symptômes du COVID-19 en attendant de développer un vaccin spécifique contre la maladie.

Laisser un commentaire
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.