1.2K Partages

La pandémie du nouveau coronavirus fait rage dans le monde entier. De nombreux pays sont actuellement en crise, notamment à cause du manque de ressources et de matériel pour dépister et soigner les personnes infectées. Mais à présent, il pourrait y avoir un nouvel espoir : des chiens entrainés spécifiquement pour détecter des maladies, pourraient aider dans la lutte contre le COVID-19.

Selon le responsable d’un organisme à but non lucratif qui forme des chiens, ces derniers sont capables de renifler jusqu’à 750 personnes à l’heure. Cette possibilité pour des chiens d’être utiles durant cette pandémie de COVID-19 est actuellement étudiée par la London School of Hygiene and Tropical Medicine (LSHTM), l’Université de Durham, et la Medical Detection Dogs Organisation.

La LSHTM a publié un communiqué de presse à la fin du mois de mars décrivant le projet expérimental, qui cherche à déterminer si les chiens peuvent détecter de manière fiable le COVID-19, de la même manière qu’ils peuvent détecter d’autres maladies.

Selon un rapport datant du 17 avril, si les premiers essais sont concluants, la LSHTM prévoit de former six chiens. « Les chiens à la recherche de Covid-19 seraient formés de la même manière que ceux que l’organisme a déjà formés pour détecter des maladies comme le cancer, la maladie de Parkinson et les infections bactériennes : en reniflant des échantillons (…) et en indiquant quand ils ont trouvé l’odeur », explique la Medical Detection Dogs dans son communiqué.

chien detection maladie coronavirus

Un chien de la Medical Detection Dogs en plein entraînement, en 2013. Crédits : Carl Court/Pool/AFP/Medical Detection Dogs

« Ils sont également capables de détecter des changements subtils de température de la peau, donc ils pourraient éventuellement indiquer si quelqu’un a de la fièvre ». « Nous savons que d’autres maladies respiratoires ressemblant au Covid-19 modifient notre odeur corporelle, il y a donc de très fortes chances que les chiens soient capables de le détecter », a expliqué James Logan, chef du département du contrôle des maladies à la LSHTM.

La formation implique que les chiens doivent renifler des masques faciaux provenant de patients atteints par le nouveau coronavirus, dans le but de déterminer si la maladie possède une odeur unique qui peut être identifiée par l’odorat très puissant d’un chien.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Bien entendu, il faudra plusieurs semaines d’expérimentation avant de savoir si les chiens sont capables d’identifier le nouveau coronavirus. Les collaborateurs des organismes indiquent avoir déjà commencé la préparation de l’entraînement des chiens et pensent pouvoir les préparer en six semaines environ.

chien detection maladie coronavirus

Les chiens sont régulièrement utilisés pour détecter certaines maladies, dont par exemple certaines formes de cancer, le diabète, ou encore la maladie de Parkinson. Crédits : Medical Detection Dogs

James Logan, le chef du département de contrôle des maladies au LSHTM, a également déclaré :
« Nous ne savons pas encore si le COVID-19 a une odeur spécifique, mais nous savons que d’autres maladies respiratoires modifient notre odeur corporelle, donc il y a une chance que ce soit le cas. Et si c’est effectivement le cas, les chiens pourront le détecter. Ce nouvel outil de diagnostic pourrait révolutionner notre réponse au COVID-19 ».

Sur le même thème : COVID-19 : la maladie n’affecte pas que les poumons. Elle s’attaque aussi au système cardiovasculaire

Par ailleurs, les professionnels ne visent pas une utilisation des chiens durant le confinement, mais plutôt après, lors de la phase de déconfinement, dans le but d’aider à prévenir la réapparition de la maladie : « Si la recherche réussit, nous pourrions utiliser des chiens de détection de COVID-19 dans les aéroports à la fin de la pandémie pour identifier rapidement les personnes porteuses du virus », explique ainsi le professeur Steve Lindsay de l’Université de Durham.

À savoir que des chiens de détection médicale sont déjà utilisés pour aider à dépister toute une gamme de maladies, notamment le cancer, le paludisme, ou encore la maladie de Parkinson. « Il y a déjà eu tant de réussites fantastiques dans le cadre du travail des chiens pour détecter les maladies humaines, et je pense qu’ils peuvent également être formés pour flairer le COVID-19 », a déclaré Claire Guest, directrice de l’association caritative Medical Detection Dogs. « Des centaines de personnes ne peuvent pas être testées en une seule fois, surtout lorsque le nombre de ressources et de tests de détection est insuffisant. Mais les chiens peuvent dépister jusqu’à 750 personnes très rapidement. En identifiant ceux qui doivent être testés et isolés, les chiens peuvent enrayer la propagation du virus », a-t-elle ajouté.

Source : LSHTM

chien detection maladie coronavirus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1.2K Partages
1.2K Partages
Partager via
Copier le lien