Coup d’oeil sur les innovations présentées au CES 2022

coup oeil innovations ces las vegas 2022
| Mercedes-Benz/AFP/Yukai Engineering
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

Le salon Consumers electronics show (CES) de Las Vegas s’est tenu du 5 au 7 janvier 2022. Comme chaque année, les exposants ont rivalisé d’originalité pour proposer des innovations qui attirent l’attention. En voici un petit florilège.

Écrans pliables, miroirs connectés, robots expressifs, ventilateurs pour masques sanitaires, voitures qui changent de couleur, ou même litières pour chats connectées… Des plus utiles aux plus loufoques, les dernières innovations présentées au CES Las Vegas sont toujours source d’étonnement. Parmi ce foisonnement, nous avons choisi de vous présenter 5 nouveautés qui ont retenu notre attention.

Le vaisseau spatial Dream Chaser

Certains exposants du CES misent sur des technologies de poche… D’autres ramènent carrément un vaisseau spatial. C’est ainsi que l’entreprise Sierra Space a présenté au public une innovation difficile à rater. Cet engin de 9 mètres, nommé « Dream Chaser », est conçu pour transporter du matériel et des personnes vers et depuis des installations spatiales dont la construction est prévue dans les 8 à 10 ans à venir. Il serait réutilisable plus de 15 fois et serait capable de voler de façon autonome.

dream chaser iss
Le Dream Chaser sera entre autres chargé de ravitailler l’équipage de la Station spatiale internationale en tant que vaisseau cargo. | SNC

Une machine qui ramène sur le tapis l’épineuse question du tourisme spatial, puisque la volonté de l’entreprise serait à terme de mettre en place des installations spatiales commerciales. Cette ambition est partagée par plusieurs autres entreprises actuellement. « L’espace n’est plus le domaine des gouvernements, c’est une arène commerciale maintenant, et des entreprises comme Sierra Space et évidemment SpaceX et beaucoup d’autres commencent à se présenter pour développer des fusées et technologies et faire des affaires dans l’espace », a ainsi déclaré Steve Koenig, chercheur à la Consumer technology association, à l’AFP. Pour le moment, un accord a été passé avec la NASA pour que Dream Chaser serve au ravitaillement de la Station spatiale internationale (ISS). Sa première mission devrait donc être lancée en 2022.

À LIRE AUSSI :
Un panneau solaire presque transparent développé par des chercheurs japonais

Un robot mordilleur de doigt

À l’extrême opposé du massif Dream Chaser, on trouve une petite innovation japonaise nommée Amagami Ham Ham et développée par Yukai engineering. Il s’agit d’une peluche robot aux yeux un peu endormis qui procure une légère morsure sur le doigt lorsqu’on l’introduit dans sa bouche, comme le ferait un chaton ou un bébé qui mordille le doigt de quelqu’un. Ce geste est appelé au Japon « amagami », que l’on peut traduire littéralement par « morsure douce », et est supposé apporter une forme de réconfort particulière. « En période de Covid-19, quand les gens restent à la maison, cela donne du réconfort », a ainsi affirmé Shunsuke Aoki, président de Yukai Engineering à l’AFP.

Une lampe qui aide les personnes dyslexiques

Lili for life, entreprise française, a présenté au CES Las Vegas 2022 une lampe de bureau conçue pour aider les personnes dyslexiques à lire plus facilement. Le concept de cette lampe est basé sur les travaux de recherches de scientifiques rennais. Albert Le Floch et Guy Ropars sont tous deux chercheurs en physique à l’université de Rennes.

Ceux-ci pensent avoir trouvé l’une des causes potentielles de la dyslexie : une superposition d’images liées à un fonctionnement des yeux plus « symétrique » que la normale. L’entreprise explique le fonctionnement de la lampe assez simplement. Elle projetterait un flux lumineux particulier qui réduirait la sensation de superposition d’images ressentie par les personnes atteintes de dyslexie. Cela leur permettrait donc de lire avec une plus grande fluidité.

Une IA en cuisine

La proposition de Beyond Honeycomb faisait partie des technologies affichées comme « inattendues » par le site du CES. Elle est en effet étonnante. Il s’agit d’un robot de cuisine capable de « reproduire » les plats de grands chefs. Il aurait pour but de rendre la cuisine gastronomique plus accessible. L’entreprise a proposé une collaboration entre la machine et des chefs cuisiniers pour en faire la démonstration.

À LIRE AUSSI :
Découverte de lieux habitables sur la Lune pour une future présence humaine durable

Pour reproduire les saveurs, des capteurs font l’analyse de la nourriture préparée à un niveau moléculaire. Une intelligence artificielle est ensuite entraînée durant 48 heures pour développer les « compétences » nécessaires à la reproduction du plat, avant de le cuisiner. Les arguments de Beyond Honeycomb ne feront peut-être pas rêver tous les cuisiniers, puisque l’entreprise affiche clairement la possibilité de « réduire de 40% » le coût du travail.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Une voiture électrique à l’autonomie de 1000 km

Nouveaux modèles de voitures capables de changer de couleur ou d’afficher des films sur grands écrans, voitures de course autonomes… Les innovations se rapportant à l’automobile sont toujours nombreuses au CES Las Vegas. C’est cette fois-ci un modèle de Mercedes qui a pourtant retenu notre attention, pour son autonomie impressionnante. En effet, ce nouveau concept intitulé EQXX, entièrement électrique, serait capable de rouler pendant 1000 kilomètres avant d’avoir besoin d’être rechargé.

L’EQXX de Mercedes, présenté au CES 2022. © Mercedes-Benz

Elle consomme moins de 10 kW/h pour cent kilomètres. Elle doit notamment ces performances à un design optimisé pour une meilleure pénétration de l’air, une batterie plus compacte et légère que la moyenne, et des dispositifs qui réduisent les turbulences d’air. Des performances impressionnantes, même s’il ne faut pas oublier que la question de produire une énergie électrique « propre » ou encore la pollution à la fabrication restent aujourd’hui des défis pour l’efficacité écologique des voitures électriques.

Laisser un commentaire
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.
Cliquez pour accéder à d'autres articles sur ce sujet.