2.4K Partages

Lorsque des scientifiques du vaisseau d’exploration nommé Nautilus ont commencé à filmer cette créature, ils avaient de la peine à se contenir. En effet, très loin dans l’océan Pacifique, à plus de 750 mètres de profondeur, leur véhicule télécommandé est tombé sur l’une des créatures les plus fantasmagoriques qu’ils aient jamais vues.

Au tout début, alors qu’ils observaient cette entité fantomatique, les scientifiques se posaient plusieurs questions : Qu’est-ce que c’est ? Que regardons-nous ? Quelle est cette structure rouge à l’intérieur ?… Bien qu’ils discutaient de la créature avec enthousiasme, cette dernière a soudainement décidé de se transformer totalement. « J’ai l’impression qu’elle s’est transformée car on la regardait », souligne l’un des scientifiques.

C’est avec une grande curiosité que l’équipe de chercheurs a finalement décidé d’une réponse : la créature qui s’est métamorphosée devant eux, devait être une méduse des grands fonds, très probablement du genre Deepstaria, un parent mystérieux de D. enigmatica (une espèce observée que quelques rares fois à ce jour). De plus, il est important de noter que l’animal avait en lui un passager.

L’incroyable vidéo, publiée par l’expédition Nautilus, nous donne un aperçu de l’une des créatures les plus mystérieuses des profondeurs de l’océan, et un aperçu du crustacé rouge vif qu’il renferme… :

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Connus sous le nom d’isopodes, ces crustacés rouges sont apparentés aux punaises des grands fonds et ont déjà été découverts à l’intérieur de plusieurs Deepstarias. La relation exacte entre ces deux créatures est actuellement inconnue, mais les scientifiques pensent que l’isopode en bénéficierait en se nourrissant de la gelée, ou de la nourriture de la méduse. Il s’agit probablement aussi d’un bon endroit pour se cacher des prédateurs. Bien que les isopodes soient bien connus, ce n’est pas le cas des Deepstarias. En effet, à l’heure actuelle, nous ne connaissons pas très bien ces créatures, ni la manière dont elles gèrent les isopodes les peuplant littéralement.

En effet, avec si peu d’exemples observés, nous ignorons ce que mangent réellement ces méduses, comment elles se nourrissent, comment elles se reproduisent et même à quelle profondeur dans l’océan elles vivent et peuvent survivre.

Vous aimerez également : De nouvelles protéines fluorescentes ont été découvertes dans deux méduses

Contrairement aux autres méduses, Deepstaria ne possède pas de tentacules. Les scientifiques pensent que ces créatures filtrent les aliments en ouvrant et en fermant leurs cloches en forme de sac pour piéger leurs proies. La manière dont elles digèrent leurs proies, ou comment elles les distribuent au reste de leur corps reste toutefois à déterminer, bien qu’il existe actuellement plusieurs théories.

« Le motif de maillage géométrique est un réseau complexe de canaux qui ramène la nourriture au sommet de la cloche », explique l’un des chercheurs du Nautilus. « Comme la gelée de la méduse peut atteindre une grande taille lorsqu’elle est gonflée, ces canaux aident à distribuer les nutriments sur toute l’étendue de son corps », ajoutent les chercheurs.

Source : Nautilus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2.4K Partages
2.4K Partages
Partager via
Copier le lien