Découverte d’un ancien fossile de rorqual renfermant des indices sur le changement climatique

decouverte ancien squelette baleine renfermant indices changement climatique
| Facebook/Topvarawut

Des chercheurs ont découvert un subfossile de rorqual dont l’âge a été estimé à 5000 ans. Les restes de l’animal reposaient en Thaïlande, presque parfaitement conservés. Une découverte si ancienne qu’elle pourrait révéler des indices précieux concernant le changement climatique.

Le subfossile, qui selon les estimations serait celui d’un rorqual de Bryde (Balaenoptera brydei), a été trouvé à Samut Sakhon, à l’ouest de Bangkok. Les chercheurs ont fouillé 80% des restes et ont jusqu’à présent identifié 19 vertèbres complètes, cinq côtes, une omoplate et des nageoires. Le spécimen mesure 12 mètres de long, pour un crâne imposant de 3 mètres de long. Les os seront datés au carbone pour déterminer l’âge, mais les chercheurs pensent qu’ils ont entre 3000 et 5000 ans. Leur âge exact devrait être confirmé le mois prochain.

Les rorquals de Bryde se trouvent le long des côtes ou en haute mer, dans les eaux tropicales et subtropicales de tous les océans. En Thaïlande particulièrement, elles sont considérées comme une espèce protégée. Les baleines (et les rorquals) — qui préfèrent les eaux au-dessus de 16 °C, et se nourrissent de poissons en bancs comme les anchois — sont menacés par les équipements de pêche et par le tourisme.

Les restes, découverts à environ 12 km à l’intérieur des terres, aideront les scientifiques à comprendre l’évolution de l’espèce et à suivre la façon dont le niveau de la mer a changé au cours des millénaires, a déclaré Varawut Silpa-archa, le ministre des Ressources naturelles et de l’Environnement.

ancien squelette baleine renfermant indices changement climatique
| Topvarawut (Facebook)

« Cette découverte vient s’ajouter aux preuves de changements relativement importants du niveau de la mer il y a environ 6000 à 3000 ans dans le golfe de Thaïlande, où le littoral se trouvait jusqu’à des dizaines de kilomètres à l’intérieur des terres par rapport à la côte actuelle », déclare Marcus Chua, de l’Université nationale de Singapour.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

À LIRE AUSSI :
Des scientifiques inventent un système de refroidissement qui ne nécessite pas d’électricité

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Auparavant, seuls des dépôts marins contenant de petits coquillages ou crabes marins fossilisés avaient été trouvés à l’intérieur des terres, et il n’était pas clair si ces fossiles avaient été déplacés par l’Homme, a déclaré Chua. « Une grande baleine subfossile datant de milliers d’années près de Bangkok fournirait des preuves solides de l’endroit où se trouvait la mer à cette époque », a-t-il déclaré.

De telles preuves sont très pertinentes, étant donné que la crise climatique contribue à l’augmentation du niveau de la mer. « Cela pourrait certainement attirer l’attention sur la question, et montrer comment et où les zones de basse altitude pourraient être inondées par la mer lorsque cela se produit », ajoute Chua.

Cette découverte aidera également les chercheurs à mieux comprendre le rorqual de Bryde ainsi que d’autres formes de vie marine. Outre le subfossile (fossilisation incomplète), les chercheurs ont trouvé des objets préservés, notamment des dents et des coquillages de requin. « Les scientifiques pourraient également étudier les dépôts trouvés au même niveau que la baleine pour reconstituer les communautés biologiques présentes à cette époque, et les comparer aux systèmes actuels », a déclaré Chua.

Laisser un commentaire