Un renard a perdu la vie en voulant dévorer des poules, qui furent finalement ses assassins. Une situation qui n’est toutefois pas anormale : le caractère « agressif » des poules pourrait provenir de leurs ancêtres.

L’histoire s’est déroulée dans l’école d’agriculture « Le gros Chêne » dans la région de Bretagne, en France. Un jeune renard affamé voulait s’attaquer en fin de soirée à un poulailler. Sauf que ce dernier avait une population de plus de 6000 poules, et ce à quoi le renard ne s’attendait pas après l’extinction des lumières et la fermeture automatique des portes après son intrusion, c’est la réaction de ceux qui devaient être ses proies, qui, dignes de leurs ancêtres les dinosaures, l’attaquèrent férocement avec leur bec, sans aucune issue pour lui. Sa dépouille fût découverte dans un coin le lendemain matin, par les étudiants de l’école.

« Il y avait un instinct de troupeau, et ils l’ont attaqué avec leur bec », explique le chef de l’école Pascal Daniel. « Il recevait des coups au cou, des coups de bec ».

Ce type d’événement rare n’étonne pas les fermiers. Il existe une hiérarchie dans les troupeaux de poules, avec à leur tête les mêmes les plus agressifs, et qui se montrent les plus imposants envers les autres.

Être au plus haut rang leur permet d’obtenir plusieurs avantages, comme un meilleur accès à la nourriture, aux zones de bains de poussière, ainsi qu’à de meilleurs endroits où s’installer dans le poulailler.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Cependant, conserver cette position requiert également la tâche spéciale de surveiller les autres poules en cas d’arrivée de prédateurs, en les guidant dans un endroit où elles seront plus en sécurité (en théorie). Mais cette fois-ci, les oiseaux n’ont pas fui, et se sont mis ensemble pour piéger le prédateur. Daniel explique qu’ils peuvent être très tenaces lorsqu’ils sont en groupe. Des cadavres mutilés de pigeons sont régulièrement retrouvés dans la ferme.

« Les poules sont là depuis juillet, depuis plus de sept mois et ont probablement appris à se défendre », ajoute t-il. « Elles vivent à l’air libre et sont habituées à lutter contre les buses. Ainsi, quand le renard est entré dans le poulailler, ils ont tout fait pour se débarrasser de lui, et le renard s’est retrouvé piégé ».

Vous allez aussi aimer : Une bataille aérienne oppose un Pygargue à tête blanche et un renard

Ce caractère de domination sur leurs congénères ainsi que sur le jeune renard qui manquait certainement d’expérience (il était âgé d’environ 6 mois) pourrait être d’origine génétique. Une étude apparue en 2016 a permis de mettre en évidence dans le génome des poules, des séquences qui sont associées à des comportements agressifs.

Il est possible que ces régions de l’ADN proviennent de leurs ancêtres les dinosaures, mais aucune recherche n’a été réalisée pour vérifier cela.

Malheureusement pour les fermiers, ce coup de chance n’arrive pas à chaque fois : la visite d’un autre renard il y a 18 mois s’est achevée en une fin tragique pour certaines poules…

Source : CNN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.