708 Partages

Dans de nombreux pays, l’usage de drogues dures comme la cocaïne est illégal et puni par la loi. Lorsque les autorités suspectent une prise de cocaïne, les tests sanguins sont la norme. Cependant, ces tests nécessitent du temps et une chaîne logistique complexe avant d’obtenir les premiers résultats. Récemment, une équipe de chercheurs a mis au point un dispositif capable de distinguer, sur la base d’une empreinte digitale, si la personne concernée a ingéré ou simplement manipulé de la cocaïne, le tout en moins de deux minutes.

Une seule empreinte digitale peut discriminer si quelqu’un a récemment touché de la cocaïne ou l’a effectivement ingérée. Ce test peut être effectué en moins de 2 minutes, beaucoup plus rapidement que les tests sanguins, et pourrait être utilisé pour des investigations médico-légales ou des tests de dépistage de drogues. L’étude a été publiée dans la revue Scientific Reports.

Melanie Bailey de l’Université de Surrey au Royaume-Uni et ses collègues ont développé une technique qui détecte les traces de cocaïne, ainsi que les signes de consommation de cocaïne, sur la peau humaine. En plus de la cocaïne, le test détecte une molécule appelée benzoylecgonine, qui est excrétée par la peau après qu’une personne a ingéré de la cocaïne. Le produit chimique est également présent comme impureté dans certains échantillons de cocaïne vendus dans la rue.

La spectrométrie de masse pour détecter les traces de benzoylecgonine

Mais une personne qui a ingéré de la cocaïne continuera à excréter la molécule par la sueur, donc même après s’être lavée les mains, elle est détectable dans une empreinte digitale.

Bailey et son équipe ont pris les empreintes digitales de personnes qui avaient touché des échantillons de cocaïne d’une pureté de 99% ainsi que des échantillons de rue beaucoup moins purs. Ils ont relevé les empreintes immédiatement après la manipulation du médicament et à nouveau après que les participants se soient lavés les mains.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.
schema detection

Schéma du processus de détection par spectrométrie de masse (MS). Crédits : M. Jang et al. 2020

Ils ont également pris les empreintes digitales de 26 personnes dans une clinique de désintoxication, qui ont déclaré avoir pris de la cocaïne au cours des dernières 24 heures. Pour le test, l’individu presse son doigt sur un morceau de papier spécialisé pendant 10 secondes. Le papier est ensuite analysé à l’aide d’une technique appelée spectrométrie de masse, pour détecter la présence de cocaïne ou de benzoylecgonine.

Sur le même sujet : Un classement de 9 drogues récréatives, de la plus dangereuse à la moins nocive, a été réalisé

Une détection précise, rapide et fiable

Dans les 86 échantillons, la technique de prise d’empreintes digitales était précise à 95%. L’équipe a constaté que la détection était possible jusqu’à 48 heures après le contact ou l’ingestion. Contrairement aux tests sanguins, qui sont la norme actuelle pour tester la consommation de cocaïne, l’analyse des empreintes digitales peut être effectuée en moins de 2 minutes.

delai detection

(Haut) : Résultats de la détection de cocaïne dans l’empreinte digitale de trois volontaires (D1, D2, D3) à différents moments durant 48h après avoir touché 2 mg de cocaïne pure à 99% (A). Et à différents moments durant 12 jours après avoir touché respectivement 0.5 mg et 2mg de cocaïne pure à 99% (B). (Bas) : Résultats de la détection de cocaïne dans l’empreinte digitale de trois volontaires (D1, D2, D3) à différents moments après s’être lavés les mains, après avoir touché 0.5 mg (A) et 2 mg (B) de cocaïne pure à 99%. Crédits : M. Jang et al. 2020

La technique est maintenant disponible dans le commerce et pourrait être utilisée pour le dépistage des drogues. Elle pourrait également être utilisée à l’avenir comme un outil médico-légal pour déterminer la présence de cocaïne dans les empreintes digitales laissées sur une scène de crime, bien que la méthode puisse nécessiter une validation supplémentaire d’ici là, explique David Berry, consultant indépendant en toxicologie au Royaume-Uni.

Sources : Scientific Reports

empreinte digitale cocaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

708 Partages
708 Partages
Partager via
Copier le lien