311 Partages

La déforestation progressive de plusieurs régions du monde est un des facteurs aggravant du réchauffement climatique global, diminuant la capacité de la planète à réduire le taux de CO2 atmosphérique. C’est pourquoi certains gouvernements ont lancé des campagnes massives de plantation d’arbres. Si quelque temps auparavant l’Inde avait pratiquement planté 70 millions d’arbres en 20h, l’Éthiopie vient de pulvériser ce record en plantant plus de 350 millions d’arbres en un seul jour.

Le gouvernement éthiopien a annoncé un record vraiment extraordinaire, affirmant que les citoyens du pays sont parvenus à planter 353 millions d’arbres en 12 heures, dépassant ainsi l’objectif initial de 200 millions d’arbres. Le record précédent pour un seul pays était de 66 millions, celui de l’Inde, un pays trois fois plus grand et 13 fois plus peuplé.

Plus tôt ce mois-ci, un article dans la revue Science a permis d’avoir une idée de la surface terrestre totale qui pourrait bénéficier de la plantation d’arbres. Les auteurs ont utilisé des données satellitaires de couverture forestière et des cartes pédologiques pour calculer que la Terre possède une superficie de 9 millions de km² adaptée à la plantation d’arbres et non actuellement boisée, urbanisée ou utilisée pour la culture.

cartes arbres monde

Carte des zones qui pourraient potentiellement accueillir de nouvelles forêts. La carte exclut les forêts existantes, les zones urbaines et les terres agricoles. Crédits : J. Bastin, et. al/ Science

Une fois mâtures, ces arbres stockeront 225 milliards de tonnes de carbone, soit les deux tiers du carbone libéré par l’Homme depuis la révolution industrielle. Le potentiel de stockage de carbone des arbres varie énormément d’une espèce à l’autre, ainsi que des conditions dans lesquelles ils sont cultivés. L’article de Science estimait toutefois qu’il faudrait 500 milliards d’arbres pour couvrir la zone proposée. En supposant un taux de survie de 50% pour les plants mis en terre, le monde doit répéter l’exploit éthiopien presque 3000 fois.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Rétablir la couverture forestière éthiopienne et ses écosystèmes

Cependant, le projet avait aussi des motivations locales. Un recensement de l’environnement effectué il y a quelques années a révélé que 4% seulement de l’Éthiopie était recouverte de forêt. Au début du 20ème siècle, c’était 35%. Cette perte a contribué à l’érosion et à la désertification, a rendu les sécheresses et les inondations plus extrêmes et a privé les espèces menacées de leurs habitats. La déforestation a contribué à la famine terrible des années 1980.

L’Éthiopie a connu certains des avantages économiques les plus rapides de ces dernières années, tout en progressant dans le domaine des droits de l’Homme, mais les tensions ethniques se sont accrues avec la fuite de près d’un million de personnes de leur domicile par peur des violences. Le gouvernement s’est fixé pour objectif de planter 4 milliards d’arbres cette saison et affirme avoir déjà atteint plus de la moitié de cet objectif.

Sur le même sujet : L’ajout d’un milliard d’hectares de forêts pourrait aider à contrôler le réchauffement climatique

Des forêts mises en danger par le réchauffement climatique

En revanche, si des mesures ne sont pas rapidement prises à l’échelle mondiale concernant le réchauffement climatique, l’avantage de 9 millions de km² de forêts pourrait être annulé en seulement 22 ans. En outre, l’article rappelle qu’il faut plusieurs décennies, voire plusieurs siècles, pour que les arbres atteignent leur capacité de stockage totale, et des températures plus élevées rendront certaines des zones identifiées inutilisables pour supporter des arbres.

carte deforestation

Carte du monde indiquant le degré de risque de déforestation pour chaque grande zone forestière. Crédits : Maplecroft

Si la tendance actuelle se poursuit, un quart des zones identifiées ne seront plus en mesure de soutenir les arbres d’ici 2050. Nous devons donc commencer rapidement à inverser cette tendance avec la plantation d’arbres et la réduction des émissions carbones. En particulier, les 3000 milliards d’arbres existants devront être préservés de la déforestation généralisée toujours en cours dans de nombreuses régions du monde.

Sources : Twitter du premier ministre éthiopien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

311 Partages
311 Partages
Partager via
Copier le lien