Extinction Crétacé-Tertiaire : comment le règne des dinosaures a-t-il été aboli ?

extinction dinosaures crise kt
| iStock
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

Les conséquences de l’impact cosmique sur la Terre

Les répercussions de l’impact de cet objet cosmique ont été autant désastreuses que nombreuses. L’impact a provoqué une onde de choc extraordinaire, et a été à l’origine d’incendies généralisés et de véritables tempêtes de feu à la surface de la planète. De plus, l’impact a entraîné une très forte sismicité, fragilisant grandement la croûte terrestre.

L’impact ayant soulevé un très grand nombre de particules de poussière, celles-ci se sont alors diffusées dans l’atmosphère, bloquant ainsi les rayons du soleil (réduction de 20% du rayonnement solaire), et provoquant un phénomène appelé hiver d’impact.

Un hiver d’impact est un obscurcissement progressif du ciel provoqué par le rejet massif dans l’atmosphère de terre, de poussière de roche et de cendres lors d’un impact cosmique.

Les taux d’oxygène très élevés au Crétacé supérieur ont maintenu une violente combustion et permis aux nombreux incendies de s’étendre, tout en relâchant d’importantes quantités de CO2 dans l’atmosphère, provoquant un effet de serre temporaire mais brutal.

La ré-entrée atmosphérique des éjectas a parallèlement conduit à une augmentation brève et extrêmement intense du rayonnement infrarouge, tuant tous les organismes qui y étaient exposés.

asteroide hivers impact soleil
La poussière et les cendres projetées dans le ciel par l’impact d’un astéroïde ont engendré un hivers d’impact. Une fois le ciel obscurci, les températures chutent drastiquement. Crédits : Dan Trevor

Le soleil est l’ingrédient indispensable à la réalisation de la photosynthèse. La Terre en étant alors privée, celle-ci ne pouvait plus se réaliser, bouleversant l’écologie terrestre, faisant au passage s’effondrer toute la chaîne alimentaire de l’époque.

C’est en partie grâce à l’étude des pollens que les paléobotanistes ont pu montrer que l’extinction avait probablement eu lieu de manière très brutale, car ils ont constaté une disparition quasi instantanée du pollen à la limite entre la période du Crétacé et du Tertiaire, ce qui serait tout à fait cohérent avec l’hypothèse d’un impact.

De plus, la quantité anormale d’iridium retrouvé dans la fine couche d’argile située entre les deux strates du Crétacé et du Tertiaire pourrait aussi être un indice en faveur de cette théorie. Un grand nombre d’experts s’accordent à dire que l’impact à lui seul ne suffirait pas à expliquer cette extinction de masse.

En effet, l’impact ayant engendré un volcanisme gigantesque, les gaz létaux (comme le sulfure d’hydrogène par exemple) expulsés par les volcans n’ont fait que prolonger le nuage de poussière soulevé par l’impact. Ce sont les conséquences engendrées par l’impact sur la planète qui ont constitué les causes majeures de l’extinction des dinosaures et des autres organismes, au profit des mammifères.

Volcanisme actif et hiver volcanique

Il y a 65 millions d’années, un point chaud situé sur ce qui correspond aujourd’hui à l’île de la Réunion aurait percé la lithosphère, entraînant la remonté d’énormes panaches de fumée à partir du manteau terrestre, créant une éruption volcanique d’une ampleur considérable sur le célèbre plateau du Deccan, en Inde.

volcanisme point chaud
Animation illustrant le volcanisme de point chaud. Crédits : Gaëtan Raoult, Fadi Lahmidi, Lucas Scotti

Les produits de ce volcanisme explosif et productif auraient saturé l’atmosphère en dioxyde de carbone et en soufre (CO2 et SO2) pendant des centaines de milliers d’années, entraînant dans un premier temps le réchauffement brutal de la Terre et l’acidification des océans.

Puis la présence massive d’aérosols volcaniques atmosphériques a ensuite obscurci le ciel, menant à un hiver volcanique. Ces changements radicaux de l’environnement terrestre ont été dévastateurs pour la biosphère, et menèrent à la mort des ¾ des formes de vie terrestres.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

De nombreux débats concernant ce qui aurait pu véritablement se passer pour entraîner une telle extinction sont toujours d’actualité. Les deux hypothèses ne sont en réalité pas incompatibles entre elles, et de nombreux experts pensent même qu’elles pourraient toutes deux avoir joué un rôle dans cette crise biologique. Une chose reste certaine : les deux scénarios ont tous deux pu induire les changements climatiques à l’origine de cette extinction brève et massive.

rechauffement atmosphere volcanisme actif
Schéma illustrant le mécanisme de réchauffement atmosphérique par l’intermédiaire du volcanisme actif. Crédits : CafeSciences

D’autres spécialistes pensent que le processus aurait pu avoir lieu de manière un peu plus graduelle, et que la baisse du niveau des océans aurait aussi eu son rôle à jouer. Quelles qu’en soit les causes, la crise K-T marque la fin du règne des dinosaures, permettant aux mammifères de se développer et de se diversifier dans des niches écologiques dorénavant libres.

Laisser un commentaire