Soutenez le journalisme scientifique indépendant ! [et supprimez la pub]
[-20% avec le code 0pub20pourcent]
JE M'ABONNE

Un « fast-food » exceptionnellement bien conservé découvert à Pompéi

snack-bar bien conserve decouvert pompei
| Luigi Spina/AFP/Getty Images

L’ancêtre du snack-bar ou du fast-food, remontant à l’Antiquité, est le thermopolium, et les comptoirs stockant de la nourriture dans des pots de terre cuite en étaient l’élément incontournable. Samedi dernier, des archéologues ont annoncé avoir découvert à Pompéi un thermopolium décoré avec d’impressionnantes fresques, dans un état de conservation exceptionnel. Le snack-bar, décoré de motifs polychromes et figé par des cendres volcaniques, a été partiellement exhumé l’année dernière, mais les archéologues ont prolongé les travaux sur le site pour le révéler entièrement.

Comme vous l’avez appris en cours d’histoire, Pompéi a été ensevelie par les cendres lors de l’éruption du Vésuve, en l’an 79 après J.-C.. Un drame qui a fait entre 2000 et 15’000 victimes selon les estimations des scientifiques. Depuis des siècles, les archéologues continuent à y faire des découvertes.

Le thermopolium récemment découvert, appelé « thermopolium de Regio V », situé à l’intersection de la rue des Noces d’argent et de l’allée des Balcons, était littéralement l’équivalent d’un fast-food de l’époque romaine. Dans la dernière étape de leur travail, les archéologues ont découvert un certain nombre de scènes de nature morte, notamment des représentations d’animaux qui auraient été au menu, dont des canards colverts et un coq, à servir avec du vin ou des boissons chaudes.

thermopolium pompei fresque cheval nymphe
Une fresque représentant une nymphe de Néréide à cheval et des gladiateurs au combat avait été découverte auparavant. © Luigi Spina/AP

Des informations précieuses sur les habitudes gastronomiques

Les chercheurs ont également pu obtenir de nouvelles informations précieuses sur les habitudes gastronomiques de la ville, malheureusement aujourd’hui surtout connue pour la triste et célèbre éruption volcanique, qui a également englouti la ville voisine d’Herculanum. Des fragments d’os de canard ainsi que des restes de porcs, de chèvres, de poissons et d’escargots ont été découverts dans les pots en terre cuite des thermopolium. Certains des ingrédients avaient été cuits ensemble plutôt que préparés séparément, comme une paella de l’époque romaine.

À LIRE AUSSI :
Du jamais vu ! Cet étrange dinosaure fascine les scientifiques (et le reste du monde)

Des fèves écrasées, utilisées pour modifier le goût du vin, ont été trouvées au fond d’un bocal. « En plus de témoigner de la vie quotidienne à Pompéi, les possibilités d’analyse offertes par ce thermopolium sont exceptionnelles, car pour la première fois, nous avons fouillé un tel site dans sa totalité », explique Massimo Osanna, directeur général du parc archéologique de Pompéi.

thermopolium bien conserve pompei
Le lieu découvert, aujourd’hui entièrement fouillé, révèle certains plats préférés des citoyens de l’ancienne cité romaine. © Luigi Spina/AFP/Getty Images

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !

J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Des amphores, un château d’eau et une fontaine ont également été trouvés à côté de restes humains, dont ceux d’un homme que l’on pense âgé d’une cinquantaine d’années, découvert près du lit d’un enfant. « Le comptoir semble avoir été fermé à la hâte et abandonné par ses propriétaires, mais il est possible que quelqu’un, peut-être le plus vieil homme identifié, soit resté derrière et ait péri pendant la première phase de l’éruption », a déclaré Osanna à l’agence de presse Ansa.

Les restes d’une autre personne découverte sur place, sont peut-être ceux d’un voleur opportuniste ou de quelqu’un fuyant l’éruption, qui a été « surpris par les vapeurs brûlantes au moment où il avait la main sur le couvercle du pot qu’il venait d’ouvrir », a ajouté Osanna. Le thermopolium (du grec « thermos » pour chaud et « poleo » pour vendre) était très populaire dans le monde romain. Pompéi en comptait à elle seule environ 80.

À savoir que l’ancienne ville de Pompéi est le deuxième site le plus visité d’Italie après le Colisée de Rome, et a attiré l’an dernier environ un million de touristes. Deux tiers des 66 hectares de la ville, située à environ 23 kilomètres au sud-est de Naples en Italie, ont été mis au jour jusqu’ici. Les ruines n’ont été découvertes qu’au XVIe siècle, et les fouilles n’ont commencé que vers 1750.

Laisser un commentaire
Plus d'articles
cellule bioréacteur hydrogène
Des scientifiques créent des « bio-usines » à hydrogène