20 Partages

La compagnie Petroma Inc. a mis fin à sa phase d’exploration menée dans la région de Bourakebougou. Le projet d’envergure, mené par Aliou Diallo, a permis la découverte d’un immense champ d’hydrogène naturel dans les sous-sols de la région. La ministre des mines et du pétrole du pays a d’ailleurs déclaré ouvertement son soutien au développement du projet.

Fin de la phase d’exploration pour Petroma Inc.

La société Petroma Inc. a fait couler beaucoup d’encre ces dernières années. Il faut dire que les projets menés par Aliou Diallo, le président de la compagnie, sont de taille. L’homme d’affaires malien a en effet misé très tôt sur le potentiel énergétique de l’hydrogène naturel. Pour lui, cette nouvelle ressource a le potentiel suffisant pour transformer le paysage énergétique du Mali. C’est pourquoi Petroma Inc. travaille depuis près de dix ans à côté de Bourakébougou, dans le but de cartographier les réserves en hydrogène naturel de la région.

Près de 25 puits ont été forés. À la surprise générale, tous se sont révélés positifs. Cette grande phase d’exploration a été l’occasion de déterminer et de quantifier le potentiel énergétique des sols. La communauté scientifique a par ailleurs rendu son verdict. Alain Prinzhofer, professeur et chercheur spécialisé dans l’hydrogène, s’est en effet rendu sur place pour étudier le bassin à son tour. Il a notamment découvert que les réserves d’hydrogène naturel dont dispose Petroma sont beaucoup plus grandes que ce que la société imaginait.

Bientôt le début de la phase d’exploitation

Maintenant que les sols ont été cartographiés, tous les feux sont verts pour Aliou Diallo. Afin d’encourager le projet d’exploitation, la ministre malienne des mines et du pétrole s’est dépêchée sur les lieux pour voir de ses propres yeux les avancées du projet. Elle a pu visiter plusieurs puits de forage, avant de déclarer ouvertement son soutien. Cette manne est pour la ministre l’opportunité de dynamiser l’économie malienne.

Sur le même sujet : Aliou Diallo (Petroma Inc), pionnier de l’hydrogène naturel au Mali

Par ailleurs, pour prouver que l’hydrogène naturel peut être exploité, Petroma Inc. a installé dès 2011 une centrale électrique pilote, qui utilise les ressources d’hydrogène naturel des sols de la région. Le projet test fonctionne parfaitement, et permet d’alimenter le village de Bourakebougou en électricité.

Pour booster le projet, l’homme d’affaires malien a récemment vendu les parts de son ancienne société d’exploitation aurifère Wassoul’or. La transaction se chiffre à hauteur de 200 millions de dollars et signe la fin du règne aurifère d’Aliou Diallo, mais marque le début d’un nouveau chapitre pour l’entrepreneur : celui de l’hydrogène naturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

20 Partages
20 Partages
Partager via
Copier le lien