Il s’agit de la « dépression souriante » ; les personnes en souffrant semblent heureuses et joyeuses, tandis qu’elles souffrent intérieurement de symptômes dépressifs. Malheureusement, ce type de dépression est très commun. De nombreux articles sur le sujet ont été publiés dans la littérature populaire, et le nombre de recherches sur Google quant à ce type de maladie a considérablement augmenté au cours de ces dernières années.

Bien que la dépression souriante ne soit pas un terme technique utilisé par les médecins, il est totalement possible de souffrir de dépression et de réussir à en masquer les symptômes. Le terme technique le plus proche pour cette maladie, est en réalité « dépression atypique ». En réalité, une très grande partie des personnes qui sont déprimées et ressentent une perte de plaisir dans les activités, réussissent à cacher leur maladie de cette manière. Selon des chercheurs, ces personnes pourraient être particulièrement vulnérables au suicide.

Il faut savoir qu’il peut être très difficile de repérer des personnes souffrant de dépression souriante. Ils peuvent sembler n’avoir aucune raison d’être tristes : ils ont un travail, un appartement et peut-être même des enfants ou un partenaire. Ils sourient lorsque vous communiquez avec eux, ils mènent des conversations agréables et se comportent de manière tout à fait normale avec leur entourage (collègues, famille, etc). En bref, ils se constituent un masque pour le monde extérieur, qui fait croire que tout va bien, tout en continuant de mener une vie apparemment normale et active.

Cependant, à l’intérieur, ces personnes souffrent, sont déprimées et désespérées, voire ont des pensées suicidaires. La force dont ils disposent pour mener leur vie quotidienne peut les rendre particulièrement vulnérables à la réalisation de leurs plans de suicide. Cela contraste avec d’autres formes de dépression, dans lesquelles les gens pourraient penser au suicide, mais n’ont plus assez d’énergie pour agir conformément à leurs intentions.

Bien que les personnes souffrant de dépression souriante présentent un masque de « visage heureux » face au monde extérieur, ces dernières peuvent également parfois éprouver un véritable regain d’émotions positives, suite à des événements qui se produisent dans leur vie. Par exemple, le simple fait de recevoir un SMS de quelqu’un qu’ils aiment, d’être félicités pour leurs accomplissement (que ce soit au travail, ou dans le domaine personnel), peut les aider à se sentir mieux pendant quelques instants, avant de retomber profondément dans la dépression.

depression-sommeil-troubles-cerveau-lien

Crédits : Tzido/iStock

Parmi les autres symptômes de cette maladie, il y a le fait de trop manger, de ressentir une sensation de lourdeur dans les bras et les jambes et d’être facilement blessé par la critique ou le rejet. De plus, les personnes souffrant de dépression souriante sont également plus susceptibles de se sentir déprimées le soir et de ressentir le besoin de dormir plus longtemps que d’habitude. Cependant, d’autres formes de dépression vous font vous sentir plus mal le matin, et peuvent également provoquer une perte de sommeil, ou encore donner l’impression d’avoir moins besoin de dormir.

Selon les chercheurs, la dépression souriante semble être plus courante chez les personnes présentant certains tempéraments. En particulier chez les personnes qui sont plus enclins à anticiper l’échec, qui ont du mal à surmonter des situations embarrassantes ou humiliantes, ou encore qui ont tendance à ruminer ou à penser de manière excessive aux situations négatives qui se sont produites (ou qui ne se sont pas encore produites).

Le magazine Women’s Health a capturé l’essence de la dépression souriante en demandant aux femmes de partager des photos d’elles provenant de leurs médias sociaux, puis de les recommenter sur Instagram, avec ce qu’elles ressentaient réellement au moment où elles prenaient la photo. Pour lire certains de leurs messages, c’est par ici.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Il est difficile de déterminer exactement ce qui cause la dépression souriante, mais cette dernière peut provenir de plusieurs facteurs, tels que des problèmes de travail, une rupture ou encore le sentiment que votre vie n’a pas de sens ni de but. Et c’est très commun. En effet, environ une personne sur dix souffre de dépression et entre 15 à 40% d’entre elles souffrent d’une forme atypique de dépression qui peut ressembler à la dépression souriante. Une telle dépression commence souvent tôt dans la vie et peut durer très longtemps. Si vous souffrez de dépression souriante, il est donc particulièrement important de demander de l’aide.

Vous aimerez également : Un manque de cette molécule pourrait être la raison pour laquelle des millions de personnes souffrent de dépression

Malheureusement, les personnes souffrant de cette maladie ne le font généralement pas, car elles pourraient penser qu’elles n’ont pas de problème : ceci est particulièrement le cas si elles semblent continuer à s’acquitter de leurs tâches et de leurs routines quotidiennes, comme auparavant. Ces personnes peuvent aussi se sentir coupables et penser qu’au fond, elles n’ont rien qui puisse les rendre tristes de la sorte. Ainsi, elles ne parlent à personne de leurs problèmes et finissent par avoir honte de leurs sentiments.

Alors, comment briser ce cercle vicieux ? Un point de départ est de savoir que cette maladie existe réellement et que oui, c’est grave. Ce n’est que lorsque nous cessons de rationaliser nos problèmes parce que nous pensons qu’ils ne sont pas assez sérieux, que nous pouvons commencer à faire une réelle différence et se soigner. Pour certains, rien que de savoir que cette maladie existe réellement peut être suffisant pour commencer à changer les choses, car elle peut permettre d’avoir un déclic suffisamment important pouvant décider ces personnes à aller chercher de l’aide.

Il a également été démontré que la méditation et l’activité physique présentaient d’énormes avantages pour la santé mentale. De plus, une étude réalisée par la Rutgers University (USA) a montré que les personnes pratiquant la méditation et/ou une activité physique deux fois par semaine avaient subi une chute, allant jusqu’à 40%, de leur niveau de dépression, en huit semaines seulement.

depression meditatin activite physique sportive dehors

Crédits : YogaJournal

Une thérapie cognitivo-comportementale, qui consiste à apprendre à modifier vos schémas de pensée et votre comportement, est une autre option pour les personnes touchées par cette maladie. Et, élément non négligeable, trouver un sens à sa vie est de la plus haute importance. Le neurologue autrichien Viktor Frankl a écrit que la pierre angulaire d’une bonne santé mentale est « d’avoir un but dans la vie ». Il a également déclaré que nous ne devrions pas chercher à être dans un « état sans tension », sans responsabilités et sans défis, mais plutôt que nous devrions « lutter pour quelque chose dans la vie ».

Nous pouvons par exemple trouver un but en retirant l’attention de nous-mêmes, et en la plaçant sur autre chose. Il faut trouver un objectif louable, essayer de l’atteindre, pas à pas, et progresser régulièrement dans le but de s’en approcher. Cela peut réellement avoir un impact positif. Nous pouvons également trouver un but en prenant soin de quelqu’un d’autre.

Lorsque nous commençons à penser aux besoins et aux désirs de quelqu’un d’autre, nous commençons à sentir que notre vie compte, et qu’elle a un sens. Cela peut être réalisé en faisant du bénévolat, ou en prenant soin d’un membre de la famille ou même d’un animal par exemple.

Le sentiment que nos vies importent, c’est finalement ce qui nous donne un but et une signification dans la vie. Cela peut faire une différence significative pour notre santé mentale et notre bien-être général.

Source : NCBIPoursuit of Hapiness

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.