35.2K Partages

Année après année, la Grande Barrière de corail, véritable trésor mondial, a été frappée par des cyclones et de nombreux événements de blanchiment. Alors qu’il n’a même pas eu le temps de commencer à récupérer, une partie du récif est à nouveau menacé, cette fois par des eaux polluées.

Une année exceptionnelle de pluies dans le Queensland, en Australie, a provoqué une importante inondation d’eaux de ruissellement polluées, qui se sont déversées dans la mer pour finir leur course vers le récif. Les images satellites (ci-dessous) montrent les eaux boueuses qui s’étendent des rivières gonflées des Whitsundays jusqu’à Cap Tribulation.

À une soixantaine de kilomètres de la côte, les eaux de crue ont déjà atteint les récifs les plus proches. Étant opaques, les eaux empêchent le rayonnement solaire d’atteindre la végétation sous-marine, ce qui l’étouffe littéralement.

grande barriere corail vague eau polluee

Crédits : NASA

Mais là n’est pas le centre du problème : les chercheurs ont déclaré que ces eaux de ruissellement boueuses contiennent probablement des produits chimiques agricoles à base d’azote et de pesticides, exacerbant ainsi la pression sur le corail et les herbiers voisins, déjà stressés par une série sans précédent de récents blanchissements massifs. Selon les scientifiques, une longue et lourde exposition à ces produits, additionnée à une luminosité réduite, pourrait tuer le corail.

Plus le nuage d’eau trouble y reste longtemps, plus les dommages seront conséquents (jusqu’à provoquer la mort de certains coraux). Sans vents forts, la masse d’eau polluée peut prendre un certain temps à se déplacer.

À l’heure actuelle, il n’est pas clair si le ruissellement a déjà eu un impact sur le récif, ni dans quelle mesure. Mais la situation est tout de même critique étant donné ce que subit déjà régulièrement le récif corallien, qui est déjà naturellement fragile.

Sur le même sujet : Un gigantesque récif corallien découvert le long de la côte Est des États-Unis

En 2016, 93% du récif aurait été blanchi à cause de températures anormalement élevées. 50% du récif était mort ou mourant, et certains pensent que nous ne pouvons plus faire grand chose pour le sauver.

grande barriere corail vague eau polluee

Crédits : NASA

Mais il y a peut-être un côté positif à ce dernier événement. Si les rivières transportent l’eau froide vers la mer, et si les nuages d’eau opaques continuent de bloquer le Soleil (pour une durée relativement limitée tout de même), cela pourrait suffire à refroidir certaines vagues de chaleur sous-marines, qui se dirigeront vers la région au cours des prochaines semaines. Ainsi, un stress supplémentaire pourrait être évité au récif corallien.

sediments eau polluee grande barriere corail afp

Cette image montre des sédiments causés par une pluie et des inondations sans précédent dans le Queensland, près de la Grande Barrière de corail. Crédits : AFP Photo/MATT CURNOCK

« Si vous voulez voir le côté positif dans l’histoire, oui il y en a un, mais cela représente tout de même une énorme perturbation pour le récif, surtout après le blanchissement et les cyclones que nous avons eus ces deux dernières années », déclare le scientifique marin Frederieke Kroon, interviewé par ABC.

Source : ABC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

35.2K Partages
35.2K Partages
Partager via