Des clichés pris par le télescope Hubble, vous en avez probablement déjà vus quelques-uns. Nombre d’entre eux sont pour le moins spectaculaires, mais jusqu’à présent, personne n’avait encore fait l’expérience de convertir l’une de ces photographies de l’Univers en musique. C’est ce qu’à récemment fait la NASA sur un célèbre cliché de champ profond montrant de nombreuses étoiles et galaxies, dont une lentille gravitationnelle au centre. Et le résultat est quelque peu perturbant.

L’Univers regorge d’intéressants systèmes à explorer, galaxies et planètes, et cache de nombreux mystères non résolus, dont beaucoup concernent les trous noirs ou d’autres objets cosmiques mystérieux.

Aussi merveilleux soit-il, dans l’espace, il manque une chose qui pour nous est fondamentale : le son. En effet, l’espace est dépourvu de molécules d’air, les ondes sonores ne peuvent donc y exister.

Heureusement, cela n’a pas empêché la NASA de trouver un moyen de produire des sons à partir de ce silence intersidéral. Pour cela, l’équipe travaillant sur les clichés du télescope spatial Hubble s’est basée sur un célèbre cliché pris par ce dernier.

L’image utilisée pour ce projet a été prise par la caméra évoluée pour sondages et la caméra grand champ 3 de Hubble (Hubble’s Advanced Camera for Surveys and Wide-Field Camera 3) en août dernier. Les membres de l’équipe appellent ce genre d’images un « coffre au trésor galactique » en raison du nombre de galaxies qui y sont visibles.

« Chaque petite partie visible d’une galaxie abrite d’innombrables étoiles », explique la NASA à propos de l’image. « Quelques étoiles plus proches de nous brillent au premier plan, tandis qu’un gigantesque amas de galaxies est niché au centre même de l’image ; une immense collection de, peut-être, des milliers de galaxies, toutes maintenues ensemble par la force gravitationnelle ».

Mais aussi sublime que soit cette image, elle vient d’atteindre un tout autre niveau de beauté, une fois transformée en une composition musicale étonnamment étrange (que vous pouvez écouter ci-dessous).

L’équipe qui a créé l’image “sonifiée” explique que les différents emplacements et éléments de cette dernière produisent des sons différents. Les étoiles et les galaxies compactes sont représentées par des sons courts et clairs, tandis que les galaxies spirales émettent des notes plus complexes et plus longues.

« Le temps s’écoule de gauche à droite et la fréquence du son change de bas en haut, allant de 30 à 1000 hertz », explique la NASA dans les commentaires accompagnant la vidéo. « Les objets situés près du bas de l’image produisent des notes graves, tandis que ceux situés près du haut produisent des notes plus aiguës ».

Et bien que cela puisse paraître un peu étrange au début, les “sons” issus de l’image créent une mélodie plutôt harmonieuse, en particulier vers le milieu de la vidéo, lorsque le son atteint un amas de galaxies appelé RXC J0142.9 + 4438. D’ailleurs, cet amas provoque un effet de lentille gravitationnelle de par sa densité et sa masse globale (et donc son intensité gravitationnelle), que l’on distingue sur l’image.

« La densité de galaxies plus élevée près du centre de l’image se traduit par une houle de tons de gamme moyenne, vers le milieu de la vidéo », explique l’équipe.

Sources : Spacetelescope, Nasa (YouTube)

3 Réponses

  1. Jokoko

    Amusant car il y a une belle similitude avec la musique électronique du film de science-fiction des années 50 “planète interdite”

    Répondre
  2. Sylvain

    C’est un procédé très utilisé en musique contemporaine.
    Il s’agit simplement de créer un code de transcription.
    Dans ce cas on a codé : les son graves en bas, les sons aigües en haut, comme une partition de musique ordinaire.
    Un procédé aléatoire aurait donné le même résultat. C’est la configuration de “l’instrument” qui donne la personnalité à l’œuvre. On aurai pu configurer les sons sur une gamme “discrète” comme un piano et non pas “continue” comme un violon.
    Le résultat aurait été plus “rassurant” et moins “terrifiant”.
    Et si on avait utilisé une gamme pentatonique, le résultat aurait été très harmonieux.

    Répondre
  3. joel

    Pourquoi “presque terrifiant” dans le titre ?
    Une explication de comment on convertit une image en son aurait été bien.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

definition galaxie grande structure Une galaxie est une grande structure cosmique composée d'un assemblage d'étoiles, de gaz et de poussières. Il en existe plusieurs types, classés selon leur masse et leur morphologie, formées à différentes... [...]

Lire la suite

trou noir supermassifUn trou noir est un objet compact au champ gravitationnel si intense qu'aucune matière ni aucun rayonnement ne peut s'en échapper. Puisque ces astres n'émettent aucune lumière, ils ne peuvent être... [...]

Lire la suite