Un laboratoire financé par Bezos visant à « inverser les maladies » embauche des scientifiques réputés

laboratoire jeff bezos embauche scientifiques pour inverser maladies couv
Image d'illustration uniquement. | Pixabay
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

La société Altos Labs fait déjà parler d’elle depuis un moment. Son lancement officiel a été annoncé mercredi 19 janvier. Elle sera présente aux États-Unis et au Royaume-Uni. Au programme, l’embauche de scientifiques à la pointe de leur domaine pour travailler sur l’idée « d’inverser les maladies » grâce à la régénération des cellules.

Il faut dire que l’entreprise s’est dotée de moyens généreux pour embaucher à sa guise. À l’origine, le milliardaire russe Iouri Millner avait déjà investi dans la société. Jeff Bezos, le célèbre milliardaire américain et PDG d’Amazon y a aussi injecté des fonds. Il avait d’ailleurs déjà investi dans d’autres entreprises tournées vers l’étude de la régénération cellulaire. Un petit fantasme d’immortalité, peut-être ?

Ces fonds amènent en tout cas de quoi, certainement, proposer des salaires plus qu’attractifs et des conditions de travail optimales. Hal Barron, anciennement directeur scientifique de GlaxoSmithKline (GSK), l’un des dix géants pharmaceutiques mondiaux, vient de se joindre à l’équipe.

Soutenez-nous en achetant un poster qui en jette :
Soutenez-nous en achetant un poster qui en jette :

« Je suis profondément honoré de m’être vu offrir cette opportunité unique de diriger une entreprise aussi unique avec une mission transformatrice pour inverser les maladies », a-t-il déclaré dans un communiqué. « Il ressort clairement du travail de Shinya Yamanaka, et de bien d’autres depuis ses premières découvertes, que les cellules ont la capacité de se rajeunir, de réinitialiser leurs horloges épigénétiques et d’effacer les dommages causés par une myriade de facteurs de stress. Ces connaissances, combinées à des avancées majeures dans un certain nombre de technologies transformatrices, ont inspiré Altos à repenser les traitements médicaux permettant d’inverser la maladie pour les patients de tout âge ».

Lutter contre la maladie et la mort

Avant lui, de grands noms ont décidé de collaborer avec Altos Labs. On peut citer, entre autres, Shinya Yamanaka, prix Nobel 2012 de médecine pour ses recherches sur les cellules souches, qui intervient de l’extérieur comme conseiller scientifique. Jennifer Doudna, titulaire du prix Nobel de physique de 2020, avait quant à elle pleinement rejoint l’équipe, tout comme Steve Orvath, créateur d’une horloge épigénétique capable de calculer le vieillissement humain.

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

« Avec le lancement d’Altos Labs aujourd’hui, nous célébrons cette communauté de scientifiques, de cliniciens et de leaders de l’industrie de premier plan. Nous sommes ravis de poursuivre la programmation de rajeunissement cellulaire pour restaurer la santé des cellules dans le but d’inverser la maladie », clame donc l’entreprise. Celle-ci, co-fondée par Rick Klausner et Hans Bishop, concentre ses efforts sur le rajeunissement des cellules.

La médecine régénérative vise à réparer, remplacer ou régénérer des gènes, des cellules ou des organes défaillants afin de rétablir un fonctionnement normal. Il peut donc s’agir, bien entendu, de lutter contre des maladies, mais aussi de lutter contre le vieillissement cellulaire. Une perspective qui donne le vertige. « Il est plus que jamais temps de restructurer notre approche de la santé en comprenant, en ralentissant et même en inversant les processus qui mènent à la maladie et à la mort », n’hésite d’ailleurs pas à déclarer Frances Arnold, un autre lauréat du Nobel et membre du conseil de l’entreprise.

Laisser un commentaire