619 Partages

Si les enregistrements d’Albert Einstein expliquant les fondements de la relativité générale sont relativement courants, rares sont ceux dans lesquels il exprime ses idées, pensées et opinions personnelles sur le monde. Une de ces perles rares inaccessibles au grand public, où le physicien parle de musique et de géopolitique, a aujourd’hui été mise aux enchères.

Bien qu’Einstein fût célèbre dans le monde entier, il était notoirement timide et ne s’exprimait que rarement en public. Il existe donc peu d’enregistrements sonores de sa vie et ses opinions en dehors des projecteurs habituels des médias. Mais dans une conversation informelle enregistrée il y a plus de 60 ans, le scientifique s’est montré plein d’humour, a parlé de son amour de la musique et s’est plongé dans la politique mondiale.

Enregistrée en 1951 sur des disques vinyles joués depuis longtemps à l’Institute for Advanced Studies de Princeton, la conversation intrigante entre Einstein et ses amis Jack et Frances Rosenberg n’a jamais été diffusée au public.

enregistrement albert einstein

La bande contenant l’enregistrement de 33 minutes mise aux enchères. Crédits : Heritage Auctions

Aujourd’hui, samedi 4 mai, les enchères s’ouvrent en ligne sur le site Heritage Auctions concernant une bande sur bobine contenant la conversation de 33 minutes entre Einstein et ses deux amis. Einstein parle en anglais avec un accent prononcé, et les sujets sérieux qu’il aborde sont entrecoupés de rires et de plaisanteries, selon une description de la liste de vente aux enchères.

De la musique aux affaires politiques : le regard du physicien sur le monde

Einstein était connu pour son amour de la musique et, dans l’enregistrement, il parle de son intérêt pour Brahms, Schubert et Beethoven. Il apprécie plus particulièrement une composition musicale spécifique, « Violin Concerto » du compositeur roumain George Enescu, en déclarant : « Dans ma jeunesse, je n’avais rien entendu de mieux ».

Heritage Auctions a partagé sur son site Web un aperçu de l’enregistrement de 3 minutes présentant les réflexions d’Einstein sur le procès pour espionnage de Julius et Ethel Rosenberg — citoyens américains accusés en 1951 d’avoir partagé des informations classifiées d’armes nucléaires avec l’Union soviétique.

L’extrait en question :

julius ethel rosenberg

Julius et Ethel Rosenberg sont un couple de new-yorkais communistes arrêtés pour espionnage au profit de l’URSS en 1951, et exécutés en 1953. Crédits : Universal History Archive/Getty Images

L’affaire contre les Rosenberg était controversée, les procureurs réclamant de lourdes peines pour des crimes qui, selon beaucoup, n’étaient pas étayés par des preuves solides, selon la fondation Atomic Heritage. Sur la bande, Einstein a suggéré que ce qui arrivait aux Rosenberg était injuste et que les actions à leur encontre étaient « imprudentes ». Les Rosenberg ont ensuite été reconnus coupables et condamnés à mort. Ils ont été exécutés en 1953.

Responsabilité, regrets et opinions concernant la bombe atomique

Dans l’enregistrement complet, Einstein exprime également ses regrets quant au rôle qu’il a joué dans le développement des bombes atomiques aux États-Unis, par le biais d’une lettre qu’il a envoyée à Franklin Delano Roosevelt en 1939. « Je crois que c’était une grande erreur. Je me repens beaucoup » déclare-t-il. Einstein dit alors que si Roosevelt était encore président, il n’aurait jamais utilisé la bombe atomique. « J’en suis convaincu » ajoute le physicien.

Sur le même sujet : La fameuse « Lettre sur Dieu » d’Einstein a été vendue aux enchères pour une somme exorbitante

Einstein pensait également qu’il était bon que les Russes aient récemment développé leur propre bombe atomique, déclarant que c’était « meilleur pour le bien-être mondial » si les États-Unis n’étaient pas le seul pays à posséder ces armes terribles. À l’époque, cette idée n’aurait probablement pas été populaire en Amérique, déclare Don Ackerman, directeur des archives au département d’histoire d’Heritage Auctions.

Une copie de l’enregistrement se trouve dans la collection Einstein du California Institute of Technology, mais la vente aux enchères offre l’occasion de posséder une interview unique avec le scientifique renommé et qui n’est pas disponible pour le grand public. Les enchères pour la bande audio ont commencé à 3500 dollars, et le gagnant doit également recevoir un CD contenant l’enregistrement.

Source : Heritage Auctions

Une réponse

  1. Eliot

    J’aime bien se site avec toutes les informations scientifiques qu’elle publie

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

619 Partages
619 Partages
Partager via