Le célèbre physicien Albert Einstein, lauréat d’un prix Nobel, n’a pas seulement engendré la théorie de la relativité et prédit les ondes gravitationnelles. En 1954, il a écrit une lettre dans laquelle il énonçait ses pensées les plus profondes sur Dieu et la religion : cette dernière vient de se vendre pour la somme de 2’892’500 dollars.

La lettre, qui devait coûter entre 1 et 1.5 million de dollars selon les estimations, a dépassé ces attentes lors de la vente aux enchères qui a eu lieu mardi dernier au Christie’s, à New York. La « lettre privée remarquablement candide, a été écrite un an avant la mort d’Einstein et reste l’expression la plus parfaitement articulée de ses opinions religieuses et philosophiques », selon une déclaration concernant la lettre, publiée sur le site web de Christie.

Bien qu’Einstein soit peu connu pour ses discussions sur la religion, cet homme, alors âgé de 75 ans, a été poussé à écrire ce que Christie appelle une lettre « directe » et « non vernie » sur le sujet, après avoir lu un livre du philosophe juif Eric Gutkind. Le livre de Gutkind, « Choisis la vie: L’appel biblique à la révolte » n’avait attiré qu’un petit public à l’époque.

Vous aimerez également : Qu’est-ce que l’équation d’Einstein, et que signifie-t-elle ?

Bien qu’il se soit identifié comme juif, Einstein n’était pas d’accord avec Gutkind sur le rôle de Dieu dans la vie d’un individu et sur le libre arbitre d’une personne.

lettre dieu albert einstein religion

Img : Cette photo non datée fournie par Christie’s montre la première page de la « Lettre sur Dieu » d’Albert Einstein, datée du 3 janvier 1954, dans laquelle il exprime son opinion franche et sans fioriture, selon laquelle « le mot Dieu n’est pour moi que l’expression et le produit de faiblesses, la Bible est un recueil de légendes vénérables mais toujours assez primitives ». Crédits : Christie’s/AP

Voici ce qui peut notamment être lu dans la fameuse lettre :

Le mot Dieu n’est pour moi que l’expression et le produit de faiblesses, la Bible est un recueil de légendes vénérables mais toujours assez primitives. Aucune interprétation, aussi subtile soit-elle, n’y changera rien (pour moi).

Ou encore :

Pour moi la religion juive est, comme toutes les autres religions, l’incarnation d’une superstition primitive. […]. Et le peuple juif auquel j’appartiens fièrement, et à la mentalité dans laquelle je me sens profondément ancré, n’a pas pour autant une forme de dignité différente des autres peuples. […]. Au vu de mon expérience, ils ne sont pas meilleurs que les autres groupes humains, même s’ils sont protégés des pires excès par leur manque de pouvoir. Sinon je ne perçois rien d’élu chez eux.

Selon Christie’s, une fois rendue publique, la « lettre sur Dieu » est devenue la lettre la plus célèbre d’Einstein au sujet de Dieu, de la religion, de son identité juive et de l’éternelle quête de l’Homme quant au sens de la vie.

Précédemment, la lettre était vendue à un prix de 404’000 dollars, lorsqu’elle a refait surface en 2008 et a de nouveau été mise aux enchères sur eBay au prix de départ de 3 millions de dollars en 2012 (bien qu’elle ne semble pas avoir été vendue à cette époque).

En dépit de la critique d’Einstein sur l’approche religieuse et philosophique de Gutkind, il a tout de même souligné leurs deux points de vue communs, utilisés pour décrire ce que les gens recherchent dans la vie, soit : « un idéal qui dépasse l’intérêt personnel » et une « libération des désirs orientés vers l’ego », entre autres.

Finalement, Einstein a déclaré qu’il serait capable de mettre ces différences de côté (reflétant ici la nature rationnelle du scientifique), ce que de nombreuses personnes ont trouvé digne de respect. « Ce qui nous divise, ce n’est que le rembourrage intellectuel », a-t-il écrit.

Source : Christie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.