1.5K Partages

Plusieurs signalements de “drones géants” — mesurant selon les estimations jusqu’à 1.8 m de diamètre — ont eu lieu dans le nord-est du Colorado et le sud-ouest du Nebraska (États-Unis) depuis le 23 décembre. Les engins non identifiés ont été repérés dans le ciel nocturne, parfois en essaims pouvant atteindre jusqu’à 30 drones. Depuis lors, les observations se sont étendues dans six comtés à travers le Colorado et le Nebraska.

Le shérif du comté de Phillips (Colorado), Thomas Elliott, n’a pas pu expliquer d’où venaient les drones ni à qui ils appartenaient, mais avait une compréhension approximative de leurs habitudes de vol. « Ils ont fait une recherche en mode ‘grille’ », a-t-il déclaré au Denver Post. « Ils volent au-dessus d’une zone virtuelle carrée puis passent à une autre ».

Un survol répétitif et planifié

Les drones, qui ont une envergure de 1.8m selon les différents signalements, survolent les comtés de Phillips et de Yuma chaque soir depuis environ la semaine dernière, a déclaré Elliott lundi. Chaque nuit, au moins 17 drones apparaissent à environ 19h et disparaissent aux alentours de 22h, volant à une altitude allant de 60 à 90 mètres.

La Federal Aviation Administration a déclaré qu’elle ne sait pas d’où proviennent les drones. Les représentants de l’Air Force, de la Drug Enforcement Administration (DEA) et de l’US Army Forces Command ont tous déclaré que les drones n’appartenaient pas à leurs organisations.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Étant donné que l’espace aérien où les drones évoluent est relativement non gouverné, aucune réglementation n’oblige les opérateurs de drones à s’identifier. Elliott, cependant, a déclaré que les appareils autonomes ne semblaient pas malveillants.

mysterieux essaims drones carte signalements

Des signalements de drones ont eu lieu dans six comtés différents. Principalement dans le nord-est du Colorado et le sud-ouest du Nebraska. Crédits : DailyMail

Sur le même sujet : La Chine exporte des drones autonomes armés au Proche-orient

Hypothèse : il pourrait s’agir de drones agricoles en phase de test

Le Denver Post s’est entretenu avec le photographe commercial et pilote de drones Vic Moss, qui a déclaré que les appareils semblaient rechercher quelque chose ou cartographier des zones. Moss a déclaré qu’ils volaient souvent la nuit, probablement à des fins d’examen des cultures. Ils pourraient également appartenir à une société locale de drones du Colorado, qui pourrait être en train de tester de nouvelles technologies.

En attendant, Moss exhorte les résidents à ne pas abattre les drones, car ils sont hautement inflammables. « Ils deviendraient comme des boules de feu qui brûleraient pendant longtemps, jusqu’à ce qu’ils s’écrasent », a-t-il déclaré. « Si vous abattez un drone au-dessus de votre maison et qu’il tombe dessus, vous pourriez ne plus avoir de logement en 45 minutes ».

3 Réponses

  1. Jack Teste-Sert

    Ou alors, il se pourrait, et ce serait “tente mieux”…, que ce soient des drones capables de SEMER DES ARBRES…, tel que cette nouvelle société le propose là-bas en crowfunding.

    Ainsi, nous aurions plus que de l’agroforesterie humide à stabilité climatique efficiente en Sun Belt des USA, moins de risques de sécheresses, de tornades, de cyclones sortant des océans !
    Un rêve ?
    Non pas…, tout l’inverse au plan thermique local.

    Répondre
  2. Leonetti

    Allez on se calme allez changer vos couches ils ont dit que c’était des drones 😂

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1.5K Partages
1.5K Partages
Partager via
Copier le lien