779 Partages

Les origines d’un mystérieux type de verre jaune, se trouvant dans le désert égyptien, ont été identifiées : ce dernier est le résultat de l’impact d’une météorite, il y a environ 30 millions d’années.

Le verre libyque est un type de verre naturel présent sur 6500 kilomètres carrés, dans les étendues orientales du désert du Sahara, dans l’est de la Libye et dans l’ouest de l’Égypte. La formation de ce verre étrange a été datée d’il y a environ 29 millions d’années, mais les forces qui ont amené ce matériau à exister sur Terre n’ont jamais été clairement déterminées, bien qu’à l’heure actuelle, les chercheurs ont émis deux hypothèses majeures.

verre libyque

Du verre libyque. Crédits : H. Raab/CC BY-SA 3.0

« Cela est une question récurrente dans le débat que de savoir si le verre s’est formé lors de l’impact d’une météorite ou lors d’une explosion aérienne, qui survient lorsque des astéroïdes appelés objets géocroiseurs (ndlr : ou NEO, de l’anglais Near Earth Object) explosent et diffusent de l’énergie dans l’atmosphère terrestre », déclare le géologue et spécialiste en sciences planétaires Aaron Cavosie, de l’Université Curtin en Australie.

Selon Cavosie, des modèles antérieurs suggèrent que le verre libyque aurait pu se former lors d’un événement explosif, du même type que l’explosion spectaculaire de Tcheliabinsk, survenue en Russie en 2013. En effet, le superbolide de Tcheliabinsk (également connu sous le nom de météore de Tcheliabinsk) est le météore qui a été observé dans le ciel du sud de l’Oural, le 15 févier 2013 :

meteorie explosion ciel russie

Sur cette image, nous voyons la double traînée du « superbolide » qui a explosé au-dessus de Tcheliabinsk. D’un diamètre de 15 à 17 m et d’une masse estimée de 7000 à 10’000 tonnes, le météore s’est fragmenté dans l’atmosphère, entre 40 et 20 kilomètres d’altitude. Ce phénomène explosif a libéré une énergie estimée par le JPL à quelque 440 kilotonnes de TNT (soit environ 30 fois la puissance de la bombe de Hiroshima).

Mais de nouvelles recherches donnent la toute première « justification sans équivoque », prouvant que la formation du verre libyque n’aurait pas été effectuée de cette manière. En effet, dans une nouvelle étude, Cavosie a examiné de petits grains de minéral zirconisé dans des échantillons du verre libyque. L’analyse a mis en évidence des traces d’un autre minéral appelé reidite, qui se forme sous haute pression, mais uniquement lors d’impacts de météorites (on le trouve uniquement dans les cratères d’impact), et non par des explosions aériennes.

Vous aimerez également : De la « poussière d’étoile » plus vieille que le Soleil retrouvée dans une météorite en Antarctique

À noter que la reidite est un polymorphe du zircon, ce qui signifie qu’elle a une composition chimique identique au zircon, mais une structure cristalline différente. D’ailleurs, elle est environ 10 fois plus dense que le zircon. « Les impacts de météorites ET les explosions aériennes peuvent provoquer la fonte, cependant, seuls les impacts de météorites créent des ondes de choc qui permettent de former des minéraux sous haute pression. De ce fait, trouver des preuves d’une ancienne reidite confirme qu’elle a été créée à la suite d’un impact de météorite », a déclaré Cavosie.

Donc, selon les chercheurs, l’identification des reidites permet de supposer qu’il en va de même quant à la création du verre libyque. Cette découverte permettrait également de clarifier, en nous référant aux enregistrements géologiques, la fréquence à laquelle des destructions produisant des ondes de choc se produisent sur Terre.

« Les impacts de météorites sont des événements catastrophiques, mais ils ne sont pas courants. Les explosions aériennes se produisent plus fréquemment, mais nous savons maintenant qu’il ne faut pas s’attendre à un événement de formation de verre libyque dans un proche avenir », a déclaré Cavosie.

Source : Geology

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

779 Partages
779 Partages
Partager via