Hubble : la NASA annonce avoir remis le télescope en service !

nasa annonce regle probleme telescope hubble
| NASA

Le 13 juin, la NASA détectait un incident technique sur le télescope spatial Hubble. Après quelques recherches, il s’avérait que la panne provenait de l’ordinateur de charge utile. Pendant plus d’un mois, les ingénieurs ont mené des tests afin d’identifier la source du problème. Le jeudi 15 juillet, la NASA révélait que l’Unité de Contrôle de Puissance (PCU), et plus précisément la tension électrique délivrée par le PCU (ou bien la détection de cette tension), était en cause. Hier, les ingénieurs ont annoncé que le problème avait enfin été réglé et que Hubble allait pouvoir reprendre ses observations.

À la suite du passage de l’ordinateur de contrôle de charge utile à un dispositif de sauvegarde au cours des dernières 24 heures, les opérateurs de Hubble ont rétabli les communications avec tous les instruments du télescope et les ont remis en fonctionnement normal hier. « Hubble est de retour ! », a déclaré Tom Brown, chef du bureau de la mission Hubble, dans un courrier électronique au personnel du Space Telescope Science Institute à 5h56 le vendredi 16 juillet. « Je suis ravi de voir Hubble se remettre à explorer l’univers ».

Les problèmes ont commencé le 13 juin lorsque l’ordinateur de la charge utile qui contrôle les instruments scientifiques et surveille leur état de santé a détecté une erreur de communication avec les instruments et les a mis en mode sans échec. Les opérateurs de Hubble ont d’abord pensé qu’un module de mémoire était en cause, mais le passage à l’un des trois modules de sauvegarde a produit la même erreur. Divers autres appareils ont fait l’objet d’une enquête et ont été exclus comme problème lorsque l’erreur persistait.

À LIRE AUSSI :
Jeff Bezos offre 2 milliards de dollars à la NASA afin qu'elle choisisse son atterrisseur lunaire

Changement de l’Unité de Contrôle de Puissance (PCU)

Il a finalement été décidé que l’ensemble de l’unité de commande et de traitement des données de l’instrument scientifique (SIC&DH), dont fait partie l’ordinateur de la charge utile, devrait être basculé de l’instrument actuellement en fonctionnement à l’instrument de secours. Le personnel a pratiqué la procédure avec du matériel au sol au cours de la semaine dernière et un examen complet a été effectué pour s’assurer que cela pouvait être fait sans endommager le télescope d’une autre manière.

photo composants ordinateurs hubble
Photo de l’ordinateur de charge utile de Hubble, avec plusieurs de ses composants indiqués, notamment la PCU. En passant de la PCU principale à la PCU de secours, les ingénieurs ont pu rétablir la communication avec les instruments du télescope. © NASA

Peu de temps avant le début du changement hier, la NASA a annoncé qu’elle avait identifié l’unité de contrôle de puissance (PCU), qui fait partie du SIC&DH, comme la source du problème. Le PCU fournit une tension constante à l’ordinateur de la charge utile et il fournissait une tension en dehors de la plage normale ou alors le capteur qui détecte la tension donnait une lecture erronée. Parce qu’il y a un PCU de secours au sein du SIC&DH, le changement a été effectué.

Brown a déclaré à ses collègues hier que « Hubble a été réparé avec succès en mode normal sur la face A du [SIC&DH]. C’était la première fois que nous pouvions progresser au-delà du problème que nous voyions sur la face B ». Il a indiqué que si tout continuait comme prévu, Hubble reprendrait les observations scientifiques ce week-end.

Laisser un commentaire