535 Partages

La NASA vient de dévoiler son rover Mars 2020 : ce dernier partira pour la planète rouge l’année prochaine avec l’objectif de, entre autres, rechercher des traces de vie ancienne. Selon les scientifiques de la NASA, cette mission révolutionnaire permettra d’ouvrir la voie à de futures missions humaines.

Le rover a été construit dans une grande salle du Jet Propulsion Laboratory de Pasadena, près de Los Angeles, où son équipement de conduite a subi son premier test (réussi) la semaine dernière.

Présenté aux journalistes invités vendredi dernier, le rover devrait quitter la Terre en juillet 2020 depuis Cape Canaveral, en Floride, qui deviendra ainsi le cinquième rover américain à atterrir sur Mars sept mois plus tard en février 2021, si tout se déroule comme prévu.

« Le rover est conçu pour rechercher des signes de vie, donc il y a un certain nombre d’instruments différents à son bord qui nous aideront à comprendre le contexte géologique et chimique à la surface de Mars », a déclaré le chef adjoint de la mission, Matt Wallace.

nasa rover mars mars2020

Crédits : NASA/JPL-Caltech

Parmi les appareils embarqués sur le rover, il y a 23 caméras, 2 « oreilles » qui lui permettront d’écouter et d’analyser les vents martiens, ainsi que des lasers pour l’analyse chimique.

L’engin fait approximativement la taille d’une voiture et est équipé de six roues (tout comme son prédécesseur Curiosity), lui permettant de traverser un terrain rocheux. À noter également que la vitesse n’est pas une priorité pour ce véhicule, qui n’a qu’environ 200 mètres à couvrir par jour martien (un jour sidéral martien dure en moyenne 24 heures et 37 minutes, tandis qu’un jour solaire martien, souvent nommé « sol », est de 24 heures et 39 minutes).

Alimenté par un réacteur nucléaire miniature, le rover Mars 2020 dispose de bras articulés de deux mètres et d’une perceuse pour casser des échantillons de roche dans des endroits identifiés par les scientifiques comme potentiellement adaptés à la vie.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

À la recherche de formes de vie anciennes

« Ce que nous recherchons, c’est une vie microbienne ancienne. Nous parlons de quelque chose qui aurait vécu il y a des milliards d’années sur Mars, lorsque la planète ressemblait beaucoup plus à la Terre », a déclaré Wallace. En effet, à cette époque, « la planète rouge possédait de l’eau de surface chaude, une atmosphère plus épaisse et un champ magnétique », a-t-il expliqué. « Et c’était donc un endroit beaucoup plus propice aux types de vie simples à cellule unique qui ont évolué ici sur Terre à cette époque », a continué Wallace.

Une fois collectés, les échantillons seront scellés hermétiquement dans des tubes par le rover. Ces tubes seront ensuite déposés à la surface de la planète, où ils resteront jusqu’à ce qu’une future mission puisse les ramener sur Terre : « Nous espérons avancer assez rapidement. Nous aimerions voir la prochaine mission lancée en 2026, qui se rendra sur Mars et ramassera les échantillons, les placera dans une fusée et les propulsera en orbite autour de Mars », a déclaré Wallace. « Les échantillons auraient alors rendez-vous avec un orbiteur, et ce dernier les ramèneraient sur Terre. Donc, les échantillons devraient atteindre la Terre ‘dans une dizaine d’années’ », a-t-il ajouté.

nasa rover mars mars2020

Crédits : NASA/JPL-Caltech

Des missions humaines

Pour maximiser les chances de découvrir des traces de vie ancienne, le rover Mars 2020 atterrira dans un long delta asséché, connu sous le nom de Jezero. Il s’agit d’un cratère de 49 kilomètres de diamètre, qui était autrefois un lac de 500 mètres de profondeur. Ce lac était auparavant connecté à un réseau de rivières, il y a environ 3.5 à 3.9 milliards d’années. Les experts scientifiques espèrent donc qu’il ait conservé d’anciennes molécules organiques.

Vous aimerez également : SpaceX pourrait commencer des vols habités vers l’ISS avec Crew Dragon dès début 2020

La mission Mars 2020 porte également l’espoir d’un objectif encore plus ambitieux : une mission humaine sur Mars. « Je pense vraiment que la mission Mars 2020 sera la première mission précurseur d’une expédition humaine sur Mars », a déclaré Wallace. « L’équipement à bord permettra de ‘générer de l’oxygène’ qui pourrait un jour être utilisée à la fois par les humains sur la planète rouge et pour alimenter le départ de Mars pour le ‘voyage de retour’ », a-t-il expliqué.

Il est prévu que la mission Mars 2020 de la NASA soit active durant au moins une année martienne (soit environ deux ans sur Terre). À savoir également que la majorité des rovers martiens ont souvent dépassé leur durée de vie prévue. En effet, le prédécesseur du rover Mars 2020, Curiosity, a atterri sur Mars en 2012 et continue encore à se promener dans la régie du Mont Sharp.

Source : Mars2020/NASA

mars2020 mars nasa rover

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

535 Partages
535 Partages
Partager via
Copier le lien