La NASA a préparé un tout nouveau plan d’exploration spatiale en trois parties : elle souhaite envoyer des astronautes sur la Lune et également sur la planète rouge, Mars.

Mercredi dernier, l’agence spatiale a annoncé son plan détaillé d’exploration spatiale pour atteindre les objectifs ambitieux du président, énoncés dans sa directive de décembre 2017 sur la politique spatiale (December 2017 Space Policy Directive-1). Ces plans audacieux comprennent notamment : la planification d’un nouvel atterrissage sur la Lune, un déploiement humain à long terme sur et autour de la Lune, réaffirmer le leadership américain dans l’espace, renforcer les entreprises spatiales privées et comprendre comment amener les astronautes américains à la surface de Mars.

Le plan comporte cependant de nombreuses inconnues, notamment le fait que les scientifiques doivent encore trouver un moyen de protéger les astronautes des nombreux dangers de l’espace. Mais la NASA a pris tout cela en considération en détaillant les délais prévus pour la réalisation de chaque objectif dans le rapport de 21 pages.

lune mars nasa agence spatiale exploration spatiale

La campagne d’exploration de la NASA comprend un leadership actif en orbite terrestre basse, en orbite autour de la Lune et à sa surface, ainsi que vers des destinations situées bien au-delà, y compris la planète rouge, Mars. L’image en haute résolution, ICI. Crédits : NASA

En effet, d’ici à ce que certaines dates arrivent (dates auxquelles la NASA s’attend à atteindre certaines des étapes clés), l’agence spatiale estime qu’elle aura eu le temps de gérer certaines de ces incertitudes. Cela est très important car cela signifie que la NASA pourra incorporer au plan, tout ce qu’elle aura appris en cours de route.

Vous aimerez également :

Concepts de colonies sur Mars : les habitations martiennes du futur

Toutes les affirmations, comme celles publiées dans le nouveau rapport de la NASA selon lesquelles les astronautes se promèneront sur Mars d’ici les années 2030, ont bien entendu une certaine flexibilité et pourraient changer si les chercheurs de l’agence spatiale devaient se heurter à de quelconques problèmes.

Par exemple, la NASA prévoit d’attendre les résultats de la mission Mars 2020, au cours de laquelle un rover collectera et analysera des échantillons sur la surface de Mars, avant même de commencer à rédiger une demande de budget pour la mission d’équipage prévue pour les années 2030.

Mais avant que la NASA ne commence à réfléchir comment et quand envoyer des astronautes sur Mars, il y a encore de nombreux mystères fondamentaux à résoudre. Par exemple, en 2020, la NASA lancera en orbite terrestre basse 13 CubeSats (des nano-satellites) afin d’apprendre à mieux préparer les charges utiles pour les voyages dans l’espace, que ce soit vers la Lune, Mars ou au-delà.

Une fois que ces satellites seront en orbite, la NASA espère pouvoir utiliser les informations acquises grâce à ces derniers, afin de placer les astronautes en orbite lunaire d’ici à juin 2022.

En effet, les lacunes dans les plans proposés par la NASA ne sont pas un hasard : elles représentent des lacunes essentielles dans notre compréhension de l’espace et des voyages interplanétaires. En d’autres termes, ce manque de connaissance représente ce que les scientifiques de la NASA veulent et doivent apprendre dans le but de perfectionner leurs techniques et technologies.

Une affaire à suivre de très près ces prochaines années !

Sources : NASA, National Space Exploration Campaign Report (NASA)

2 Réponses

  1. Rewors

    Tout de même étrange qu’il y ait des « inconnus » à ce voyage qui est censé être leur deuxième.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.