4K Partages

L’histoire de la NASA, et ses nombreux succès, sont tout aussi dus au travail acharné de ses employés les plus connus comme au travail de titan effectué par tous ceux qui ne sont jamais sortis de l’ombre. C’est particulièrement le cas de Mary W. Jackson, première ingénieure en aérospatiale noire du programme spatial de la NASA, et seule femme noire travaillant pour son prédécesseur dans les années 1950. Pour lui rendre hommage, et par extension rendre hommage à toutes ces « figures de l’ombre », la NASA a décidé de renommer son quartier général de Washington DC du nom de Mary W. Jackson.

La NASA a annoncé hier qu’elle renommait son siège de Washington DC d’après Mary W. Jackson, la première ingénieure noire du programme spatial. « Aujourd’hui, nous annonçons fièrement le nouveau nom du bâtiment du siège de la NASA, ‘Mary W. Jackson’. Il se trouve à juste titre sur Hidden Figures Way (l’avenue des personnalités cachées), un rappel que Mary est l’un des nombreux et incroyables professionnels talentueux de l’histoire de la NASA qui ont contribué au succès de cette agence », déclare Jim Bridenstine, administrateur de la NASA.

« Elles ne sont plus cachées à présent. Nous continuerons de reconnaître les contributions des femmes, des Afro-Américains et des personnes de tous horizons qui ont aidé à construire l’histoire réussie de la NASA ». Jackson a été embauchée par le prédécesseur de la NASA, le Comité consultatif national de l’aéronautique, en 1951. Selon la NASA, à l’époque, Jackson était probablement la seule femme noire travaillant comme ingénieur aéronautique.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.
nasa femmes noires

Dans les années 1950, Mary W. Jackson est la seule femme noire à travailler pour l’agence spatiale américaine. Sa carrière, comme celles d’autres ingénieures noires, a débuté dans une zone de travail isolée. La réhabilitation de son nom par la NASA s’inscrit dans une démarche de reconnaissance de ces « figures de l’ombre ». Crédits : NASA

Elle a ensuite travaillé sur le programme Apollo, qui a lancé avec succès une série d’astronautes américains sur la Lune entre les années 1960 et 1970. Dans le même temps, la NASA a souvent lutté contre la justice raciale. Il n’y avait pas un seul astronaute noir dans les missions Apollo sur lesquelles Jackson a travaillé — et, comme la NASA l’a reconnu, sa carrière a commencé dans une zone isolée du Langley Research Center.

Sur le même sujet : Jessica Watkins : les premiers pas sur Mars pourraient appartenir à cette planétologue

Le travail de Jackson — aux côtés d’autres pionniers de l’aérospatiale noire, dont Dorothy Vaughan — a retenu l’attention après la publication du livre de Margot Lee Shetterly en 2016 « Les figures de l’ombre : le rêve américain et l’histoire inédite des mathématiciennes noires qui ont aidé à gagner la course à l’espace ».

Le livre de Shetterly a ensuite été adapté dans le célèbre film de 2017 « Hidden Figures », dans lequel Jackson a été jouée par la musicienne et actrice Janelle Monáe. « Nous sommes honorés que la NASA continue de célébrer l’héritage de notre mère et grand-mère Mary W. Jackson. Elle était une scientifique, une humanitaire, une épouse, une mère et une pionnière qui a ouvert la voie à des milliers d’autres pour réussir, non seulement à la NASA, mais dans tout ce pays », conclut Carolyn Lewis, la fille de Jackson.

mary jackson

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Se termine dans
00 Days
00 Hrs
00 Mins
00 Secs
Expiré
L'abonnement Premium à 10 €/an !
OK, JE SUPPRIME LES PUBS !

4K Partages
4K Partages
Partager via
Copier le lien