Une nouvelle technologie convertit les déchets plastiques en carburéacteur en une heure

nouvelle technologie convertit dechets plastiques en carbureacteur une heure
| Pixabay

Le recyclage des déchets plastiques devient toujours plus intéressant au fil des ans, différentes solutions de conversion en énergie et en carburant ayant été proposées récemment, dont notamment un système permettant de transformer 25% du plastique traité en carburant. Récemment, des chercheurs ont largement battu ce record en développant une technologie capable de convertir 90% du plastique en carburéacteur et autres produits hydrocarbonés de valeur, et ce en seulement une heure !

Le système, développé par des chercheurs de l’université de l’État de Washington (WSU), peut fonctionner à des températures modérées et, cerise sur le gâteau, il est possible d’affiner facilement le processus pour créer différents produits selon la demande. Ainsi, le recyclage du plastique devient plus facile et plus rentable, car plus flexible.

« Dans l’industrie du recyclage, le coût du recyclage est essentiel », déclare Hongfei Lin, professeur associé à la Gene and Linda Voiland School of Chemical Engineering and Bioengineering, qui a dirigé l’étude aux côtés de Chuhua Jia. « Ce travail constitue pour nous une étape importante pour faire progresser cette nouvelle technologie jusqu’à sa commercialisation ». Les résultats ont été publiés dans la revue Chem Catalysis.

Faire face à une crise environnementale en pleine croissance

Au cours des dernières décennies, l’accumulation de déchets plastiques a provoqué une crise environnementale sans précédent, polluant les océans et les environnements vierges du monde entier. Au fur et à mesure de leur dégradation, on a constaté que de minuscules morceaux de microplastiques entraient dans la chaîne alimentaire et devenaient une véritable menace pour la santé humaine.

À LIRE AUSSI :
Une partie de la banquise arctique s'amincit deux fois plus vite qu'on ne le pensait auparavant

Le recyclage des plastiques est toutefois problématique. Les méthodes de recyclage mécanique les plus courantes consistent à fondre le plastique et à le reformer, mais cela diminue sa valeur économique et sa qualité pour une utilisation dans d’autres produits. Le recyclage chimique permet d’obtenir des produits de meilleure qualité, mais il nécessite des températures de réaction élevées et un long temps de traitement, ce qui le rend trop coûteux et difficile à adopter pour les industries. En raison de ces limites, seuls 9% environ des plastiques aux États-Unis sont recyclés chaque année.

Dans leurs travaux, les chercheurs de la WSU ont mis au point un procédé catalytique permettant de convertir efficacement le polyéthylène en carburéacteur et en lubrifiants de grande valeur. Le polyéthylène, également connu sous le nom de plastique n°1, est le plastique le plus couramment utilisé. Il entre dans la fabrication d’une grande variété de produits allant des sacs en plastique, des bidons de lait en plastique et des bouteilles de shampoing aux tuyaux résistants à la corrosion, en passant par les bois de construction composites bois-plastique et aux meubles en plastique.

Une technique plus efficace et plus simple

Pour le processus, les chercheurs ont utilisé un catalyseur à base de ruthénium sur carbone et un solvant couramment utilisé. Ils ont pu convertir environ 90% du plastique en composants de carburéacteur ou autres produits hydrocarbonés en une heure à une température de 220 degrés Celsius, ce qui est plus efficace et plus bas que les températures habituellement nécessaires pour une telle conversion.

À LIRE AUSSI :
Une entreprise commercialise un casque lisant l'activité cérébrale pour 40 000 euros

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

« Avant l’expérience, nous n’avons fait que spéculer, mais nous ne savions pas si cela fonctionnerait », a déclaré Jia. « Le résultat était surprenant ». L’ajustement des conditions de traitement, telles que la température, le temps ou la quantité de catalyseur utilisée, a permis de valider l’étape cruciale permettant d’affiner le processus pour créer des produits à la demande, explique Lin.

« En fonction du marché, il est possible d’adapter le processus au produit qu’ils veulent générer », déclare-t-il. « Il permet une certaine flexibilité. L’application de ce procédé efficace pourrait constituer une approche prometteuse pour la production sélective de produits de grande valeur à partir de déchets de polyéthylène ».

Avec le soutien de la Washington Research Foundation, les chercheurs travaillent actuellement à la mise à l’échelle du processus en vue d’une future commercialisation. Ils pensent également que leur procédé pourrait fonctionner efficacement avec d’autres types de plastiques.

Source : Chem Catalysis

Laisser un commentaire