Soutenez le journalisme scientifique indépendant ! [+ supprimez la pub] [-20% avec le code 0pub20pourcent]
JE M'ABONNE

De nouvelles images de l’étrange substance « gélatineuse » trouvée sur la Lune viennent d’être publiées

cratere lune decouverte substance gelatineuse
Vue sur le cratère, pendant que le rover Yutu-2 quitte les lieux. | CNSA

Il y a quelques semaines, nous vous présentions une étonnante découverte faite par le biais du rover lunaire chinois Yutu-2, de la mission Chang’e 4 : une substance « gélatineuse » étrange dans un cratère situé sur la face cachée de la Lune. Récemment, le rover a envoyé de nouvelles images.

Le mois dernier, l’équipe en charge du rover lunaire a affirmé avoir identifié une « substance mystérieuse colorée », telle que décrite dans le journal du rover, affirmant que la forme et la couleur de ce matériau sont très différentes du sol lunaire environnant.

Yutu-2 se dirige vers l’ouest du site d’atterrissage de Chang’e-4 dans le cratère de Von Kármán, depuis l’atterrissage lunaire historique du 2 janvier, couvrant 285 mètres jusqu’ici.

Un nouvel article publié par l’équipe ce week-end montre de nouvelles images de la substance, qui est malheureusement située au milieu d’un cratère, ce qui la rend difficile à atteindre.

substance etrange cratere lunaire face cachee nouvelle image
Le rover lunaire chinois Yutu-2 a capturé cette image depuis le bord d’un petit cratère, où il a été identifié un mystérieux matériau semblable à du gel. Crédits : CNSA/CLEP

Selon certains experts, la zone rectangulaire verte et le cercle rouge à l’intérieur sont soupçonnés d’être liés au champ de vision de l’instrument VNIS (un spectromètre visible et proche infrarouge monté sur le rover) plutôt que du matériau en soi.

substance etrange cratere lunaire face cachee nouvelle image zoom
Zoom sur la substance découverte et augmentation de la saturation (couleur). Crédits : CNSA/CLEP

L’instrument VNIS est l’une des quatre charges utiles scientifiques de Yutu-2. Il détecte la lumière diffusée ou réfléchie par les matériaux afin de révéler leur composition chimique. Étant donné que l’instrument possède un faible champ de vision, l’équipe de recherche a dû déplacer le rover avec précaution pour effectuer des mesures assez proches sans tomber dans le cratère.

substance etrange cratere lunaire face cachee nouvelle image
Crédits : CNSA/CLEP

Les deux images quant à elles ont été prises par la caméra d’évitement d’obstacles du rover, un dispositif qui garantit qu’il puisse évoluer sans risque de collision.

Sur le même sujet : Des milliers de tardigrades sont probablement bloqués sur la Lune après le crash d’une sonde spatiale

De quoi pourrait-il s’agir ? L’hypothèse la plus convaincante à ce jour est qu’il pourrait s’agir d’un morceau de verre lunaire (et non d’une substance gélatineuse comme cela semble être le cas), qui se serait formé lors d’un impact de météore. On appelle ce type de matière de « l’impactite ». Il est probable que les chercheurs chinois publient à l’avenir davantage d’images et de données issues du spectromètre concernant la substance mystérieuse.

À LIRE AUSSI :
Observateurs du ciel d'outre-Atlantique, ne manquez pas l'éclipse lunaire de pénombre ce lundi

L’équipe de contrôle devra par contre attendre que le Soleil se lève à nouveau sur cette face de la Lune afin de poursuivre son enquête. L’attente est d’environ 5 jours à partir d’aujourd’hui (sur la Lune, une journée dure environ deux semaines).

Plus d'articles
prix nobel physique trous noirs
Le prix Nobel de physique 2020 met les trous noirs à l’honneur