713 Partages

À la fin du mois janvier 2019, la sonde spatiale OSIRIS-REx de la NASA a amorcé une insertion orbitale record à seulement 1.75 kilomètre du centre de l’astéroïde Bennu, mesurant lui-même 492 mètres. Il s’agit de l’orbite la plus proche jamais réalisée autour d’un corps céleste. De plus, il s’agit également d’un record concernant la taille (minuscule) de l’objet en question, autour duquel la sonde est en orbite.

Durant cette phase d’orbite proche, appelée Orbital A, les systèmes ne collectent pas de données scientifiques, mais la NavCam 1 fonctionne parfaitement. Cela permet à l’équipe chargée de la mission de suivre le trajet emprunté par l’engin spatial autour de l’astéroïde, et d’obtenir la meilleure vue possible de l’hémisphère sud de Bennu.

Cette approche plus précise quant à elle, est la phase de “Navigation Optique” (Optical Navigation). Les deux images « OpNav » prises le 17 janvier 2019 ont chacune un temps d’exposition de 1.4 milliseconde. Ces dernières ont ensuite été ajustées pour améliorer le contraste, dans le but de rendre plus visibles les détails de la surface de l’astéroïde.

asteroide bennu osiris rex nasa sonde orbite proche

Voici les toutes dernières images en date de l’astéroïde Bennu. Le rocher de l’hémisphère sud est visible vers le centre de la photo. Ce dernier mesure environ 50 mètres. Crédits : NASA/Goddard/Université de l’Arizona/Lockheed Martin

L’objectif d’OSIRIS-REx n’est cependant pas uniquement d’observer l’astéroïde. En effet, il est prévu que durant l’été 2020, l’engin spatial se rapproche suffisamment de l’astéroïde et qu’il collecte, par le biais d’un bras mécanique conçu dans cette optique, un échantillon de régolithe (soit la matière poussiéreuse qui meuble la surface de Bennu). Mais pour atteindre cet objectif, les chercheurs doivent en apprendre davantage sur l’astéroïde.

Vous aimerez également : La sonde OSIRIS-REx a réussi à photographier la Terre et la Lune en une seule capture

asteroide bennu osiris rex nasa sonde orbite proche

Sur cette photographie, le bloc de l’hémisphère sud se trouve dans l’ombre partielle le long de la limite jour/nuit. Crédits : NASA/Goddard /Université de l’Arizona/Lockheed Martin

C’est donc pour cette raison qu’OSIRIS-REx continue de cartographier la surface de l’astéroïde avec une extrême précision et étudie sa composition afin de trouver le meilleur endroit pour la collecte d’échantillons.

De plus, la phase orbitale affinera également les mesures liées à la masse et à la gravité de Bennu. En effet, vu que la gravité de l’astéroïde est extrêmement faible (soit environ 5 millionièmes de la gravité de la Terre), même des forces aussi faibles que la pression thermique de Bennu, ou le rayonnement solaire, peuvent déplacer le vaisseau spatial, ce qui signifie que les scientifiques de l’équipe doivent surveiller les mouvements d’OSIRIS-REx avec une précision extrême, et être prêts à faire les ajustements nécessaires.

À l’heure actuelle, la sonde se trouve à 91 millions de kilomètres de la Terre et son étude détaillée de l’astéroïde Bennu débutera dans un peu moins d’un mois. Une fois l’échantillon récupéré par la sonde, OSIRIS-REx devrait revenir sur Terre pour 2023.

Source : OSIRIS-REx

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager via
713 Partages
713 Partages