Ces os fossilisés appartiennent peut-être au plus grand dinosaure jamais découvert

os fossilises plus grand dinosaure jamais decouvert
| Jose Luis Carballido
Écoutez la version audio de l'article en vous abonnant !

Même si au cours des dernières années les analyses et modélisations se sont perfectionnées concernant la classification et la morphologie des dinosaures, il existe encore de nombreuses zones d’ombres. Fort heureusement, l’extinction de ces animaux a laissé quelques traces que les paléontologues découvrent continuellement aux quatre coins du monde. Récemment, une équipe de chercheurs a déterré des os fossilisés d’une taille impressionnante. Même si les données sont encore en cours d’étude, et que le squelette n’a pas été entièrement dégagé de sa coquille rocheuse, il se pourrait que ces os appartiennent à un dinosaure inconnu qui aurait détenu le record de taille parmi ses congénères.

Des paléontologues ont mis au jour d’énormes fossiles vieux de 98 millions d’années dans le sud-ouest de l’Argentine, appartenant selon eux au plus grand dinosaure jamais découvert. Les morceaux d’os fossilisés de taille humaine appartenant au sauropode géant semblent être 10 à 20% plus gros que ceux attribués à Patagotitan mayorum, le plus gros dinosaure jamais identifié.

Les sauropodes étaient d’énormes dinosaures herbivores à long cou et à longue queue ; les plus grandes créatures terrestres de tous les temps. Parmi eux, Patagotitan mayorum, évoluant également dans l’actuelle Argentine, pesait environ 70 tonnes et mesurait 40 mètres de long, soit environ la longueur de quatre autobus scolaires. En se basant sur ces informations, il est donc probable que ce nouveau spécimen ait mesuré lui aussi au moins 40 mètres de long, pour un poids probablement supérieur étant donné la taille plus importante des os.

À LIRE AUSSI :
Néandertal pouvait produire un langage oral complexe similaire à celui des humains

Des travaux de fouille toujours en cours

Alejandro Otero du Museo de La Plata en Argentine, travaille à reconstituer une image du nouveau dinosaure à partir de deux douzaines de vertèbres et de morceaux d’os pelvien. Les premiers résultats ont été publiés dans la revue Cretaceous Research. La recherche de plus de parties du corps, enfouies profondément dans la roche, se poursuit actuellement. Pour les scientifiques, le Saint Graal sera le gros os du fémur ou de l’humérus, qui sont utiles pour estimer la masse corporelle d’une créature disparue depuis longtemps.

catalogue os dinosaure
Catalogue des fossils (avec leur identification) découverts jusqu’à présent. © Alejandro Otero et al. 2021

Les fossiles massifs ont été découverts en 2012 dans la vallée de la rivière Neuquen, mais les travaux de fouille n’ont commencé qu’en 2015. « Nous avons plus de la moitié de la queue, beaucoup d’os de hanche. Le reste est évidemment toujours à l’intérieur de la roche, donc nous avons encore quelques années à creuser devant nous », explique Jose Luis Carballido, un paléontologue qui a également travaillé au classement du Patagotitan il y a quelques années.

queue dinosaure os fossilises
Photo de la structure osseuse fossilisée de la queue du dinosaure. © Jose Luis Carballido

Le squelette massif a été retrouvé dans une couche de roche datant d’il y a 98 millions d’années, correspondant à la période du crétacé supérieur, indique le géologue Alberto Garrido, directeur du musée des sciences naturelles de Zapala. « Nous soupçonnons que le spécimen soit complet ou presque complet. Tout dépend de ce qui se passe avec les fouilles. Mais qu’il soit plus grand que Patagotitan ou non, la découverte d’un dinosaure intact de telles dimensions serait une première ».

Sources : Cretaceous Research

Laisser un commentaire