Le Pentagone a publié son rapport déclassifié sur les observations d’OVNI

pentagone publie rapport declassifie observations ovni
| Getty

Le rapport déclassifié tant attendu du Pentagone sur les observations de phénomènes aériens non identifiés (PAN) a récemment été publié, et malgré l’enthousiasme que son annonce avait suscité, les réponses contenues dans le document en décevront plus d’un. En effet, bien qu’elles admettent l’existence de phénomènes actuellement impossibles à identifier, les autorités sont restées évasives et peu claires, n’apportant au final aucune information concluante.

Dans le document de 9 pages, les meilleurs et les plus brillants analystes du Pentagone ont essentiellement admis qu’ils ne peuvent pas expliquer la grande majorité des observations apparentes d’OVNI. Le rapport a suscité d’immenses spéculations avant sa publication en raison de la faible possibilité qu’il révèle quelque chose de concret sur la vie extraterrestre, mais cela ne s’est pas produit.

« Nous n’avons aucune indication claire qu’il existe une explication non terrestre pour ces phénomènes — mais nous irons là où les données nous mèneront. Nous n’avons aucune donnée indiquant que l’un de ces phénomènes aériens non identifiés fait partie d’un programme de collecte étranger et nous n’avons aucune donnée indiquant une avancée technologique majeure par un adversaire potentiel », déclarait un responsable anonyme du gouvernement américain à NBC News peu de temps avant la publication du rapport.

Vidéos déclassifiées par le Pentagone montrant des observations d’objets non identifiés capturées par des pilotes de chasse de la Navy :

Le rapport lui-même est parfois presque ironiquement vague. « Il existe probablement plusieurs types de PAN nécessitant des explications différentes en fonction de la gamme d’apparences et de comportements décrits dans les rapports disponibles. Notre analyse des données soutient l’idée que si et quand les incidents PAN individuels seront résolus, ils entreront dans l’une des cinq catégories explicatives potentielles : encombrement aérien, phénomènes atmosphériques naturels, programmes de développement de l’USG ou de l’industrie américaine, systèmes d’adversaires étrangers et catégorie générale ».

À LIRE AUSSI :
Jeff Bezos préconise d'envoyer toutes les entreprises polluantes dans l'espace

Quelques informations potentiellement intéressantes

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Au total, le rapport a examiné 144 incidents, dont 143 qui n’ont pas été en mesure d’être expliqués par les enquêteurs. Mais il contient quelques références intéressantes. « Dans un petit nombre de cas, les systèmes d’avions militaires ont traité l’énergie radiofréquence (RF) associée aux observations de PAN ».

« L’UAPTF contient une petite quantité de données qui semblent montrer des PAN avec une accélération ou un certain degré de pilotage volontaire. Mais des analyses rigoureuses supplémentaires sont nécessaires par plusieurs équipes ou groupes d’experts techniques pour déterminer la nature et la validité de ces données ».

La plupart des informations les plus intéressantes provenaient de sources anonymes associées au rapport, plutôt que du document lui-même. « Nous croyons absolument que ce que nous voyons ne sont pas simplement des artefacts. Ce sont des choses qui existent physiquement », a déclaré une source gouvernementale à CNN. Mais dans l’ensemble, les réponses sont rares. Et pour être honnête, l’enquête était par définition extrêmement difficile dès le début.

Laisser un commentaire