Les Perséides sont un essaim de météores (ou pluie d’étoiles filantes), que l’on peut observer quand la Terre passe à travers les débris de la comète Swift-Tuttle. Selon les prévisions des astronomes, la pluie de météores devrait atteindre son pic dans la nuit du 12 août, avec jusqu’à 80 météores par heure ! La quasi-absence de la Lune facilitera les observations.

Nous sommes maintenant à moins d’un jour du pic de la fameuse pluie d’étoiles filantes connue sous le nom de Perséides. Comme nous ne sommes qu’à un ou deux jours du pic, certains observateurs ont probablement déjà commencé à profiter du spectacle. D’ailleurs, à partir de la troisième semaine du mois de juillet, certains météores sont déjà visibles de manière précoce.

« Cette année, la Lune sera proche de la phase de « nouvelle lune », elle prendra donc sa forme de croissant puis disparaîtra juste avant le commencement du spectacle des Perséides, après minuit », a déclaré à Space.com Bill Cooke, spécialiste des météores à la NASA. Cela signifie qu’il n’y aura pas de lumière excédentaire pour interférer avec les fragments de la comète, qui sont souvent colorés lors de leur entrée dans l’atmosphère.

À l’heure actuelle, vous pouvez déjà remarquer l’intensification de la pluie de météores, mais la fréquence va encore augmenter jusqu’au 11 et 12 août, où elle atteindra son maximum quelques heures avant l’aube.

Comment observer les Perséides ?

La Terre croise le chemin de la comète Swift-Tuttle — plus précisément de son gigantesque nuage de débris — du 17 juillet au 24 août. La quantité maximale de météores sera atteinte lorsque la Terre traversera la zone la plus dense et poussiéreuse de la comète (qui croise l’orbite de  la Terre tous les 133 ans), les nuits du 11 au 12 août et du 12 au 13 août 2018, selon le lieu d’observation. C’est donc à ce moment-là que le spectacle sera le plus intense !

pluie météores ciel août météorites perséides persée constellation étoiles filantes

Image composite de plusieurs clichés pris durant les Perséides de 2015, au parc national du Mont Rainier (États-Unis). Crédits : Matt Dieterich

Afin d’observer les Perséides, il faudra regarder en direction de la constellation de Persée. Leur observation à l’œil nu au début du mois d’août déjà est relativement facile.

Vous allez aussi aimer :
Des images impressionnantes d’une comète, grâce au nouveau télescope spatial TESS !

Ok, mais avec quel équipement ? Aucun équipement particulier n’est nécessaire pour pouvoir profiter pleinement des Perséides : vos yeux suffiront. Toutefois, il faudra être patient et attendre que ces derniers s’accommodent à l’obscurité. Prévoyez donc plusieurs heures d’observation et de quoi vous installer avec un minimum de confort, sans oublier une petite couverture pour la chute de température nocturne (selon votre lieu géographique bien entendu).

En plus des étoiles filantes cette année, n’oubliez pas que Mars est encore en opposition et très proche de la Terre (le point de son orbite le plus proche de la Terre a été atteint le 31 juillet 2018). La distance qui nous sépare de la planète rouge est 3 fois moins grande qu’en moyenne. Une belle occasion pour l’observer.

Pour profiter au maximum de l’expérience, il vous conviendra de vous rendre dans un coin avec le moins de pollution lumineuse possible : en d’autres termes, fuyez les villes ! S’en suit finalement l’éternelle et redoutée condition dont malheureusement vous n’aurez aucun contrôle, à savoir un ciel dégagé. De notre côté au bureau, nous croisons les doigts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.