283 Partages

Koalas, kangourous, wombats, opossums… Tous ces animaux ont une caractéristique commune : ce sont des marsupiaux, et ils se rencontrent très souvent et en grand nombre en Australie. La concentration en marsupiaux sur le territoire australien est si élevée que la situation soulève en réalité deux questions : pour quelles raisons l’Australie abrite-t-elle autant de marsupiaux ? Et sont-ils apparus sur cette île ?

La réponse à cette seconde question est définitivement non. Les marsupiaux existaient depuis au moins 70 millions d’années avant d’arriver en Australie, selon Robin Beck, maître de conférences en biologie à l’Université de Salford au Royaume-Uni. « Les marsupiaux ne sont absolument pas originaires d’Australie. Ce sont des immigrants ».

Par rapport à la plupart des mammifères, les marsupiaux sont curieux. Contrairement aux mammifères placentaires, tels que les humains, les chiens et les baleines, les marsupiaux donnent naissance à des jeunes relativement sous-développés qui continuent de grandir dans la poche de la mère. « Les jeunes naissent vivants, mais ils sont très peu développés. Ils rampent essentiellement vers le mamelon de leur mère, qui est souvent dans une poche, s’y agrippent et y restent, se nourrissant du lait de leur mère pendant de longues périodes — généralement plusieurs mois ».

De l’Amérique du Nord à l’Amérique du Sud : la grande diversification

Les plus vieux marsupiaux connus sont en fait d’Amérique du Nord, où ils ont évolué au cours du crétacé après s’être séparés des mammifères placentaires il y a au moins 125 millions d’années. Ces anciens marsupiaux semblaient prospérer en Amérique du Nord, peuplant ce qui était alors le supercontinent Laurasia avec environ 15 à 20 espèces de marsupiaux différentes, qui sont maintenant toutes éteintes. On ne sait pas pourquoi ces marsupiaux ont si bien prospéré.

Mais pour une raison quelconque, à peu près au moment où les dinosaures non-aviens ont disparu, il y a environ 66 millions d’années, les marsupiaux se sont rendus en Amérique du Sud. À cette époque, l’Amérique du Nord et du Sud n’étaient pas connectées comme elles le sont aujourd’hui. Mais les deux continents étaient très proches, et un pont terrestre ou une série d’îles ont pu les relier. Cette connexion a permis à toutes sortes d’animaux d’élargir leur terrain.

Une fois en Amérique du Sud, les marsupiaux et les espèces proches se sont grandement diversifiés durant les 2 à 3 millions d’années après leur arrivée. Par exemple, les marsupiaux et leurs proches parents ont évolué en carnivores de la taille d’un ours et d’une belette, et l’un d’eux a même évolué en dents de sabre. D’autres ont évolué pour manger des fruits et des graines. « Ce qui s’est passé en Amérique du Sud, c’est qu’ils ont évolué pour remplir les types de niches qui, dans les continents du nord, étaient certainement remplies par des mammifères placentaires ».

fossile marsupial

Après leur arrivée en Amérique du Sud, les marsupiaux et leurs proches parents se sont diversifiés, comme en témoigne ce crane de mammifère métathérien à dents de sabre (Thylacosmilus) proche des marsupiaux. Crédits : L. Gardner

Beaucoup de ces marsupiaux ont disparu entre cette époque et aujourd’hui, mais l’Amérique du Sud en abrite toujours. Il existe plus de 100 espèces d’opossums, sept espèces d’opossums-musaraignes et l’adorable monito del monte (Dromiciops gliroides), dont le nom espagnol se traduit par « petit singe de la montagne ». Au cours du dernier million d’années, l’un des opossums d’Amérique du Sud a voyagé vers le nord et vit désormais en Amérique du Nord.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Il s’agit de l’opossum de Virginie (Didelphis virginiana), le seul marsupial vivant au nord du Mexique.De plus, les opossums appartiennent à un ordre différent des possums (phalangériformes). Les possums sont originaires d’Australie et de Nouvelle-Guinée, sont étroitement liés aux kangourous et présentent un certain nombre de différences anatomiques, telles que des incisives inférieures élargies, qui manquent à l’opossum d’Amérique du Sud.

L’arrivée en Australie depuis l’Antarctique il y a 55 millions d’années

Il y a 40 à 35 millions d’années, l’Amérique du Sud et l’Australie étaient reliées à l’Antarctique, formant une masse terrestre géante. À cette époque, l’Antarctique n’était pas recouvert de glace, mais plutôt d’une forêt pluviale tempérée relativement agréable. Il semble que les marsupiaux et leurs proches se soient dirigés vers l’Amérique du Sud, ont traversé l’Antarctique et se sont retrouvés en Australie. Il y a même des preuves fossiles : sur l’île Seymour de l’Antarctique, il y a des fossiles de marsupiaux et de leurs proches, y compris un proche parent du monito del monte.

marsupial djarthia

Vue d’artiste d’un Djarthia, l’un des tous premiers marsupiaux australiens et peut-être l’ancêtre de tous les marsupiaux australiens vivants aujourd’hui. Crédits : Peter Schouten

Sur le même sujet : Une rare vidéo de 1935 montre le dernier tigre de Tasmanie vivant au monde

Les plus vieux marsupiaux fossiles d’Australie se trouvent sur un site de 55 millions d’années appelé Tingamarra, près de la ville de Murgon dans le Queensland. Certains des marsupiaux fossiles de Tingamarra sont similaires à ceux d’Amérique du Sud. Par exemple, l’ancien et minuscule marsupial Chulpasia du Pérou est un proche parent d’un autre marsupial fossile trouvé à Tingamarra. Un autre marsupial de Tingamarra, le Djarthia mangeur d’insectes, pourrait être l’ancêtre de tous les marsupiaux australiens vivants.

Ensuite, il y a une grande lacune dans les archives fossiles australiennes. Après Tingamarra, les prochains fossiles marsupiaux les plus anciens jamais enregistrés ont 25 millions d’années. « Ce que nous voyons, c’est clairement qu’il y a eu une énorme diversification en Australie. À cette époque, nous voyons des koalas, nous voyons des parents de wombats, nous voyons des parents de bandicoots.  Fondamentalement, tous les principaux groupes de marsupiaux australiens sont présents depuis 25 millions d’années ».

Prospérité des marsupiaux en Australie : une explication encore incertaine

Encore une fois, on ne sait pas pourquoi les marsupiaux ont prospéré en Australie. Mais une hypothèse est que lorsque les temps étaient durs, les mères marsupiales pouvaient abandonner tous les bébés en développement qu’elles avaient dans leurs poches, tandis que les mammifères devaient attendre la fin de la gestation, dépensant de précieuses ressources pour leurs petits.

Une autre idée est qu’il n’y avait pas de mammifères placentaires en compétition avec les marsupiaux en Australie. Mais cette idée est maintenant contredite par une dent fossile appartenant à un mammifère placentaire ou à un parent placentaire-mammifère découvert à Tingamarra. Cela indique que les mammifères placentaires étaient sur le continent il y a 55 millions d’années.  Aujourd’hui, il existe environ 250 espèces de marsupiaux en Australie, environ 120 espèces de marsupiaux en Amérique du Sud et une seule (Virginia opossum) vivant en Amérique du Nord.

marsupiaux australie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

283 Partages
283 Partages
Partager via
Copier le lien