Prédateur naturel des kangourous, wallaby et de divers oiseaux australiens, le thylacine — encore appelé tigre de Tasmanie — a vécu sur une grande partie de l’Australie pendant des milliers d’années. Mais l’arrivée des colons, et l’introduction concomitante des dingos, a progressivement réduit son habitat jusqu’à le confiner en Tasmanie. La chasse intensive a ensuite concouru à sa disparition définitive en 1936. Considérée comme officiellement éteinte, l’espèce continue toutefois de fasciner les zoologues, compte-tenu du peu d’archives scientifiques existant à son sujet. Et récemment, un film tourné dans un zoo australien en 1935 et de bonne qualité a refait surface, montrant un thylacine évoluer dans une cage du zoo.

En 1936, Benjamin, le dernier thylacine connu (Thylacinus cynocephalus), est décédé des suites d’une insolation dans un zoo australien. L’année d’avant, il était filmé pour le carnet de voyage oublié Tasmania the Wonderland par le cinéaste prolifique basé à Brisbane, à Sidney Cook.

Aujourd’hui, seules quelques scènes du récit de voyage subsistent : un système de tramway à deux étages, la plage de Sandy Bay à Hobart, le zoo Beaumaris disparu depuis longtemps et l’un des prédateurs disparus les plus célèbres d’Australie, l’espèce largement connue sous le nom de tigres de Tasmanie.

Le moment de gloire de Benjamin ne dure que 22 secondes, mais c’est pratiquement une vidéo mine d’or. Avant cette découverte, les zoologues disposaient d’un peu plus de trois minutes de séquences silencieuses en noir et blanc de thylacines. Selon le National Film and Sound Archive of Australia (NFSA), ce clip est non seulement audio, mais le film d’actualités est la dernière séquence connue du tigre de Tasmanie.

Séquence tirée du film Tasmania the Wonderland, montrant Benjamin, le dernier tigre de Tasmanie vivant :

Sur le même sujet : Espadon de Chine : première espèce officiellement éteinte de l’année 2020

Inconnu du public depuis 85 ans, le clip est désormais numérisé en 4K et diffusé en ligne, pour se souvenir de ces énigmatiques animaux. À notre connaissance c’est la dernière fois que Benjamin ou un autre thylacine a été surpris en train de bouger devant la caméra. Même si l’espèce a disparu depuis de nombreuses décennies, les gens gardent toujours de l’espoir, ne serait-ce que pour plus d’audiovisuels perdus documentant ces créatures. Les archivistes du NFSA affirment qu’ils restent optimistes quant à la possibilité que d’autres images puissent faire surface dans d’autres collections.

Les seules vidéos de tigres de Tasmanie à ce jour ont été prises dans des zoos en Australie et à Londres, mais des thylacines ont été envoyées dans de nombreuses parties du monde. « Alors que la NFSA détient des copies de films de préservation d’une grande partie des images connues du thylacine, la recherche se poursuit. Il reste à découvrir des images d’un thylacine en couleurs, errant dans la nature ou un film avec un son de localisation qui révèle tout son émis par l’animal », explique le communiqué de presse du NFSA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.