1.5K Partages

Tous les propriétaires de chat(s) ont déjà assisté à ce curieux spectacle lors de séances de jeux avec leur animal : le tortillement des fesses du chat avant que celui-ci ne bondisse sur sa proie. Ce comportement est également observé chez de nombreux autres félins. Malgré la longue histoire de domestication des chats et d’étude des grands félins, aucun travail expérimental ne s’est concrètement penché sur l’analyse de ce mouvement et son but. Toutefois, les zoologues ont quand même formulé des hypothèses sur les potentiels objectifs d’un tel comportement. 

Il n’y a pas encore eu de recherche formelle sur ce curieux comportement, mais un zoologue qui étudie la locomotion animale a déclaré qu’il avait quelques idées sur la raison pour laquelle le chat se comporte ainsi avant son embuscade. « La réponse courte est que la science ne sait pas ; le tortillement des fesses n’a pas été étudié, à ma connaissance, dans un contexte expérimental », explique John Hutchinson, professeur de biomécanique évolutionnaire au Royal Veterinary College de Londres.

Selon Hutchinson, ce mouvement peut aider à enfoncer les membres postérieurs dans le sol pour donner aux chats une friction supplémentaire (traction) afin de les pousser vers l’avant lors du bond. « Il peut également avoir un rôle sensoriel pour préparer la vision, la proprioception (la conscience de sa position et de ses mouvements) et les muscles — ainsi que le corps entier — pour les commandes neuronales rapides nécessaires au bond ».

En effet, les mouvements exécutés par un chat lors de la chasse sont souvent un enchaînement de plusieurs mouvements très rapides et précis. Il est possible que ce tortillement donne le temps au chat de fixer mentalement à l’avance la séquence des événements qui se dérouleront et les mouvements qu’il devra enchaîner pour attraper sa proie.

Compilation montrant le mouvement de tortillement d’un chat avant le bond :

Sur le même sujet : Pour quelles raisons de très nombreux chats domestiques ont des « chaussettes » blanches ?

Le mouvement peut également permettre au chat de s’échauffer.  « Cela étire probablement un peu les muscles, et cela pourrait donc aider à mieux sauter. Mais nous ne pouvons également pas exclure le fait que ce soit juste amusant pour les chats ; qu’ils le fassent parce qu’ils sont excités par le frisson de la chasse et les proies ».

Les chats domestiques ne sont pas les seuls à adopter ce comportement ; les chats sauvages, et même les grands félins comme les lions, les tigres et les jaguars exercent ce mouvement avant de bondir sur leur proie. Selon Hutchinson, il faudrait étudier ce comportement dans un cadre expérimental, en comparant les performances physiques de chats effectuant ou n’effectuant pas de mouvement de tortillement.

tortillement chat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1.5K Partages
1.5K Partages
Partager via
Copier le lien