1.3K Partages

À l’époque des dinosaures, le ciel abritait certains des plus grands animaux volants du monde. Une nouvelle recherche suggère à présent qu’il y avait au moins deux types de reptiles à ailes géants vivant sur le continent américain, et ce, en même temps.

C’est en réanalysant un amas de fossiles de ptérosaures découverts en Alberta, au Canada, que des paléontologues ont identifié une espèce auparavant inconnue, dans le groupe des azhdarchidae (soit des ptérosaures géants). La créature a été appelée Cryodrakon boreas : « le dragon froid des vents du nord », et en son temps, c’est-à-dire il y a environ 77 millions d’années, les ailes battantes de ce reptile atteignaient les 10 mètres d’envergure !

Bien que ces restes aient été découverts pour la première fois il y a 30 ans, les experts pensaient auparavant qu’ils appartenaient à une autre espèce monstrueuse d’azhdarchidae du Crétacé, trouvée au Texas et nommée Quetzalcoatlus. Cet animal, quant à lui, avait une envergure allant jusqu’à 10.5 mètres. David Hone, de l’Université Queen Mary de Londres, a déclaré : « C’est une découverte intéressante. Nous savions que cet animal existait mais à présent nous pouvons démontrer en quoi il est différent des autres azhdarchiadae et de ce fait, il obtient son propre nom ».

cryodrakon

Illustration de Cryodrakons. Crédits : David Maas

Le squelette principal, qui a donc été réanalysé par les chercheurs, aurait appartenu à un jeune Cryodrakon, d’une envergure de “seulement” 5 mètres. Cependant, parmi les autres fossiles trouvés dans la même région, il y avait des os provenant très probablement d’azhdarchidae plus matures. Selon les scientifiques, un os du cou géant, par exemple, indique une envergure jusqu’à deux fois plus grande que celle des jeunes spécimens.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

À l’heure actuelle, les fossiles de ptérosaures sont rares et très peu d’azhdarchidae ont été retrouvés. Nous savons également que ce mystérieux groupe de reptiles volants géants a existé sur presque tous les continents. Leurs grosses têtes, équilibrées au bout d’un cou très long, donnent un aspect de corps de type girafe avec de longues jambes et de grands pieds, sans oublier leurs ailes absolument gigantesques !

Un os de cou d’un Cryodrakon. Crédits : David Hone

Les caractéristiques générales ont tendance à être les mêmes, mais il existe des différences distinctes entre les espèces : c’est en comparant Cryodrakon à tous les autres azhdarchidae connus, que les auteurs ont constaté un cou plus robuste et un trou unique dans les vertèbres du ptérosaure canadien.

Vous aimerez  également : Découverte inédite d’empreintes de peau de dinosaure parfaitement conservées

De plus, l’humérus du reptile (l’os long de la partie supérieure du bras), est clairement différent de celui du Quetzalcoatlus texan. Cela signifie que Cryodrakon et Quetzalcoatlus n’appartiennent probablement pas à la même espèce. « C’est fantastique que nous puissions différencier Cryodrakon de Quetzalcoatlus, car cela signifie que nous avons une meilleure idée de la diversité et de l’évolution des ptérosaures prédateurs en Amérique du Nord à cette époque », a expliqué Hone.

Les auteurs de l’étude estiment que les restes se sont déposés au Canada il y a entre 76.7 et 74.3 millions d’années, ce qui en fait l’un des plus anciens azhdarchidae connus en Amérique du Nord. Par rapport au Quetzalcoatlus, qui pesait environ 250 kilogrammes, l’équipe a suggéré que le Cryodrakon était encore légèrement plus lourd et relativement robuste.

Source : Journal of Vertebrate Paleontology

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1.3K Partages
1.3K Partages
Partager via
Copier le lien