Quelle est la plus grande proie qu’un serpent puisse avaler ?

serpent proie
| Shutterstock

Les serpents font partie des animaux les plus répandus sur la planète. Pouvant évoluer dans la grande majorité des environnements, ils se sont adaptés afin d’avoir accès une gamme très diversifiée de proies. Certains serpents ont la spectaculaire capacité de pouvoir avaler des proies bien plus grandes qu’eux. Pour cela, ils disposent de toute une biomécanique leur permettant d’attraper et se nourrir de proies de tailles démesurées. Alors, quel est l’animal le plus gros qu’un serpent puisse avaler ?

Les serpents sont des animaux extrêmement performants à l’aune de l’évolution. À l’exception de certaines îles et des coins les plus froids du globe, les habitats des serpents couvrent la planète entière. Ils sont également incroyablement diversifiés. « Ils se trouvent dans l’eau salée et l’eau douce. Il y a des serpents qui vivent dans le sol. Il y a des serpents qui vivent dans les arbres. Par exemple, un serpent en Asie du Sud-Est glisse d’arbre en arbre », déclare Kevin Calhoon, conservateur de forêts à l’Aquarium du Tennessee à Chattanooga.

Le régime des serpents est aussi extrêmement diversifié. « Vous pouvez trouver des serpents qui mangent des vers de terre, des mollusques et de grandes proies, y compris des mammifères », explique Julia Klaczko, zoologiste à l’Université de Brasilia au Brésil. Les serpents ont une relation inhabituelle avec la nourriture. Sans le besoin de produire de la chaleur corporelle, un serpent peut survivre avec beaucoup moins de calories que la plupart des autres animaux à sang chaud de sa taille.

Les chercheurs ont estimé que les serpents femelles peuvent se maintenir en vie et se reproduire même en consommant moins de 3% de la quantité de proies dont un animal à sang chaud de taille similaire aurait besoin, selon une étude publiée en 1988 dans la revue Oecologia. Les serpents peuvent utiliser leur énergie efficacement. Cependant, ils ont continuellement besoin de manger.

Avaler des proies : la seule façon de se nourrir pour les serpents

Et il leur manque certaines propriétés que les autres animaux utilisent pour avaler. Sans membres, un serpent ne peut pas maintenir son repas en place ou pousser la nourriture le long de son gosier. Les serpents manquent également de dents dentelées pour déchirer et de dents plates pour mâcher. Avaler toute entière une proie est donc le meilleur moyen de se nourrir.

« La capacité de manger de grandes proies n’est pas quelque chose qui s’est produit qu’une seule fois dans l’évolution des serpents », indique Klaczko. Bien que les chercheurs aient encore des questions sur l’arbre généalogique des serpents, les preuves suggèrent que différentes lignées de serpents ont indépendamment évolué avec des traits similaires qui leur permettent d’attraper, d’avaler et de digérer leurs proies.

Un agencement mâchoire/ligaments particulier

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Contrairement à la croyance populaire, les serpents ne déplacent pas et ne disloquent pas leur mâchoire. Au lieu de cela, ils utilisent un groupe spécialisé d’os du crâne, de ligaments et de muscles pour ouvrir la bouche incroyablement large, permettant à un serpent de s’attaquer à des animaux qui peuvent être considérablement plus gros que lui-même. La taille de cette ouverture, que les herpétologues appellent le « gape », impose une limite supérieure à la taille des proies qu’un serpent peut manger.

« La mâchoire du serpent n’est pas attachée au crâne — elle est attachée aux ligaments. Ils ont une structure de mâchoire ligamentaire très flexible qui leur permet de l’étirer et de l’ouvrir beaucoup plus largement », indique Calhoon.  Après avoir étiré ses mâchoires autour d’une proie, la prochaine étape consiste à déplacer la proie dans le tube digestif, où les sucs digestifs dans l’estomac peuvent commencer à dissoudre les tissus.

Sur le même sujet : Une nouvelle espèce de serpent nommée d’après Salazar Serpentard

Lorsqu’il mange des proies plus petites, un serpent peut utiliser ses mâchoires pour pousser un ver ou un rongeur dans son tube digestif, mais pour les repas plus gros, les serpents utilisent leurs os crâniaux et leur mâchoire. Les cerfs et les bovins sont parmi les plus grands animaux que les serpents mangent.

Les plus grandes proies accessibles aux serpents

En 2018, un python birman en Floride pesant environ 14 kg a avalé un jeune cerf de Virginie pesant 16 kilogrammes, le plus grand rapport poids proie-prédateur jamais documenté pour les pythons birmans — et peut-être pour toutes les espèces de python — selon le Conservancy of Southwest Florida. Cependant, le serpent est décédé plus tard après avoir régurgité le cerf. Et la variation individuelle de la taille et de la forme des proies et de la taille du gape d’un serpent ne permet pas de savoir avec certitude quel est le plus grand animal qu’un serpent peut avaler.

Bien que les humains ne soient pas en tête de liste, ils sont parmi les plus gros animaux que les serpents sont capables de manger. En 2017, un homme de 25 ans a été mangé par un python réticulé en Indonésie. L’an dernier, une malheureuse femme de 54 ans a apparemment été tuée et mangée par un python géant, également en Indonésie. Heureusement, ces décès sont extrêmement rares.

Plus d'articles
alzheimer maladie gene
Votre qualité de sommeil actuelle peut prédire à quel moment de votre vie la maladie d’Alzheimer risque d’apparaitre