2.4K Partages

Le Protée anguillard (Proteus anguinus), olm, ou encore “salamandre des grottes”, est une salamandre connue pour être capable de vivre dans une zone très restreinte durant des années, sans jamais se déplacer. Récemment, des chercheurs ont découvert un cas extrême : un spécimen resté au même endroit durant 7 ans sans jamais s’aventurer à l’extérieur de sa petite zone de “confort”.

« Elles glandent, elles ne font presque rien », explique Gergely Balázs, de l’université Eötvös Loránd de Budapest, en Hongrie. Les olms sont des salamandres qui vivent dans des grottes européennes, connues pour leur mode de vie particulièrement lent. Elles se sont adaptées à la vie dans l’obscurité totale : leur peau est pâle et leurs yeux ne se développent pas, ce qui les rend aveugles. Leur espérance de vie peut atteindre des décennies, voire des siècles.

Leur mode de vie particulier les rend difficiles à étudier dans la nature, explique Balázs, si bien que la plupart des observations sont faites sur des spécimens captifs.

L’une des premières études à long terme sur les olms sauvages

Pour tenter d’élucider certains aspects comportementaux de l’animal, Balázs et son équipe ont réalisé l’une des premières études à long terme sur les olms sauvages.

Les chercheurs ont suivi les olms vivant dans la grotte de Vruljak 1 en Bosnie-Herzégovine. Entre 2010 et 2018, l’équipe est entrée à plusieurs reprises dans la grotte et a marqué les salamandres en injectant dans leurs nageoires caudales un pigment noir de forme unique. À leurs retours (réguliers et souvent espacés de plusieurs mois), ils ont cherché à savoir où se trouvaient les olms marqués. Au total, 19 spécimens ont été suivis.

La plupart d’entre eux se sont déplacés de moins de 10 mètres, même s’ils ont été recapturés des années après avoir été marqués. La plupart des salamandres ne se déplaçaient en moyennes que de 5 mètres par an ! L’olm le plus actif avait bougé de 38 mètres en 230 jours. En revanche, un autre a été retrouvé exactement au même endroit après 2569 jours, soit plus de sept ans. Les résultats de l’étude sont disponibles dans la revue Journal of Zoology.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Sur le même sujet : Les incroyables capacités de régénération de l’axolotl pourront-elles un jour bénéficier à l’Homme ?

Il est cependant possible que les olms soient plus actifs que les données ne le suggèrent, déclare Gábor Herczeg, un collègue de Balázs. « Nous ne connaissons pas l’activité quotidienne de ces animaux », dit-il, soulignant que les visites à la grotte étaient souvent espacées de plusieurs mois. Les olms peuvent se déplacer dans un espace restreint, ajoute-t-il.

Néanmoins, un mode de vie inactif aurait un certain sens pour eux. En effet, ce sont des prédateurs qui utilisent une “stratégie d’attente”, explique Balázs. Leurs proies sont de petits crustacés, qui ne sont pas courants. Pour économiser de l’énergie, l’olm peut rester immobile et ralentir son métabolisme jusqu’à ce que l’un d’entre eux s’approche. « Ils peuvent survivre sans nourriture pendant des années », dit-il.

Bien que le mode de vie très lent des olms convienne à leur habitat souterrain, il les rend également vulnérables aux changements dramatiques de leur environnement. Si les conditions dans leur grotte deviennent inhospitalières, par exemple à cause de l’augmentation des inondations dues au changement climatique, ils peuvent avoir du mal à se déplacer vers un nouvel habitat.

Source :  Journal of Zoology

proteus anguinus salamandre paresseuse decouverte specimen immobile 7 ans

Une réponse

  1. Fanimalo

    Lol J’adore,” “Elles glandent, elles ne font presque rien “, explique Gergely Balázs” Je crois que je ne pourrais pas rester si longtemp dans un meme endroit. Meme cinq minutes.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2.4K Partages
2.4K Partages
Partager via
Copier le lien