Si vous n’entrez plus dans les jeans que vous portiez à 21 ans, vous risquez de développer un diabète

si vous entrez plus dans jeans portes a 21 ans vous risquez diabete
| Shutterstock

Quels sont les principaux facteurs de risque de développer un diabète ? Le plus discuté est le surpoids, découlant souvent du style de vie dans le cas d’une personne en bonne santé, bien que le paramètre important soit surtout le tour de taille (et non le poids directement). Étant donné qu’il s’agit d’un facteur de risque significatif, selon l’un des plus grands spécialistes mondiaux de la maladie, une personne risque de développer un diabète de type 2 si elle ne peut plus entrer dans un jean qu’elle portait à l’âge de 21 ans. C’est donc (presque) aussi simple que ça…

« Et si les gens découvrent qu’ils ne peuvent plus entrer dans un pantalon de la taille en question (portée à 21 ans), c’est qu’ils ‘transportent trop de graisse’ », déclare le professeur Roy Taylor, de l’université de Newcastle. Lors de la conférence annuelle de l’Association européenne pour l’étude du diabète, Taylor a présenté les résultats d’une première étude qui a révélé que les personnes de poids normal atteintes de diabète de type 2 pouvaient « atteindre la rémission » simplement en perdant du poids.

Guérir le diabète de type 2 en mangeant moins

Les résultats de l’étude révèlent que 8 personnes sur 12 ont réussi à se « débarrasser » de leur maladie en perdant 10 à 15% de leur poids corporel dans le cadre d’un régime. Les participants, qui souffraient de diabète de type 2 malgré un indice de masse corporelle (IMC) « normal », ont réussi à réduire les niveaux de graisse dans le foie et le pancréas, et l’activité des cellules productrices d’insuline dans le pancréas a été jugée rétablie.

À LIRE AUSSI :
Une nouvelle thérapie préventive de l'autisme montre une réduction spectaculaire des taux de diagnostic

« Les médecins ont tendance à supposer que le diabète de type 2 a une cause différente chez les personnes qui ne sont pas en surpoids. Ce que nous avons montré, c’est que si les personnes de poids normal perdent 10 à 15% de leur poids, elles ont de très bonnes chances de se débarrasser de leur diabète », a déclaré Taylor, l’investigateur principal.

Les participants, qui avaient un IMC moyen de 24,5, ont suivi un programme de perte de poids comprenant un régime liquide hypocalorique pendant deux semaines. Ils ne consommaient que 800 calories par jour sous forme de soupes et de shakes.

Un risque de diabète lié au tour de taille, et non au surpoids

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

Ils ont effectué trois cycles de ce programme jusqu’à ce qu’ils perdent 10 à 15% de leur poids corporel. Après la perte de poids, les scanners ont montré une réduction de la graisse dans le foie et huit des douze participants ont vu leur diabète de type 2 entrer en rémission, c’est-à-dire que leur taux de sucre dans le sang était sous contrôle et qu’ils n’avaient plus besoin de médicaments.

« Les résultats (bien que préliminaires) démontrent très clairement que le diabète n’est pas causé par l’obésité mais par le fait d’être trop lourd pour son propre corps », déclare Taylor. « En règle générale, votre tour de taille devrait être le même aujourd’hui qu’à l’âge de 21 ans. Si vous ne pouvez pas rentrer dans un pantalon de la même taille aujourd’hui, vous avez trop de graisse et vous risquez donc de développer un diabète de type 2, même si vous n’êtes pas en surpoids ».

À LIRE AUSSI :
Un nouveau traitement éradique certains cancers en phase terminale

La Dr Lucy Chambers, responsable de la communication en matière de recherche chez Diabetes UK, qui a financé l’étude, a déclaré qu’elle se félicitait de ces résultats, mais a prévenu qu’ils étaient préliminaires, les résultats complets étant attendus pour 2022.

Source : The Guardian

Laisser un commentaire