SpaceX vient de réaliser un nouvel exploit historique : le vaisseau spatial Crew Dragon a ramené deux astronautes de la NASA sur Terre, depuis l’ISS, dans le golfe du Mexique. Il s’agit là d’une étape importante pour le vol spatial humain, marquant la première fois qu’une agence spatiale privée réussit un tel exploit.

Dimanche, les deux astronautes américains de la NASA Bob Behnken et Doug Hurley, sont rentrés sur Terre en toute sécurité, après une mission de plus de 43 millions de kilomètres en orbite autour de la planète. C’est après un peu plus de deux mois après avoir atteint la Station spatiale internationale (ISS) à bord de Crew Dragon, la capsule de SpaceX, que les deux astronautes sont revenus sur Terre dans cette même capsule. Ces derniers ont débarqué de la capsule en forme de cône vers 14h48 ET (20h48 heure française) dans le golfe du Mexique près de Pensacola, en Floride. Ce site a spécifiquement été choisi pour éviter la tempête tropicale Isaias, qui sévit dans le secteur.

L’équipage d’astronautes s’est détaché de la Station spatiale internationale, où ils avaient passé 63 jours, et avant l’atterrissage, ces derniers ont effectué toute une série de manœuvres pour rentrer chez eux, auprès de leurs familles. En moins d’une heure, les deux astronautes sont passés d’une vitesse de 28’000 km/h en orbite à une vitesse de 24 km/h au moment de l’amerrissage.

La capsule Crew Dragon a parfaitement survécu à un retour fulgurant (à 1926 °C) dans l’atmosphère terrestre, à un déploiement de parachutes et à l’atterrissage final. « Bienvenue sur Terre, et merci d’avoir volé sur SpaceX », a annoncé le directeur de vol aux astronautes, qui ont répondu immédiatement. « C’était un honneur et un privilège », a répondu Doug Hurley.

SpaceX a conçu, construit et exploité le véhicule en privé avec environ 2,7 milliards de dollars de contrats dans le cadre du programme Commercial Crew de la NASA. Ce financement a aidé SpaceX à créer sa nouvelle capacité de vol spatial et finance environ une demi-douzaine de missions, y compris le vol de démonstration de Behnken et Hurley, Demo-2, lancé le 30 mai.

Fin du monopole russe

L’achèvement de Demo-2 a marqué le tout premier lancement d’astronautes de la NASA sur un vaisseau spatial commercial et le premier lancement d’astronautes américains en orbite sur un véhicule américain, depuis 2011 (soit depuis le retrait du programme de la navette spatiale américaine de la NASA). Cette mission a donc été cruciale pour rétablir l’accès direct de la NASA à l’ISS. En effet, depuis 2011, les membres d’équipage de l’agence étaient lancés à bord de capsules russes Soyouz, depuis le Kazakhstan.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Les deux astronautes étaient partis de Cap Canaveral le 30 mai dernier, et sont ainsi devenus les premiers astronautes à être amenés vers l’ISS par une société privée, sous contrat avec la NASA. À présent, la NASA utilisera la capsule Dragon de l’ordre de deux fois par an pour envoyer quatre astronautes à la fois.

astronaute nasa lancement falcon 9 fusée spacex

Bob Behnken et Doug Hurley. Crédits : Flickr/CC/Nasa Kennedy

De ce fait, à présent et grâce à SpaceX, la NASA peut à nouveau atteindre de manière indépendante l’ISS, où l’agence espère intensifier ses travaux pour ramener les humains sur la Lune, et finalement atteindre Mars. La fin de cette mission mènera probablement SpaceX vers une certification (par la NASA) de son Crew Dragon pour des vols réguliers d’astronautes, et par la suite, de particuliers.

« Nous ne voulons pas acheter, posséder et exploiter le matériel comme nous le faisions auparavant. Nous voulons être l’un des nombreux clients sur un marché commercial très robuste en orbite terrestre basse », a déclaré Jim Bridenstine, administrateur de la NASA. « C’est la prochaine ère des vols spatiaux habités, où la NASA devient le client. Nous voulons être un client solide, nous voulons être un excellent partenaire. Mais nous ne voulons pas être les seuls à gérer les humains dans l’espace », a-t-il ajouté.

Vous aimerez également : SpaceX construit des ports spatiaux flottants pour les futurs lancements vers la Lune et vers Mars

Elon Musk a aussi eu des doutes

Une fois la sortie confirmée des astronautes de la capsule, le fondateur de SpaceX, Elon Musk, s’est levé dans la salle de contrôle, applaudissant le succès historique pour la société qu’il a fondé en 2002. « Il n’y a aucun doute que ce fut un énorme soulagement », a affirmé Gwynne Shotwell, présidente de SpaceX, tandis qu’Elon Musk était en route pour Houston pour rencontrer les astronautes.

« Pour être tout à fait franc, j’ai aussi douté de nous. Je pensais que nous avions peut-être, au démarrage de SpaceX, 10% de chances d’atteindre l’orbite. Donc, à ceux qui doutaient de nous, je me suis dit : peut-être que vous avez raison », a déclaré Musk lors d’un briefing suivant le lancement de Demo-2. « Il nous a fallu quatre tentatives juste pour arriver en orbite avec Falcon 1… », a-t-il ajouté. « Je pense que les sceptiques étaient… que leurs estimations de probabilité étaient correctes. Mais heureusement, le destin nous a souri et nous a amenés à ce jour », a déclaré Musk.

Nouvelle inspection pour la capsule Crew Dragon

À présent, la capsule Crew Dragon va être transportée sur un site de SpaceX en Floride pour une inspection de six semaines, destinée à vérifier son état, et à vérifier si elle peut à nouveau servir dans l’espace. L’astronaute français Thomas Pesquet a fait savoir cette semaine qu’il voyagerait à son tour à bord de Crew Dragon pour sa seconde mission sur l’ISS, au printemps 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager via
Copier le lien