2.7K Partages

SpaceX et la NASA ont lancé avec succès Crew Dragon, un vaisseau spatial commercial conçu pour les astronautes, pour la toute première fois ce samedi 2 mars 2019. Le lancement était un test et n’a pas permis à des astronautes de se rendre sur la Station spatiale internationale (ISS), mais la NASA affirme qu’il s’agissait d’une « mission très critique » pour prouver que le véhicule est bel et bien sûr. La mise en orbite ainsi que l’arrimage automatisé à la Station spatiale se sont déroulés avec succès.

C’est après des années de retard que SpaceX et la NASA ont enfin pu effectuer avec succès le premier lancement expérimental Demo-1 du vaisseau spatial commercial conçu pour placer des astronautes en orbite. L’objectif du lancement était de montrer que Crew Dragon, ou Dragon V2 (un nouveau vaisseau spatial conçu par la compagnie de vols spatiaux d’Elon Musk, SpaceX, spécialement pour la NASA), est apte à contenir des astronautes à son bord, à les amener jusqu’à l’ISS pour finalement les ramener sur Terre.

nasa SpaceX falcon9 crewdragon

Illustration d’artiste du vaisseau spatial Crew Dragon de SpaceX, placé au sommet d’une fusée Falcon 9. Crédits : NASA/SpaceX

crew dragon spatial vaisseau nasa station spatiale internationale iss

Illustration de la capsule spatiale Crew Dragon de SpaceX, destinée aux astronautes de la NASA qui se dirigent vers l’espace, à bord d’une fusée Falcon 9. Crédits : SpaceX

Demo-1 fait partie d’un effort réalisé par la NASA pour un montant d’environ 8 milliards de dollars intitulé Commercial Crew Program (programme d’équipage commercial), qui vise à restaurer la capacité de la NASA à envoyer des astronautes sur ses propres vaisseaux spatiaux. En effet, à l’heure actuelle, l’agence n’a aucun moyen de le faire depuis qu’elle a retiré sa dernière navette spatiale en juillet 2011. (À savoir que les astronautes américains volent actuellement de la Terre à l’ISS, et de l’ISS à la Terre, par le biais du vaisseau spatial russe Soyouz).

La NASA a donc déclaré que cette mission Demo-1 de SpaceX constituait une première étape cruciale dans la restauration de l’accès à l’espace par l’équipe américaine. « Une nouvelle génération de vols dans l’espace commence maintenant avec l’arrivée de Crew Dragon de SpaceX sur la Station spatiale internationale », a déclaré Jim Bridenstine, administrateur de la NASA, ce dimanche. « Félicitations à tous pour cette réalisation historique qui nous rapproche de la possibilité de faire voler des astronautes américains dans des fusées américaines », a-t-il ajouté.

docking iss station spatiale internationale spacex crew dragon

Deux vues bien différentes : à gauche, ce que Dragon Crew voyait en approchant la Station spatiale internationale, et à droite, ce qu’a vu l’ISS, à l’approche de la capsule Crew Dragon. Crédits : NASA

Le vaisseau spatial expérimental n’avait donc pas d’équipage à son bord, mais il a transporté un mannequin habillé d’une combinaison spatiale, ainsi que du fret, jusqu’au laboratoire situé en orbite. À présent, suite à cette réussite, SpaceX prévoit d’envoyer en orbite ses premiers astronautes dès le mois de juillet 2019.

spacex crew dragon mannequin essai

Un mannequin d’essai à l’intérieur de la nouvelle capsule Crew Dragon, amarrée à la Station spatiale internationale. Crédits : AP

La capsule Crew Dragon s’est amarrée à Node 2, l’endroit où les orbiteurs de la NASA se sont souvent dockés à la Station spatiale internationale. C’est ensuite une équipe de trois personnes, l’équipage actuel de l’ISS, qui a ouvert le sas, organisant une véritable cérémonie de bienvenue pour Crew Dragon et ce, en direct sur NASA TV.

« C’était une belle chose à voir », a déclaré David Saint-Jacques, astronaute canadien et membre de l’équipage de la station. « Nous accueillons aujourd’hui un tout nouveau vaisseau spatial dans la station spatiale et un nouvel ajout formidable aux outils dont nous disposons pour permettre à l’homme de poursuivre l’exploration spatiale. C’est un beau jour, le premier jour d’une nouvelle ère pour la prochaine génération des explorateurs de l’espace », a-t-il ajouté.

Vous aimerez également : Elon Musk prévoit d’atteindre la Lune le plus vite possible grâce à son vaisseau Spaceship

Le lancement de samedi a donc marqué le premier lancement d’un vaisseau spatial de fabrication américaine. « Des examens supplémentaires de l’état de préparation au lancement du programme d’équipage commercial de la NASA, de l’équipe de la station spatiale internationale et de l’équipe de lancement de SpaceX, ont conclu que les équipes sont toujours ‘prêtes’ pour le lancement du premier vol d’essai non équipé du Crew Dragon en mission vers l’ISS », expliquait Stephanie Martin, porte-parole de la NASA.

spacex capsule crew dragon

Détail de la capsule Crew Dragon. Sur l’image du haut vous pouvez notamment voir la capsule pressurisée pour l’équipage (pressurised crew section) et les propulseurs (thrusters). L’image du bas montre l’autre côté de la capsule, avec un détail de l’intérieur du compartiment de l’équipage, ainsi que de nombreux panneaux solaires.
Crédits : SpaceX

À présent, la mission de Crew Dragon n’est pas terminée ! En effet, après l’accostage et l’ouverture de la trappe, la capsule doit encore réussir un certain nombre d’autres exploits avant que la NASA n’autorise des astronautes à son bord. Pour Elon Musk, le lancement et l’amarrage sont « certains des éléments les plus risqués de la mission Demo-1 ». Mais le désamarrage, la désorbitation ainsi que d’autres étapes cruciales, sont encore à venir. L’équipage de la station spatiale est censé fermer l’écoutille de Crew Dragon ce jeudi, et le départ de la capsule est prévu à 8h00 (heure française).

Puis, la capsule Crew Dragon doit atterrir dans l’océan Atlantique, près du Kennedy Space Center, vendredi aux alentours de 13h30 (heure française). Si SpaceX vient à mener avec succès la totalité de la mission Demo-1, cette dernière constituera un tournant majeur pour la société.

« L’objectif principal de SpaceX était l’équipage de vols spatiaux et l’amélioration des technologies d’exploration spatiale ; c’est en fait le nom complet de la société, Space Exploration Technologies », a déclaré Musk lors d’une conférence de presse tenue samedi après le lancement. « Cela fait 17 ans (nous n’avons encore envoyé personne dans l’espace), mais nous espérons pouvoir le faire cette année. Ce serait certainement l’aboutissement d’un long rêve pour moi et beaucoup d’autres personnes chez SpaceX », a-t-il ajouté.

Revivez le lancement en vidéo

Phase 1 : mise en orbite de la capsule (samedi 2 mars) 

Phase 2 : arrimage de la capsule à la Station spatiale internationale (dimanche 3 mars)

2 Réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2.7K Partages
2.7K Partages
Partager via