Un streamer chinois meurt après avoir ingéré un gecko et une scolopendre

streamer gecko scolopendre
| Danita Delimont/Getty Image

Lorsqu’ils sont ingérés, les gecko peuvent provoquer de graves défaillances organiques dues à des infections extrêmement agressives. Quant aux scolopendres, si la plupart des espèces ne sont pas mortelles, leur venin peut s’avérer dans certains cas neurotoxique ou peut provoquer la mort par défaillance cardiaque. Ces informations n’ont cependant pas empêché un streamer chinois de consommer les deux en direct devant ses abonnés, résultant en un coma puis la mort quelque temps après. 

L’homme, connu sous le nom de Sun, était un vlogger sur la plate-forme chinoise de streaming en direct DouYu. Pour continuer à gagner de nouveaux abonnés, il s’était mis à faire tourner une roue marquée de divers insectes, aliments et boissons qu’il devait consommer quand l’indicateur s’arrêtait dessus. La roue comprenait des geckos, des vers de farine, du vinaigre, des œufs, des scolopendres, de la bière et de la liqueur distillée.

Agé de 35 ans, originaire de Hefei, dans la province d’Anhui, la police l’a retrouvé inconscient samedi et ne montrant aucun signe vital. Son ordinateur était toujours en streaming. Deux nuits auparavant, il se serait évanoui en mangeant des scolopendres venimeux. Son équipement, y compris la roue et les articles comestibles utilisés dans les vidéos, ont été retrouvés dans la pièce avec lui. Ses vidéos ont depuis été retirées du site de streaming.

gecko salmonelle
Les geckos sont des hôtes naturels de la salmonelle. Les ingérer peut provoquer de violentes salmonelloses. Crédits :

Contrairement à la croyance populaire, les geckos ne sont pas venimeux. Cependant, ce sont des porteurs sains naturels de la bactérie du type Salmonella. Lorsqu’ils sont consommés sans préparation adéquate, ils peuvent entraîner de violentes intoxications alimentaires, débouchant sur une infection généralisée, résultant en une défaillance multi-organique amenant souvent au décès.

À LIRE AUSSI :
Le vaccin contre la grippe pourrait protéger contre la COVID-19, selon une nouvelle étude

Sur le même sujet : Un Australien est décédé 8 ans après avoir ingurgité une limace pour relever un défi

Le type de scolopendre qu’il a mangé est inconnu, bien que la plupart des espèces recensées ne sont pas mortelles. Cependant, des blessures graves et des décès dus aux piqûres d’espèces venimeuses ont été rapportés. La morsure de certaines espèces de scolopendres géants nécessite des traitements d’urgence, car le venin peut être neurotoxique ou provoquer de violents chocs anaphylactiques. C’est par exemple le cas de la scolopendre de Chine à tête rouge, dont la morsure a tué une femme thaïlandaise en 2013.

À LIRE AUSSI :
COVID : certains vaccins candidats pourraient rendre plus vulnérable au VIH

Cette vidéo montre la manière dont la scolopendre à tête d’or s’attaque à des proies plus grandes que lui :

Les morsures du scolopendre à tête d’or d’Asie de l’Est et d’Australie peuvent causer une douleur atroce et tuer des souris faisant jusqu’à 15 fois leur propre taille en seulement 30 secondes. Selon une étude publiée l’année dernière dans la revue PNAS, leur venin perturbe simultanément les systèmes cardiovasculaire, respiratoire, musculaire et nerveux.

Sources : DailyMail

Plus d'articles
trump fda
Trump accuse la FDA de retarder les essais des vaccins américains et fait pression sur son directeur