1K Partage

La propolis rouge brésilienne, que l’on trouve dans les ruches d’abeilles le long de la côte et dans les mangroves de la région du nord-est du Brésil, contient deux substances aux propriétés anticancéreuses nouvellement découvertes. Récemment, lors de tests en laboratoire, des chercheurs ont montré qu’elles ont considérablement réduit la prolifération des cellules cancéreuses des ovaires, du sein et du cerveau.

Dans une étude publiée dans le Journal of Natural Products, des chercheurs des universités de São Paulo (USP) et de Campinas (UNICAMP) rapportent leur découverte de deux substances anticancéreuses ainsi que de six nouveaux polyphénols, dont les structures sont inconnues de la science. Les polyphénols sont des composés naturels bénéfiques aux propriétés antioxydantes. Ils comprennent des flavonoïdes et des tanins, et on les trouve dans les plantes, les céréales et le vin.

« Deux des huit substances isolées pour la première fois à partir de la propolis rouge ont montré des propriétés cytotoxiques dans le cancer des ovaires, le cancer du sein et les cellules de gliome. Nous avons effectué des tests in vitro sur ces trois types de tumeurs car elles sont résistantes à de nombreux médicaments différents, et donc difficiles à traiter », a déclaré Roberto Berlinck, professeur à l’Institut de chimie de l’Université de São Paulo (IQSC-USP) et membre du comité directeur du programme de recherche de la Fondation de recherche de São Paulo.

« Les cellules en question ont un mécanisme bien connu qui surexprime une protéine responsable de l’inhibition des médicaments. C’est pourquoi elles sont résistantes aux médicaments. Nos tests ont montré que les substances contenues dans la propolis rouge contournaient ce mécanisme, montrant ainsi leur potentiel à réduire les tumeurs », ajoute-t-il. Ces découvertes sont le résultat d’une étude dans le cadre de BIOTA-FAPESP, coordonnée par Berlinck, et d’un projet thématique coordonné par Ronaldo Pilli. BIOTA est un programme de recherche sur la caractérisation, la conservation, la restauration et l’utilisation durable de la biodiversité.

Une substance utilisée par les abeilles pour protéger leur ruche

Selon Berlinck, les polyphénols de propolis rouge sont une nouvelle classe de composés anticancéreux qui inhibent la croissance des tumeurs et induisent la mort des cellules tumorales. « Dans l’un de nos tests, ils ont surpassé un médicament de chimiothérapie bien connu [doxorubicine] », a-t-il déclaré.

Les produits naturels sont parmi les principales sources de nouveaux médicaments anticancéreux. D’où l’importance des études de bioprospection comme celle-ci, qui démontrent les effets bénéfiques des substances concernées. Des recherches antérieures ont décrit les propriétés bactéricides, antifongiques, anti-inflammatoires et immunomodulatrices de la propolis rouge.

polyphenols propolis rouge rare

Les chercheurs ont isolé huit nouveaux polyphénols à partir du type de propolis le plus rare, la propolis rouge brésilienne. Crédits : Roberto Berlinck / IQSC-USP

« Les abeilles produisent de la propolis pour protéger la ruche, ce n’est donc pas un hasard si la résine est bactéricide et antifongique », a déclaré Berlinck. « Cela avait été signalé précédemment par des chercheurs qui ont analysé la propolis rouge brute. Dans notre étude, nous avons prouvé les effets anticancéreux de substances spécifiques isolées de la propolis rouge ».

Alimentation & Santé : Consommer des flavonoïdes peut vous protéger de la maladie d’Alzheimer

La propolis rouge est plus rare que la propolis verte, jaune ou brune. Le Brésil est l’un des plus grands producteurs de propolis au monde. La propolis rouge est présente dans plusieurs États du nord-est du Brésil. Dans l’Alagoas, par exemple, elle est produite par des abeilles mellifères (Apis mellifera) qui se nourrissent de la résine rougeâtre exsudée par la vigne de monnaie Dalbergia ecastaphyllum.

« Nous avons l’intention d’étudier comment les abeilles transforment cette résine d’arbre », a déclaré Berlinck. « La modifient-elles pour en faire de la propolis ou l’utilisent-elles telle quelle ? ». Cependant, a-t-il ajouté, les polyphénols ne sont pas considérés comme des candidats prometteurs pour le développement de médicaments. « Les polyphénols, malheureusement, se lient à toutes sortes de protéines, alors qu’un médicament doit cibler une protéine spécifique », a-t-il déclaré. « C’est peut-être la raison pour laquelle la propolis rouge est active de tant de façons. Elle peut influencer plusieurs systèmes différents ».

Source : ACS

substances anticancereuses identifiees propolis rouge bresilienne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Se termine dans
00 Days
00 Hrs
00 Mins
00 Secs
Expiré
-50% sur l'abonnement Premium !
OK, JE SUPPRIME LES PUBS !

1K Partage
1K Partage
Partager via
Copier le lien