646 Partages

Depuis le début de la pandémie à coronavirus SARS-CoV-2, de nombreuses entreprises privées se sont engagées à aider les gouvernements en construisant ou achetant du matériel donné ensuite aux hôpitaux. Et le constructeur automobile Tesla n’échappe pas à la règle. En effet, après avoir acheté plus d’un millier de respirateurs redistribués ensuite aux hôpitaux américains, Elon Musk a révélé récemment le nouveau prototype de ventilateur développé par Tesla et fabriqué à partir de pièces automobiles de son Modèle 3.

Le constructeur de voitures électriques Tesla a dévoilé un prototype fonctionnel d’appareil de ventilation respiratoire il y a quelques jours. Le PDG de Tesla, Elon Musk, avait promis le mois dernier d’utiliser les ressources de Tesla pour « fabriquer des respirateurs en cas de pénurie » afin d’aider les hôpitaux surchargés pendant l’épidémie de coronavirus.

Il y a deux semaines, Musk a également acheté 1255 respirateurs existants auprès de fabricants chinois et les a donnés à des hôpitaux de la région de Los Angeles, ce que le gouverneur de Californie Gavin Newsom a appelé « un effort héroïque ». Cependant, les critiques avaient rapidement souligné que Musk ne fournissait pas le bon type d’appareil : des respirateurs non invasifs BPAP et CPAP, qui sont utilisés pour aider les patients souffrant de troubles plus légers comme l’apnée du sommeil, plutôt que les ventilateurs invasifs permettant une intubation, qui sont nécessaires pour aider les patients atteints de formes graves.

Les responsables de la santé ont également souligné que ces respirateurs pouvaient éventuellement augmenter la propagation des maladies infectieuses en aérosolisant le virus, mais qu’ils étaient néanmoins d’une certaine aide pour les cas moins sévères. Désormais, Musk semble vouloir se racheter en concevant son propre modèle de respirateur artificiel (le bon cette fois-ci).

Des appareils de ventilation fabriqués à partir de pièces du Modèle 3

« Nous essayons de fabriquer des ventilateurs à partir de certaines pièces automobiles, afin de pouvoir aider l’industrie médicale sans puiser dans leur propre matériel », explique Lars Moravy, vice-président de l’ingénierie automobile. L’appareil peut suivre l’apport en O2 et la sortie de CO2 d’un patient et afficher ces informations sur un écran tactile d’information de modèle 3. Un ordinateur modèle 3 s’occupe du calcul des données.

« Nous voulons utiliser des pièces que nous connaissons très bien, dont nous connaissons la fiabilité, et nous pouvons aller très vite, car elles sont disponibles en grand volume », déclare Joseph Mardall, le directeur de l’ingénierie de Tesla. La machine doit encore être approuvée par la Food and Drug Administration des États-Unis — un processus qui pourrait prendre beaucoup de temps.

Sur le même sujet : Coronavirus : transformer un masque de plongée en masque respiratoire via l’impression 3D

Plusieurs entreprises engagées pour aider les hôpitaux

« Il y a encore beaucoup de travail à faire, mais nous faisons de notre mieux pour nous assurer que nous pouvons aider certaines personnes là-bas », indique Moravy. Tesla n’est pas le seul constructeur automobile impliqué dans l’effort de lutte contre COVID-19. General Motors et Ford ont également entrepris de construire leurs propres respirateurs pour les hôpitaux américains. Le fabricant d’aspirateurs Dyson a également publié son propre design.

Dans cette vidéo, le chef de projet de l’ingénierie de Tesla présente le nouveau ventilateur respiratoire :

tesla ventilateurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Se termine dans
00 Days
00 Hrs
00 Mins
00 Secs
Expiré
-50% sur l'abonnement Premium !
OK, JE SUPPRIME LES PUBS !

646 Partages
646 Partages
Partager via
Copier le lien