Lorsque l’on parle de potentielles civilisations extraterrestres intelligentes, il s’agit souvent de recherches : comment les trouverons-nous ? Où sont-elles ? Existent-elles réellement ? Quelles mesures devrions-nous prendre si, ou quand, nous les trouverons ? Et si ce sont plutôt les extraterrestres qui nous trouvent en premier ?

Selon le physicien Stephen Hawking, nous devrions sans doute cesser d’essayer de les contacter, car atteindre ces civilisations avancées pourrait mettre l’humanité et la Terre dans une situation très risquée. La mauvaise nouvelle est que nous avons déjà diffusé notre emplacement au sein de notre Système solaire à l’Univers depuis des années. Hawking lance un avertissement par le biais d’un nouveau film, disponible en ligne, appelé Les endroits favoris de Stephen Hawking. Ce film montre le célèbre scientifique dans un vaisseau spatial (créé par ordinateur) appelé le SS Hawking, explorant ses endroits préférés dans l’univers.

« À mesure que je vieillis, je suis convaincu, plus que jamais, que nous ne sommes pas seuls. Après une vie de réflexion, j’aide à mener un nouvel effort mondial pour en découvrir plus », explique Hawking dans le film tout en explorant Gliese 832c, une planète qui se trouve à 16 années-lumière de distance et qui pourrait favoriser la vie extraterrestre. « Le projet Breakthrough Listen analysera le million d’étoiles les plus proches, pour trouver des signes de vie, mais je sais uniquement où commencer à chercher. Un jour, nous pourrions recevoir un signal provenant d’une planète comme Gliese 832c, mais nous devrions nous inquiéter à répondre ». ajoute-t-il.

En effet, le projet Breakthrough Listen est une tentative ambitieuse qui consiste à tenter de trouver de la vie intelligente au sein de l’Univers, en analysant les étoiles les plus proches afin de tenter de détecter de quelconques signaux radio. Récemment, les chercheurs du projet ont annoncé qu’ils porteraient leur attention à l’hypothétique mégastructure extraterrestre se situant potentiellement à proximité de l’étoile KIC 8462852 et serait la cause de ses obscurcissements répétés. Cependant, une hypothèse plus raisonnable avance l’idée que ces obscurcissements seraient en réalité causés par des déchets interstellaires, ou un essaim de comètes, mais à l’heure actuelle, personne ne sait vraiment ce qui s’y passe.

Malgré les extraordinaires efforts de Hawking pour trouver une vie intelligente dans l’Univers, il reste l’un des critiques les plus honnêtes à ce sujet, s’efforçant de réellement tenter de communiquer avec eux. Un acte qui selon lui, pourrait potentiellement mettre en danger l’humanité, car une civilisation étrangère éloignée pourrait nous considérer comme inférieurs, et « parfaits » à conquérir. « Si c’est le cas, ils seront bien plus puissants et pourraient nous considérer comme des bactéries, rien de plus », dit-il dans le film.

Hawking utilise souvent l’exemple de l’expédition de Cristophe Colomb aux États-Unis pour décrire ce qui pourrait arriver si une civilisation avancée découvrait notre existence, affirmant que cette première rencontre « ne s’est pas si bien déroulée ». L’avertissement de Hawking se base sur l’idée qu’une civilisation étrangère, en particulier celle qui comprendrait nos signaux, aurait le potentiel de posséder une avance de plusieurs milliards d’années sur nous, faisant donc de nous une cible facile à renverser, ou envahir.

Réussir à communiquer avec des extraterrestres intelligents n’est pas le seul domaine scientifique dont Hawking se méfie et considère comme risqué. Il y a quelques semaines, durant une conférence donnée à l’Université de Cambridge, Hawking a annoncé que l’intelligence artificielle pourrait se révéler être « soit la meilleure, soit la pire, des choses qui puisse arriver à l’humanité », un sentiment que beaucoup d’autres chercheurs partagent, notamment Elon Musk.

Cette crainte vient du fait que l’IA possède le pouvoir d’apprendre par elle-même, ce qui lui permet de dépasser techniquement nos capacités humaines car nous nous appuyons sur l’évolution biologique (un processus très lent) pour devenir meilleurs. « L’intelligence artificielle prendrait son envol, se recréerait par elle-même à un rythme toujours croissant. Les êtres humains qui sont limités par l’évolution biologique lente ne pourraient pas rivaliser, et seraient remplacés », a expliqué Hawking.

Bien que tous ces avertissements puissent sembler exagérés, il est important de penser à ces choses avant que cela devienne une nécessité. Comme dit le proverbe, mieux vaut prévenir que guérir, surtout quand il s’agit d’extraterrestres au potentiel désir de domination de l’Univers, ou de robots dont l’IA serait extrêmement avancée.

Le film de 25 minutes, en plus d’offrir un avertissement plutôt inquiétant, nous permet d’explorer d’autres endroits et objets célestes incroyables dans l’Univers, comme Sagittarius A*, un trou noir supermassif, ou Saturne, une planète qui fascine Hawking.

VIDÉO (anglais) : Les endroits favoris de Stephen Hawking, vous pouvez retrouver le film sur CuriosityStream.

Sources : CuriosityStreamGuardian

15 Réponses

  1. Daniel Vaillant

    Pour les super intelligences AI, je ne comprends pas complètement les craintes, car comme dans un sketch assez ancien de Paul Hogan (Crocodile Dundee), des machines ça se débranche. (sketch, je suis le maître du monde)
    Bon mon argument est à nuancer si elle sont mues par de l’énergie nucléaire autonome ……… (avec le risque de se retrouver à l’age de pierre, en les débranchant)
    Justement, l’AI on est pas oblige de la faire mobile, non plus ……. (voir terminator)
    Au fur et à mesure que j’écris, je « me soulève » la discussion (passer en revue toutes les distopsies déjà émises).
    Enfin toute chose appréhendée est à moitié résolue toutefois, non ?

    voir le problème du débranchement des transfos – pour éviter « qu’ils crament » en cas d’une bouffée solaire puissante (qui n’a pas été prévu à ce jour, le satellite de surveillance … nous donnant quelques minutes d’avance)

    etc.

    Répondre
    • M. Tahani

      Le problème n est pas si simpliste que ça. personnellement, j ai travaillé en 1993 à l univérsité de Lyon I. Sur une machine qui devrait etre capable de s autoréparer donc s autoalimenter… des logiciel que se debug eux même. Depuis j ai travaillé sur d autre domaine terre à terre et mais je pense 33 ans aprés l équipe scientifique est bien loin…

      Répondre
    • Eva

      Selon ce que j’ai compris de l’article, l’inquiétude vient du fait que l’IA sera capable d’évoluer par elle-même et à une vitesse bien supérieure à l’homme, limité par l’évolution biologique.

      Ainsi une IA que l’on peut « débrancher » à l’origine, évoluera par elle-même, se perfectionnera, pour devenir autonome en énergie, etc.

      Et les hommes ne pourront pas enrayer ce processus étant donné que sa vitesse d’évolution sera bien supérieure à la nôtre.

      Répondre
    • stzrshind

      Des machines ça se débranche ? En êtes – vous certain ? En parlant d AI je ne suis pas si sûr ! Et puis….ça se ré branche. ..

      Répondre
  2. Lheureux

    On ne risque pas grand chose vu que sur les cartes intergalactiques, notre planète est répertoriée comme « ASILE DE FOUS ».

    Répondre
    • Oui

      Vous avez tellement raison. Nous sommes une insulte et nous ne méritons absolument pas ce que nous a donné la terre. Elle vivrait bien mieux sans nous

      Répondre
  3. Marchal

    Ces robots s’auto alimentent par la marche,et ont inventé un nouveau language pour communiquer entre eux incompréhensible pour l’homme…..

    Répondre
  4. Cassuto

    La vie extra terrestre doit exister certainement mais ca ne fait meme pas un siecle que nous emettons des ondes radio. La probabilite infinetesimale de rentrer en contact avec eux dans un intervalle de temps aussi court rends la tache impossible . Les E.T s ils sont evolues et capablent de franchir des distances incroyables pour venir nous rencontrer pourquoi depenseraient ils autant d energie pour nous detruire ou nous asservir ? Qu avons nous de si interessant pour qu ils nous veuillent du mal ?

    Répondre
    • stzrshind

      Nul ne peut le savoir puisque, si ils existent, ils ont des aspirations différentes que nous. Mais dans tous les cas, même bienveillants, si des extraterrestres arrivent dur Terre c’en est gifi de nous, soyez ré certain. Non ? Voyez les Indiens, par exemple, et toutes les populations que les « bons blancs plus evolues » ont détruites. Et même dans la nature, voyez, une plante plus forte finit toujours pas étouffer celle plus faible d’y côté. C’est la loi universelle de la vie.

      Répondre
  5. starshine

    Eh oui ! La première première grosse connerie fut d’envoyer ces ces plaques décrivant tant bien que mal l’humanité et surtout notre position. Laisseriez vous trainer vos noms et adresse et vos clés dans la rue avec un mot « venez quand vous voulez ?
    Non ! Un civilisation extraterrestre meme bienveillante ne peut que nous nuire, voyez les colons sur terre . Oui, soyons moins naïfs et plus prudents !

    Répondre
  6. stzrshind

    M.Hawking est un grand savant que je respecte. Je ne suis rien, ça c dit. Pourtant, contrairement à lui, au début je ne pouvais pas imaginer que nous soyons seuls, vu la grandeur de l’univers, et tous ces éléments que l’on met généralement en avant. Puis, à force de réflexion et plus j’en apprends et plus je pense le contraire. Pourquoi ? Si on tient compte de la période d’habitabilité d’1 planète, 1 à 1,5 millions années, et des catastrophes (cataclysme ) sue les planètes subissent , c’est un miracle que des êtres intelligents comme nous aient eu le temps de se développer, bien avant ça il a fallu Le miracle de la vie et SURTOUT de l’intelligence. Si les dinosaures n’avaient pas disparus, serions nous là ! Nous avons de la chance ! Par exemple, une inversion des pôles à lieu en moyenne tous les 300000 ans, ceci est une fin du monde, et ne s’est plus produit depuis 800000 ans ! On peut disparaître demain. En plus, voyez que sur terre, malgré toutes les espèces ayant existe, seuls les humanoïdes ont pu developper une civilisation. Et puis, pourquoi ne serions nous pas les premiers, dans le fond ? Mais bon, le temps étant relatif ….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.