770 Partages

Des chercheurs israéliens ont récemment affirmé avoir développé un traitement unique et efficace contre le cancer, qui serait disponible d’ici un an. L’information, devenue virale, a été relayée avec enthousiasme par de nombreux médias et journaux qui n’ont pas approfondi suffisamment le sujet pour s’apercevoir qu’en réalité, la déclaration des scientifiques en question ne s’appuie sur aucun résultat probant ni aucune preuve concrète conforme à la démarche scientifique.

Les chercheurs, appartenant à la société Accelerated Evolution Biotechnologies, ont été interviewés à l’origine par le journal The Jerusalem Post et ont fait des déclarations assez audacieuses. L’histoire a ensuite été reprise par le New York Post, dont les journalistes ont omis de poser certaines questions d’investigation essentielles.

« Nous pensons que nous proposerons, dans un an, un traitement complet contre le cancer » ont déclaré les chercheurs. « Notre traitement contre le cancer sera efficace dès le premier jour, durera quelques semaines et n’aura que peut d’effets secondaires, voire aucun, avec un coût bien inférieur à celui de la plupart des autres traitements sur le marché ».

Le cancer : une pathologie multi-formes incompatible avec un traitement unique

L’idée à la base de la recherche est potentiellement intéressante : elle utilise plusieurs peptides, en association avec une toxine, pour empêcher les cellules cancéreuses de fonctionner correctement. Les chercheurs affirment que cette approche peut cibler plusieurs récepteurs du cancer simultanément. Cependant, très peu de détails ont été donnés sur cette technique, et malgré une approche scientifique cohérente, les arguments pour étayer solidement ces affirmations font défaut.

Le premier problème semble provenir de la manière dont les chercheurs israéliens présentent le cancer ; il s’agirait d’une pathologie uniforme pouvant se satisfaire d’un traitement unique. Or, le cancer est une pathologie multi-formes, engageant des voies et mécanismes cellulaires et biochimiques différents selon le type de cancer. Il existe plus de 200 formes de cancer, et chacune possède ses particularités.

Sur le même sujet : Perturber l’horloge biologique des cellules cancéreuses pour lutter contre le cancer

« Un remède miracle contre le cancer est extrêmement improbable » explique David Grimes, chercheur en cancérologie. « Ce serait comme s’attendre à ce que les mêmes méthodes qui permettent de réparer votre lave-vaisselle, puissent aussi permettre de réparer votre voiture. C’est pourquoi nous avons de nombreuses modalités de traitement pour le cancer, de la radiothérapie à l’immunothérapie ».

L’absence d’essais cliniques humains

Un autre problème majeur avec ce que les chercheurs affirment est qu’ils n’ont fait que des expériences sur des souris. Aucun essai clinique humain ne peut donc venir confirmer les résultats. Ils devront nécessairement passer par un certain nombre d’essais cliniques sur l’Homme afin de tester la sécurité et l’efficacité de leur traitement.

« Les essais cliniques prennent des années et n’ont pas encore commencé » déclare Henning Walczak, chef du département de biologie du cancer à l’Institut du cancer de l’University College London. « En fait, ils en sont encore au stade préclinique, les premiers tests ayant lieu sur des souris. Cela signifie qu’ils faudra encore au minimum deux ans avant de commencer les essais cliniques ».

Par conséquent, les affirmations selon lesquelles le médicament sera prêt dans un délai d’un an et qu’il ne provoque « que des effets secondaires minimes » sont totalement fausses. De plus, les résultats du protocole thérapeutique ne semblent pas avoir été publiés dans une revue scientifique à comité de lecture, ce qui signifie qu’elle n’a pas subi le processus crucial de révision par les pairs (peer-review).

« Ils ne semblent avoir aucun fondement scientifique à leur affirmation de fournir un traitement curatif contre le cancer, et encore moins dans un délai d’un an » déclare Walczak. « Aucun chercheur sérieux dans le domaine du cancer ne ferait des déclarations audacieuses comme celles de ces personnes sans fournir aucune donnée crédible pour les appuyer. Ils jouent avec les espoirs de millions de patients atteints de cancer en se basant sur presque rien en matière de données crédibles. Pour moi, c’est tout simplement effroyable ».

Alors que les scientifiques du monde entier travaillent sans relâche pour trouver de nouveaux moyens efficaces de lutter contre le cancer, avec des succès variables, il est très important de rappeler que le traitement du cancer est un processus très complexe et très long. La variabilité des formes du cancer en fait une pathologie extrêmement compliquée à traiter. Un traitement unique disponible dans un an est donc une affirmation hors de toute réalité scientifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Partager via
770 Partages
770 Partages