1.2K Partages

Les biologistes du Gumbo Limbo Nature Center en Floride ont pour mission le sauvetage et la réhabilitation de tortues échouées sur le littoral. Mais depuis plusieurs années, la raison principale pour laquelle ces tortues (généralement des bébés) ont besoin d’aide, est d’origine humaine. En effet, à cause de la pollution plastique océanique, les bébés tortues ingèrent de plus en plus de déchets plastiques, entraînant infections et hémorragies intestinales, conduisant la plupart du temps à la mort de l’animal. C’est le cas de la mort récente d’un bébé tortue Caouanne, dont la photo a été publiée par le centre Gumbo Limbo sur les réseaux sociaux comme signal d’alarme.

À l’intérieur de l’estomac de l’animal, une grande variété de plastiques (104 morceaux) a été retrouvée. « Nous avons trouvé un morceau de ballon. Il y avait aussi des morceaux d’emballages plastique de bouteilles » déclare Whitney Crowder, coordinatrice de la réhabilitation des tortues marines au Gumbo Limbo Nature Center.

Ce bébé était une tortue en période de « retour au rivage » — un bébé qui nage quelques kilomètres dans la mer où il commence à manger, puis est ramené au rivage après quelques semaines, via la marée. Les tortues de cette taille ont environ 1 à 2 mois, explique Leanne Welch, directrice du Gumbo Limbo Nature Center, qui sauve et réhabilite les tortues de mer et propose des programmes d’enseignement des sciences de la mer depuis plus de 30 ans.

autopsie tortue

Photo d’Emily Mirowski, une biologiste marine du centre Gumbo Limbo, effectuant l’autopsie d’une tortue. L’on peut voir la pile de morceaux plastiques extraits de son estomac, placée à côté. Crédits : Gumbo Limbo Nature Center

« C’est la saison du retour au rivage au Gumbo Limbo, et de minuscules et faibles tortues qui sont ballottées le long du littoral ont besoin de notre aide. Malheureusement, toutes ces tortues ne survivent pas. 100% de nos tortues n’ayant pas survécu avaient du plastique dans leur tractus intestinal. Le plastique obstrue le tube digestif de l’animal » indiquent les sauveteurs. « Malheureusement, le cas de cette tortue n’est pas unique. J’étais juste en bas, et ils autopsiaient une tortue pleine de plastique. C’est quelque chose que nous voyons tous les jours » déclare Welsh.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.
reservoirs tortues

En attendant qu’elles soient totalement rétablies, les tortues sont placées dans des bassins temporaires de réhabilitation. La plupart ont été opérées ou soignées via des antibiotiques contre les infections provoquées par l’ingestion de plastique. Crédits : Gumbo Limbo Nature Center

Littoral de la Floride : un important lieu de nidification pour plusieurs espèces protégées de tortues

Les plages de Floride servent de lieu de nidification à cinq espèces de tortues marines : la tortue caouanne (Caretta caretta), la tortue verte (Chelonia mydas), la tortue luth (Dermochelys coriacea), la tortue de Kemp (Lepidochelys kempii) et la tortue imbriquée (Eretmochelys imbricata). Toutes ces espèces sont considérées comme étant en voie de disparition ou menacées. La tortue caouanne est l’espèce la plus commune et niche dans la région de Boca Raton, dans le sud de la Floride.

Une fois qu’une femelle caouanne installe son nid, les œufs couvent dans le sable pendant environ 60 jours, jusqu’à ce que les nouveaux-nés émergent et entament une véritable course sur la plage pour rejoindre l’océan. Ils entrent dans l’eau et nagent sur plusieurs kilomètres au large jusqu’à des tapis flottants d’algues, connues sous le nom de sargasse.

Sur le même sujet : Un cachalot retrouvé mort en Espagne avec 29 kg de déchets plastiques dans l’estomac

Pollution plastique : une menace quotidienne pour les tortues et la faune océanique

Les bébés tortues sans défense trouvent de la nourriture et un abri dans les algues pendant les premières années de leur vie. Et malheureusement, en plus des petites crevettes et autres crustacés que les tortues trouvent à manger dans la sargasse, elles tombent également sur une profusion de morceaux de plastique à avaler.

dechets plastiques

Piles de déchets plastiques extraits récemment de l’estomac d’une tortue décédée. Quotidiennement, les bébés tortues ingèrent des débris plastiques entremêlés dans la sargasse. Crédits : Gumbo Limbo Nature Center

« Un grand nombre de ces jeunes tortues meurent à cause du plastique. Le plastique les bloque et provoque un choc septique. La pollution plastique est le monde triste dans lequel nous vivons maintenant. Nous devons faire mieux » concluent les sauveteurs du centre.

Sources : Gumbo Limbo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

1.2K Partages
1.2K Partages
Partager via
Copier le lien