2K Partages

Les chouettes effraie (Tyto alba) sont des oiseaux de proie nocturnes présents partout dans le monde, généralement à proximité des villages et des villes. Bien qu’étudiées depuis des années par les scientifiques, le comportement nocturne de ces animaux recèle encore bien des mystères. L’une de leurs particularités est la différence de couleur du plumage entre les différentes chouettes. Pourquoi certaines ont-elles un plumage inférieur complètement blanc alors que d’autres sont rouge foncé ? Les scientifiques ont longtemps buté sur cette énigme, mais aujourd’hui, elle semble enfin être résolue.

Les conditions d’éclairage dans des environnements éclairés par le Soleil déterminent l’évolution des traits de couleur des animaux, car la composition et la quantité de lumière affectent l’efficacité avec laquelle un animal est vu par ses prédateurs ou ses concurrents. Les rayures d’un tigre, par exemple, permettent à ce grand félin de disparaître facilement dans la dense forêt indienne, où la canopée transforme la lumière en lignes. Mais la façon dont la lumière affecte la coloration des espèces nocturnes est bien moins connue.

La lumière nocturne change en fonction du cycle lunaire : de la nouvelle Lune à la pleine Lune, la quantité de lumière change drastiquement. Comment les chouettes effraie gèrent-elles ces changements radicaux de luminosité de nuit en nuit ? C’est la question à laquelle les chercheurs ont répondu dans un article publié dans la revue Nature Ecology & Evolution.

Chouettes effraie rouges : elles sont moins performantes pour chasser au clair de Lune que les chouettes blanches

Les chercheurs pensent qu’elles auraient plus de difficultés à chasser les rongeurs dont elles ont besoin pour nourrir leur progéniture les nuits de Lune. Au clair de Lune, les chouettes sont plus facilement repérables par leurs proies, telles que les souris. La chasse au clair de Lune devrait donc être encore plus délicate pour les chouettes blanches que pour les chouettes rouges, tout simplement parce que le blanc est plus réfléchissant et donc plus visible au clair de Lune que le plumage rouge foncé. Toutefois, ce n’est pas le cas.

Pendant plus de 20 ans, les chercheurs ont suivi une population de chouettes effraies suisses, surveillant leur comportement de chasseuses à l’aide de caméras et de traqueurs GPS, enregistrant chaque événement de reproduction et comment leur progéniture se développe dans le nid. En étudiant ce riche ensemble de données, ils ont constaté que les chouettes effraies ont effectivement plus de mal à chasser la nuit au clair de Lune.

chouettes rouge blanche

Lorsqu’elles chassent au clair de Lune, les chouettes effraie rouges ramènent moins de proies au nid que les chouettes effraie blanches. Crédits :

Elles sont des chasseuses moins performantes et rapportent donc moins de proies au nid. Comme elle reçoit moins de nourriture, leur progéniture ne prend pas autant de poids et les plus jeunes ont moins de chances de survivre et de voler. Cependant, cela ne s’est révélé que pour les chouettes au plumage rouge, non pour celles au plumage blanc. Au contraire, les chouettes effraies blanches semblaient se débrouiller aussi bien les nuits de pleine Lune que lorsqu’il n’y avait pas de Lune.

Cliquez ici pour supprimer les publicités.

Sur le même sujet : Les oiseaux peuvent voir une « couleur » que les humains ne perçoivent pas

Un plumage blanc réfléchissant permettant d’immobiliser les proies

Les chercheurs, pour tenter de comprendre la raison de cette différence, ce sont placés du point de vue des rongeurs que les chouettes effraie chassent tous les soirs. L’expérience visait à déterminer comment les campagnols — leur principale proie — repéraient et réagissaient face aux chouettes blanches et rouges dans des conditions de pleine et nouvelle Lune.

Les auteurs ont constaté que les proies détectaient plus facilement les chouettes les nuits de pleine Lune, quelle que soit leur couleur. Ils savaient quand les rongeurs avaient détecté une chouette parce qu’ils étaient figés sur place. Rester immobile est un comportement courant des proies pour éviter toute détection. Curieusement, les nuits de pleine Lune et face à une chouette blanche plutôt que rouge, les rongeurs sont restés figés plus longtemps.

comportement campagnols

Graphiques montrant (a) la probabilité de réactions des campagnols en fonction de la couleur du plumage des chouettes et (b) le temps pendant lequel les campagnols restent figés en fonction de la couleur du plumage des chouettes. Crédits : Luis M. San-Jose et al. 2019

Les chercheurs avancent que les campagnols se comportent de cette manière lorsqu’ils rencontrent une chouette blanche car ils sont effrayés par la lumière brillante réfléchie par le plumage blanc. Cette peur est bien ancrée chez les rongeurs — les chercheurs en médecine exposent les rongeurs à une lumière vive pour mesurer leur réaction de peur et tester des médicaments conçus pour traiter l’anxiété. Le plumage blanc des chouettes effraie exploite cette peur en réfléchissant le clair de Lune. Cela peut expliquer pourquoi le plumage blanc — un trait très rare chez les animaux nocturnes — a évolué chez cette espèce.

Sources : Nature Ecology & Evolution

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2K Partages
2K Partages
Partager via
Copier le lien