Se termine dans
00 Days
00 Hrs
00 Mins
00 Secs
Expiré
BLACK WEEK : -50% sur l'abonnement Premium ! [+ supprimez la pub]
OK, JE SUPPRIME LES PUBS !

Le coronavirus survit sur la peau cinq fois plus longtemps que celui de la grippe

coronavirus survit sur peau cinq fois plus longtemps que grippe
| Pixabay

Depuis le début de la pandémie, l’un des principaux gestes barrières mis en place et facilement applicable est un lavage des mains fréquent, ou le cas échéant, la désinfection avec une solution hydroalcoolique. Mais à quel point cette mesure pèse-t-elle dans la balance ? Selon une nouvelle étude, en tout cas plus qu’elle ne pèserait dans le cas de la grippe. En effet, des chercheurs ont pu déterminer la durée de vie du coronavirus SARS-CoV-2 sur la peau humaine, et il se trouve qu’elle est 5 fois supérieure à celle du virus de la grippe.

Selon les nouveaux résultats obtenus par des chercheurs japonais, le coronavirus SARS-CoV-2 reste actif sur la peau humaine pendant neuf heures. Une découverte qui, selon eux, montre la nécessité de se laver fréquemment les mains pour lutter contre la pandémie de COVID-19.

En comparaison, l’agent pathogène responsable de la grippe survit sur la peau humaine pendant environ 1,8 heure, toujours selon la nouvelle étude, publiée ce mois-ci dans le journal Clinical Infectious Diseases. « La survie de neuf heures du SARS-CoV-2 (la souche de virus qui cause la COVID-19) sur la peau humaine peut augmenter le risque de transmission par contact par rapport à l’IAV (virus de la grippe A), accélérant ainsi la pandémie », peut-on lire dans le document.

Pour cette nouvelle recherche, l’équipe de l’université de médecine de la préfecture de Kyoto, au Japon, a créé un modèle de peau à partir d’échantillons de peau humaine obtenus par autopsie, environ un jour après le décès. Les auteurs notent que même 24 heures après la mort, la peau humaine peut encore être utilisée pour des greffes de peau, ce qui signifie qu’elle conserve une grande partie de sa fonction pendant un certain temps après la mort. Ainsi, les échantillons collectés sont des modèles appropriés pour la peau humaine, ont affirmé les auteurs.

En utilisant leurs modèles, ils ont constaté que le SARS-CoV-2 a survécu sur les échantillons de peau humaine pendant 9,04 heures, contre 1,82 heure pour le virus de la grippe A. Lorsque ces virus ont été mélangés à du mucus, pour imiter la libération de particules virales lors d’une toux ou d’un éternuement, le SARS-CoV-2 a tenu encore plus longtemps — environ 11 heures.

À LIRE AUSSI :
Le premier vaccin antigrippal d'origine végétale passe avec succès les essais cliniques

Le coronavirus et le virus de la grippe sont tous deux inactivés en 15 secondes par l’application d’éthanol, utilisé dans les désinfectants pour les mains. « La survie plus longue du SARS-CoV-2 sur la peau augmente le risque de transmission par contact ; cependant, l’hygiène des mains peut réduire ce risque », ajoutent les chercheurs.

Dans leur document, ils soutiennent les recommandations de l’Organisation mondiale de la santé pour un lavage régulier et complet des mains afin de limiter la transmission du virus, qui a déjà infecté près de 40 millions de personnes dans le monde depuis son apparition en Chine fin 2019.

Source : Clinical Infections Diseases

Plus d'articles
vitamine vitamines C
La vitamine C pourrait fortement aider à conserver la masse musculaire après 50 ans