Soutenez le journalisme scientifique indépendant ! [+ supprimez la pub] [-20% avec le code 0pub20pourcent]
JE M'ABONNE

Vallée des Rois : découverte de deux momies et d’un important complexe ouvrier vieux de 3500 ans

momies vallee rois
| Egyptian Ministry of Antiquities

Située sur la rive occidentale du Nil à hauteur de Louxor, la Vallée des Rois est une région d’Égypte notoirement connue pour abriter de nombreuses tombes de pharaons du Nouvel Empire. Récemment, une équipe d’archéologues y a mis au jour deux nouvelles momies dont l’identité demeure encore inconnue. En outre, de nombreux vestiges relatifs aux ouvriers et artisans ayant construit les tombes ont également été retrouvés. 

Deux momies ont été découvertes dans la vallée des Rois d’Égypte, le cimetière où se trouve la tombe du roi Tut et d’autres membres de la royauté égyptienne. En plus des momies, les archéologues ont également mis au jour plusieurs ateliers, qui révèlent plus en détail la vie des ouvriers qui ont construit le complexe majestueux.

Bien qu’aucune tombe royale n’ait été trouvée, les nouvelles découvertes révèlent des zones de stockage pour l’équipement des travailleurs, des écrits décrivant leur vie et même un artefact inhabituel qu’ils auraient pu utiliser pour déplacer des objets.

Les ouvriers et artisans de la vallée des Rois

L’une des découvertes les plus importantes a été un vaste ensemble d’ateliers trouvés dans la partie ouest de la vallée des Rois, près de l’ancienne ville de Louxor. Le complexe comprend des ateliers utilisés pour colorer la poterie, fabriquer des meubles et nettoyer l’or, selon le chef de l’équipe, Zahi Hawass, ancien ministre égyptien des Antiquités.

poterie coloration
Vase en argile retrouvé par les archéologues. Les couleurs qu’il arbore viennent certainement de l’un des ateliers de coloration de poterie découverts sur place. Crédits : Egyptian Ministry of Antiquities

Près de l’atelier, les archéologues ont découvert une zone de 5 mètres de long qui avait été creusée dans la vallée et qui aurait pu être utilisée comme cachette (lieu de stockage des objets). Ce site a livré les restes de nombreux objets, notamment des restes d’oignons, de figues, de linge de maison, de cordes et de morceaux de tissu laissés par la momification.

À LIRE AUSSI :
Cette créature ressemblant à un calmar géant en forme de trombone pouvait vivre plus de 200 ans
visage egyptien
Crédits : Egyptian Ministry of Antiquities

Les archéologues ont également découvert un morceau de bois d’environ 0.9 mètre de long qui ressemble à une fourche à deux branches. Une inscription hiéroglyphique dessus indique « Seigneur des deux terres ». Cet artefact inhabituel a peut-être été utilisé comme un diable ou un chariot élévateur à fourche pour transporter des objets et les mettre dans la tombe.

Des indices sur la vie des ouvriers

À proximité, des archéologues ont découvert les vestiges de structures utilisées pour cuire du pain, fabriquer de la poterie et stocker de l’eau. Ils ont également trouvé deux anneaux, dont l’un porte le nom d’Amenhotep III, un pharaon dont le tombeau est situé dans la vallée occidentale et un autre anneau, qui aurait pu être utilisé pour une reine.

Hawass a déclaré qu’il espérait trouver des tombes non découvertes des membres de la famille d’Amenhotep III, le grand-père du roi Tut, au cours des prochaines saisons sur le terrain.

restes poteries
De nombreux restes de poterie portant des inscriptions ont été mis au jour. Crédits : Egyptian Ministry of Antiquities

Dans la partie orientale de la vallée des Rois, l’équipe a trouvé 10 inscriptions écrites sur de l’ostraca (morceaux de poterie) près de la tombe de Ramsès III (qui régnait entre 1184 av. J.-C. et 1153 av. J.-C.). Alors que les travaux de traduction sont en cours, les archéologues peuvent déjà dire qu’au moins une des inscriptions parle des ouvriers qui sont réellement venus travailler sur ce site.

Sur le même sujet : D’antiques tombes égyptiennes contenant des scarabées et des chats momifiés

huttes pierres
À proximité des tombes, plusieurs huttes et ateliers en pierre ont été découverts. Crédits : Egyptian Ministry of Antiquities

Près de la tombe de Ramsès VII (qui a régné de 1136 à 1129 av. J.-C.), les archéologues ont également trouvé les restes de 40 petites huttes datant de 3300 ans environ. Il s’agissait essentiellement des hangars de stockage utilisés pour les outils des ouvriers qui construisaient les tombes.

À LIRE AUSSI :
Des momies découvertes il y a 400 ans livrent enfin leurs secrets grâce à la tomodensitométrie

Découverte de deux momies d’identité inconnue

D’autres découvertes ont été faites près de la tombe d’Hatchepsout, une femme pharaon, et incluent les restes de deux momies, ainsi que plusieurs figurines de Shabti.

Les anciens Égyptiens avaient l’habitude d’enterrer des shabtis (un type de figurine qui ressemblait à un humain) avec des momies, croyant pouvoir aider le défunt dans l’au-delà. L’identité de ces deux momies reste encore inconnue.

Ces découvertes aideront les archéologues à en savoir plus sur les ouvriers qui ont construit les tombes. Et la découverte de nouvelles tombes royales est peut-être encore à venir. « Nous espérons qu’un jour nous pourrons trouver des tombeaux royaux ou privés dans la vallée. Les travaux d’excavation devraient prendre plusieurs années » conclut Khaled al-Anani, ministre égyptien des Antiquités.

Plus d'articles
découverte première planète autour étoile naine blanche
La NASA pourrait avoir détecté la toute première exoplanète intacte orbitant une naine blanche