Une étude suggère comment prolonger naturellement la vie d’un chien

Selon une nouvelle étude portant sur plus de 24 000 chiens.

etude suggere comment prolonger naturellement vie chien
| Pixabay
⇧ [VIDÉO]   Vous pourriez aussi aimer ce contenu partenaire (après la pub)

S’il y a bien une chose que la plupart des propriétaires de chiens ont en commun, c’est leur dévouement pour le bien être de leur(s) fidèle(s) compagnon(s) à quatre pattes. Certains seraient prêts à tout pour prolonger leur espérance de vie tout en veillant à ce qu’ils soient en bonne santé. Pourtant, en plus de l’attention et les soins habituels, il ne serait pour cela pas nécessaire de soulever des montagnes, bien au contraire ! Selon une nouvelle étude portant sur plus de 24 000 chiens, ceux nourris une fois par jour ont moins de risques de développer des maladies liées à l’âge, augmentant leur espérance de vie.

L’étude a été menée sous la forme d’une vaste enquête et examine les résultats sur 24 000 propriétaires de chiens. Certes, cette découverte pourrait donner envie de changer immédiatement le régime alimentaire de ce qui n’est autre que le compagnon de vie le plus fidèle, mais les chercheurs se montrent prudents et insistent sur le fait que pour le moment, les résultats ne permettent pas de motiver une telle modification et surtout ne suffisent pas à garantir la bonne santé de l’animal. Pourtant, cela peut paraître intuitif pour certains, sachant que le jeûne intermittent peut ralentir le vieillissement cellulaire chez certains animaux, dont l’Homme, selon des études antérieures.

Un risque de biais non négligeable

La recherche, dirigée par Matt Kaeberlein et publiée sur le serveur de prépublication bioRxiv, a été rendue possible par le projet Dog Aging, dont il a également participé à la mise en place en 2019. Depuis, le projet a facilité l’étude des causes génétiques et environnementales du vieillissement chez les chiens et d’autres animaux. Tout propriétaire de chien aux États-Unis peut y participer, une fois par an, en remplissant un questionnaire. Les organisateurs sont toujours à la recherche de nouveaux participants, et espèrent rendre le projet international en 2022-2023.

À LIRE AUSSI :
Les produits à base de cannabis pourraient réduire l’anxiété et la dépression

En tentant d’établir les causes de diverses catégories d’affections liées à l’âge chez le chien, Kaeberlein a analysé les données du projet pour voir si les chiens nourris une fois par jour étaient plus ou moins susceptibles d’être concernés. Résultat : globalement, les chiens nourris une fois par jour avaient beaucoup moins de risques de recevoir un diagnostic pour de telles maladies. Selon Kaeberlein, étant donné la taille de l’échantillon, il ne peut pas s’agir de hasard. Il y a bel et bien une forte corrélation entre la quantité de repas quotidiens et la santé reportée d’un chien.

Mais rappelons-le, corrélation ne veut pas dire causalité (lien de cause à effet). Par exemple, la quantité totale de nourriture consommée par un chien, plutôt que la fréquence des repas, pourrait expliquer cette corrélation. Ainsi, les chiens nourris deux fois par jour ou plus pourraient être plus susceptibles d’être obèses.

De plus, l’étude repose en partie sur la quantité de diagnostics de maladies rapportés, un chiffre qui pourrait être moins significatif qu’espéré par le simple fait que cela pourrait s’expliquer dans certains cas par des contrôles vétérinaires moins fréquents et une certaine négligence de la part du propriétaire. Néanmoins, encore une fois, la taille de l’échantillon apporte une certaine qualité globale et permet de réduire le risque de biais, et d’ainsi rester enthousiaste quant au résultat.

Dans l’attente d’autres études confirmant les résultats

Vous voulez éliminer toutes les pubs du site tout en continuant de nous soutenir ?

C'est simple, il suffit de s'abonner !


J'EN PROFITE

20% de rabais pour les 1000 premiers !
Code : 0pub20

« La force de l’étude réside dans le fait que les chiffres sont importants et que les méthodes statistiques sont solides », explique Alex German  de l’université de Liverpool (Royaume-Uni). Mais selon lui, elle présente aussi de nombreuses faiblesses, et il est tout à fait d’accord pour dire que les propriétaires ne devraient pas changer les habitudes alimentaires de leurs chiens jusqu’à ce que d’autres études soient réalisées.

À LIRE AUSSI :
Un crâne marin de 2 mètres révèle le premier être vivant géant connu à ce jour

L’équipe du projet prévoit maintenant de demander aux propriétaires combien leurs chiens mangent et s’ils sont obèses ou non, afin d’affiner les résultats. Mais il est difficile de mesurer avec précision l’apport calorique dans le cadre d’enquêtes, explique Kaeberlein. Dans l’idéal, l’équipe aimerait réaliser un essai consistant à faire passer certains chiens à une alimentation journalière unique, pour voir si cela a effectivement une incidence sur leur santé.

Compte tenu de l’évolution des chiens en tant que chasseurs, l’adoption d’un tel régime peut paraître évidente chez eux. En effet, leurs ancêtres, les loups, passaient souvent plusieurs jours sans manger. Pour résumer donc : si, et seulement si, d’autres études confirment qu’un repas quotidien unique est plus sain pour un chien (quelle que soit la quantité globale de nourriture consommée), alors il serait envisageable d’appliquer ce conseil en toute sécurité. Pour le moment, la majorité des experts conseillent de continuer à nourrir les chiens deux fois par jour.

Source : bioRxiv

Laisser un commentaire