Une magnifique vidéo montre des orques sauvages jouant avec une nageuse

orque nage nouvelle zélande
| Dylan Brayshaw/Youtube

Voilà quelque chose dont la plupart d’entre nous ne peuvent que rêver. Imaginez : vous nagez tranquillement dans l’océan, quand soudain, une famille d’élégants et majestueux mammifères marins se retrouve près de vous, vous rejoignant dans votre nage…

C’est exactement ce qui est arrivé non pas à un, mais à deux nageurs, au large des côtes de la Nouvelle-Zélande : ces derniers ont été rejoints dans l’eau par des familles d’orques (ou épaulards, Orcinus Orca).

Il y a un peu plus d’une semaine, le 4 décembre 2018, le photographe Dylan Brayshaw a tourné une vidéo sur la plage Hahei, en Nouvelle-Zélande. Ce dernier raconte avoir vu une nageuse se diriger vers un groupe de trois orques, qui ont commencé à nager autour d’elle. La nageuse est rapidement sortie de l’eau pour se remettre de ses émotions, puis, est retournée dans l’eau, et c’est à ce moment-là que Brayshaw a commencé à filmer.

La vidéo est à couper le souffle : une petite famille d’orques, dont deux juvéniles, s’installe tranquillement autour de la nageuse qui se traîne à travers les eaux de l’océan.

Cela fait écho à une rencontre similaire ayant eu lieu avec le pêcheur sous-marin Rowan Virbickas, le 26 novembre dernier. Tout en ramassant des oursins de mer, il a aussi rencontré une famille d’orques (il s’agissait alors de trois adultes et d’un bébé), qui nageait également autour de lui en effectuant des cercles. Ce dernier a réussi à capturer l’incroyable rencontre grâce à sa GoPro.

Malheureusement, en raison de nombreux incidents incluant des orques en captivité dans des installations de divertissement maritime comme SeaWorld, dans lesquelles certains animaux ont même tué leurs entraîneurs, ces mammifères marins (il s’agit d’une espèce de dauphin océanique, et non d’une baleine) sont réputés comme étant violents. Cependant, dans la nature, là où ces animaux sont supposés vivre, et bien qu’ils soient capables d’abattre des proies beaucoup plus grandes et plus fortes que l’Homme, n’ont jamais tué un seul être humain.

À LIRE AUSSI :
Le mystère derrière la mort de plusieurs centaines d'éléphants au Bostwana enfin élucidé

Les opinions sont partagées quant au fait de savoir si les attaques d’orques en captivité sur des êtres humains sont délibérées ou non, mais il existe de nombreuses preuves démontrant que la captivité des animaux sauvages a un effet extrêmement néfaste sur la santé mentale ainsi que sur le bien-être physique de ces derniers.

Nous savons que les orques sont des animaux très intelligents : ils ont des dialectes linguistiques distincts qui diffèrent entre les différents groupes d’individus, et les chercheurs pensent même qu’ils ont développé une culture, comprenant des comportements complexes qui varient en fonction de la région et du groupe en question.

Plus d'articles
cerveau effets meditation pleine conscience depression anxiete
Dans certains cas, la pleine conscience et la méditation pourraient aggraver la dépression et l’anxiété